06/12/2011

Rom.12:1 La marche du chrétien


 

LA MARCHE DU CHRETIEN, UNE VIE TRANSFIGURÉE

Ce titre paraît provocateur ! Il est tiré de l’épître même : "Soyez transfigurés !" (12.2). Déjà nous lisions aux chapitres 6 et 7 quelques aspects de cette vie :
afin que nous marchions en nouveauté de vie. (6.4)
tenez-vous vous-mêmes pour vivants à Dieu ! (6.11)
en sorte que nous servions en nouveauté d’esprit. (7.6)
je prends plaisir à la loi de Dieu selon l’homme intérieur. (7.22)
de l’entendement je sers la loi de Dieu (7.25)

Comment un croyant peut-il réaliser au fond de lui-même cette nouvelle vie s’il n’a pas réalisé le gouffre qui le séparait de Dieu, et l’issue inexorable de sa vie si Dieu, dans sa miséricorde, n’était intervenu... "La rémunération du péché, c’est la mort !" (6.23)   Mais maintenant la justice de Dieu est manifestée, Jésus ayant enduré le jugement divin à la croix à sa place !

 
12.1-8  Pensant à la bonté de Dieu...

Un nouvel esprit généré par l’Esprit de Dieu, une nouvelle façon de penser, de nouveaux objectifs…

12   1 Je vous encourage donc, mes frères, au nom de toute la magnanimité de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et agréé de Dieu; voilà quel sera pour vous le culte conforme à la Parole. 2 Ne vous conformez pas à ce monde-ci, mais soyez transfigurés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréé et parfait. 3 Par la grâce qui m'a été accordée, je dis à chacun d'entre vous de ne pas entretenir de prétentions excessives, mais de tendre à vivre avec pondération, chacun selon la mesure de la foi que Dieu lui a donnée en partage. 4 En effet, tout comme il y a une multitude de parties dans notre corps, qui est un seul, et que toutes les parties de ce corps n'ont pas la même fonction, 5 ainsi, nous, la multitude, nous sommes un seul corps dans le Christ et nous faisons tous partie les uns des autres. 6 Mais nous avons des dons différents de la grâce, selon la grâce qui nous a été accordée: si c'est de parler en prophètes, que ce soit dans la logique de la foi ; 7 si c'est de servir, qu'on se consacre au service; que celui qui enseigne s se consacre à l'enseignement; 8 celui qui encourage, à l'encouragement; que celui qui donne le fasse avec générosité ; celui qui dirige, avec empressement ; celui qui exerce la compassion, avec joie.

  • La marche du croyant est-elle adhésion à un mouvement de groupe, ou est-elle engagement personnel ? Souligner le verser 3 et lire aussi Rom.14.12.
  • A qui s’adressent ces exhortations ? Versets 3 et 5, Eph.4.7, Rom.14.12, Apoc.22.12.
    Il est parlé de l'entendement renouvellé en Rom.7.22,25, Eph.4.23, Col.3.10, Tite 3.5.
    Voir aussi :
       • nouvelle création (2 Cor.5.17, Gal.6.15)
       • nouvelle naissance (Jean 3.3,7),
       • nouveauté de vie (Rom.6.4).
  • En pratique, cela ne conduit-il pas à une nouvelle manière de considérer toutes choses dans cette vie ?
  • Présenter votre personne (votre corps) ? v.1 et 11, Rom.7.4-6, 1 Thes.1.10, Phil.2.1-8, 1 Cor.12.4-31.
  • Tous les services sont-ils assumés par une personne spécialement mandatée pour tout faire ? Eph.4.11-16. Voir les différents services cités ici. Considérer également d'autres passages évoquant ce thème : 1 Cor.12.
  • Lectures : Matthieu 25.14-30 ; 1 Cor.3.1-23 ; 1 Cor.3.1-13 ;

La fin de ce passage doit nous arrêter : la compassion exercée avec joie ! Combien cela doit nous interpeller ! Servir est une source de bonheur et de paix, mais non toujours aisé... Considérons cette parole de l'épître aux Hébreux qui prészente l'autre côté : "afin qu'ils fassent ceal avec joie, et non en gémissant, car cela ne vous serait pas profitable" (Héb.13.17).

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.12:9 Marcher dans l'amour


 

12.9-21  Marcher dans l'amour

Une nouvelle manière de penser, une nouvelle manière de vivre, des services au bénéfice de ceux qui nous entourent, mais aussi des lignes guides pour tous les aspects de la vie : envers les proches, envers les autorités, envers tous ceux qui nous pouvons rencontrer, amis ou étrangers...

9 Que l'amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous au bien. 10 Quant à l'affection fraternelle, soyez pleins de tendresse les uns pour les autres. Soyez les premiers à honorer les autres. 11 Ne soyez pas paresseux, mais empressés. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur, comme des esclaves. 12 Réjouissez-vous dans l'espérance. Endurez dans la détresse. Consacrez-vous assidûment à la prière. 13 Soyez solidaires des saints qui sont dans le besoin. Poursuivez l'hospitalité. 14 Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. 15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent. 16 Soyez bien d'accord entre vous. Ne soyez pas orgueilleux, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous croyez pas trop avisés. 17 Ne rendez à personne le mal pour le mal. Efforcez-vous de faire ce qui est bien devant tous. 18 S'il est possible, pour autant que cela dépende de vous, soyez en paix avec tous. 19 Ne vous faites pas justice vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez place à la colère, car il est écrit : C'est moi qui fais justice ! C'est moi qui paierai de retour, dit le Seigneur [Deutéronome 32:35]. 20 Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s'il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des braises que tu amasseras sur sa tête [Proverbes 25:21-22]. 21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.

  • Quelle pensée doit-on avoir de soi-même ? Lire aussi Phil.2.1-11.
  • S'agit-il de s'asseoir confortablement tandis que d'autres s'activent au travail ? Eph.4.7-16, 1 Pier.4.10.
  • Quelle attitude avoir envers ceux qui nous feraient du tort ? Lire aussi 1 Thess.2.
  • En lisant les versets 9-21, comparons les paroles prononcées par le Seigneur lui-même aux premières lignes du "Discours sur la montagne", Mat.5.1-16. Nous trouvons ici des principes de vie touchant tant les relations entre les chrétiens que le comportement dans un monde où tout homme peut être confronté à l’injustice... Comment y réagir ?
  • Lectures : Jac.3.1-18 ; Phil.4.8-9 ; Jean 13.17.

Soulignons ce dernier verset du chapitre : "Ne sois pas surmonté par le mal, mais surmonte le mal par le bien." L’appel est au singulier : c’est un chemin personnel devant Dieu.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.13:1 Une conduite d'homme de bien


 

13.1-10  Une conduite d'homme de bien

"Ne sois pas surmonté par le mal !" Cela nous conduit à un aspect important de la vie de tout homme : son comportement vis-à-vis des autorités ! Les autorités qui gouvernent ce monde sont-elles parfaites ? Non, l’Ecriture ne le dit pas ! Remarquons que lorsque cette lettre fût écrite, l’empereur romain n’était autre que Néron qui, quelques années après, a été l’auteur d’une persécution sans précédent contre les chrétiens de Rome !

13   1 Que chacun soit soumis aux autorités établies ; car il n'y a pas d'autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent ont été instituées par Dieu. 2 C'est pourquoi celui qui résiste à l'autorité s'oppose à l'ordre de Dieu ; ceux qui s'opposent attireront un jugement sur eux-mêmes. 3 Les chefs, en effet, ne sont pas à craindre quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu ne pas craindre l'autorité ? Fais le bien, et tu auras son approbation, 4 car elle est au service de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains, car ce n'est pas pour rien qu'elle porte l'épée : elle est en effet au service de Dieu pour faire justice, pour la colère, contre celui qui pratique le mal. 5 C'est pourquoi il est nécessaire d'être soumis – non seulement à cause de la colère, mais encore par motif de conscience. 6 C'est aussi pour cela que vous payez des impôts. Car les gouvernants sont attachés au service de Dieu pour cette fonction même. 7 Rendez à chacun ce qui lui est dû – l'impôt à qui vous devez l'impôt, la taxe à qui vous devez la taxe, la crainte à qui vous devez la crainte, l'honneur à qui vous devez l'honneur. 8 Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime l'autre a accompli la loi. 9 En effet, les commandements : Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne désireras pas [Exode 20:13-17], et tout autre commandement se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même [Lévitique 19:18]. 10 L'amour ne fait pas de mal au prochain : l'amour est donc l'accomplissement de la loi.

  • La soumission aux autorités : quel exemple donne le Seigneur Jésus lui-même ? Lire Jean 15.18-25, 19.8-11, Mat.17.24-27, 22.15-22.
  • Quel est le motif majeur qui conduit le racheté à se soumettre aux autorités, et quelle est la limite à cette soumission ? Comparons le verset 5 avec Eph.6.6-7, quoiqu’il s’agisse là non des devoirs de citoyen, mais d’un esclave sous l’autorité de son maître. Lire Tite 3.1-2 et 1 Pier.2.13-17.
  • Lisons en 1 Tim.2.1-3 une démarche active à l’égard de ceux qui gouvernent, soulignons le sujet de la prière.
  • Une vie paisible au milieu de ce monde, autant qu’il est possible (Rom.12.18), et une attitude positive envers le prochain. Et qui est mon prochain ? (Luc 10.29). Lire aussi Eph.6.15.
  • Et « les uns envers les autres » ? Soulignons pour nous-mêmes les motifs pour se tenir sur un tel chemin parfois bien difficile … v.8, Jean 13.34, 1 Jean 4.11, 1 Cor.13 ...
  • Lectures : Luc 10.25-37 ; 1 Cor.13 ; 1 Jean 4.7-5.

Partant sur cette question des autorités, et du souhait d’une vie paisible, le regard du racheté est porté plus haut : d'une part l’attention aux prochains et d'autre part la glorieuse espérance, le plein accomplissement du salut.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.13:11 Avec les armes de la lumière


 

13.11-14  Avec les armes de la lumière

"Le salut est plus près de nous !" Le plein accomplissement du plan éternel de Dieu : "vous serez avec moi éternellement." (Jean 14.3). Notre lecture commence par une évidence : le jour où le croyant sera avec le Seigneur se rapproche sans cesse... Lire aussi 2 Pier.3.3-9. C’est pourquoi le croyant est exhorté à marcher en ayant cet avenir devant lui…

11 D'autant que vous savez en quel temps nous sommes : c'est bien l'heure de vous réveiller du sommeil, car maintenant le salut est plus proche de nous que lorsque nous sommes venus à la foi. 12 La nuit est avancée, le jour s'est approché. Rejetons donc les oeuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière. 13 Comportons-nous convenablement, comme en plein jour, sans orgies ni beuveries, sans luxure ni débauche, sans dispute ni passion jalouse. 14 Mais revêtez le Seigneur Jésus-Christ, et ne vous préoccupez pas de la chair pour en satisfaire les désirs.

  • Le danger de s’endormir est évident, pourrions-nous le nier ? Lisons Mat.25.1-13, 2 Pier.1.13, 3.1...
  • Que signifie pour un chrétien le fait d’être endormi ? Lire 1 Cor.15.34, Eph.5.14-16, Héb.5.12.
  • La lumière brillant dans les ténèbres, c’est Christ présenté au monde. Et aujourd’hui ? Lire Mat.5.14-16, 1 Jean 1.7, Eph.5.8-21.
  • Que sont les armes de la lumière ! Lire 2 Cor.6.7 et 10.4, Eph.6.10-18.
  • ;Revêtir le Seigneur ! Lire 1 Cor.11.1, Eph.5.1, 1 Jean 2.6.
  • Lectures : Matt.5.1-13 ; Matt.25.1-13 ; 1 Pier.1.13-25.

Ainsi le chemin est tracé : marcher comme le Seigneur ! D’où l’utilité majeure de lire les évangiles et de considérer la bonté du Seigneur et l’exemple qu’Il nous donne.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.14:1 Nous recevant les uns les autres


 

14.1-18  Nous recevant les uns les autres

Chaque chrétien a ses racines, sa culture, les pratiques qui lui sont coutumières - restrictions alimentaires notamment - auxquelles il pourrait s’être astreint en vue de plaire à Dieu. La difficulté d’être libéré de certaines pratiques - réalisées avec cœur et dévouement - pourrait être estimée comme une faiblesse... Que faire ? Est-ce un obstacle dans les relations fraternelles au sein de la famille de Dieu ? Cette question est d’autant plus importante qu’aujourd’hui les croyants sont séparés par des frontières d’églises et de dénominations...

14   1 Accueillez celui qui est faible dans la foi, sans discrimination d'opinions. 2 Tel a la foi pour manger de tout ; tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. 3 Que celui qui mange ne méprise pas celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge pas celui qui mange, car Dieu l'a accueilli. 4 Qui es-tu, toi, pour juger le domestique d'autrui ? Qu'il tienne debout ou qu'il tombe, cela regarde son maître. Et il tiendra, car le Seigneur a le pouvoir de le faire tenir. 5 Tel juge, en effet, un jour supérieur à un autre; tel autre les juge tous égaux. Que chacun, dans sa propre intelligence, soit animé d'une pleine conviction ! 6 Celui qui tient compte des jours en tient compte pour le Seigneur. Celui qui mange, c'est pour le Seigneur qu'il mange, car il rend grâce à Dieu; celui qui ne mange pas, c'est pour le Seigneur qu'il ne mange pas : il rend aussi grâce à Dieu. 7 En effet, aucun de nous ne vit pour lui-même, et aucun ne meurt pour lui-même. 8 Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous appartenons donc au Seigneur. 9 Car si le Christ est mort et a repris vie, c'est pour être le Seigneur des morts et des vivants. 10 Dès lors, toi, pourquoi juges-tu ton frère ? Ou bien, toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Tous, en effet, nous comparaîtrons devant le tribunal de Dieu. 11 Car il est écrit: Par ma vie, dit le Seigneur, tout genou fléchira devant moi et toute langue reconnaîtra Dieu ! [Ésaïe 45:23]. 12 Ainsi donc, chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. 13 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres; usez plutôt de votre jugement pour ne pas mettre devant votre frère une pierre d'achoppement au t une cause de chute. 14 Je le sais bien, j'en suis persuadé, dans le Seigneur Jésus, rien n'est souillé en soi ; mais si quelqu'un estime qu'une chose est souillée, alors elle est souillée pour lui. 15 Si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l'amour. Ne va pas, par ton aliment, causer la perte de celui pour qui le Christ est mort. 16 Que personne, donc, ne puisse calomnier ce qui pour vous est bon. 17 En effet, le règne de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par l'Esprit saint. 18 Car celui qui, en tout cela, sert le Christ comme un esclave est agréé de Dieu et apprécié des humains.

  • Des barrières d’églises, de dénominations ? La réponse est claire : recevez-vous les uns les autres (v.1 et 15.7). Autrement dit : soyez accueillants... Quel en est le motif majeur ? v.3.
  • Quelles sont les choses à poursuivre, et que faut-il éviter ? v.1. Lire 2 Tim.2.23, Tite 3.9. Et par contre : Rom.14.19, 15.2, Eph.4.29.
  • "Ne juges pas le serviteur d’autrui ! ». v.4 et 12, lire 2 Cor.5.9-10.
  • Chaque chrétien a affaire personnellement avec le Seigneur, et c’est Lui qui le "tient debout" ! Voyons Mat.14.24-33. Qu’est-ce qui compte davantage devant Dieu : ce qu’un croyant fait, ou le motif de son action ? v.6,7,8,22-23.
  • Ne pas se juger les uns les autres, mais aussi ne pas heurter ! Lisons 1 Cor.8.1-13 : se justifiant par des raisonnements, certains heurtaient leurs frères...
  • Conclusion : qu’est-ce avant tout que le royaume de Dieu ? Relativement à ces trois caractères, Lisons Mat.6.33, 1 Cor.4.20, 2 Cor.6.7, Eph.5.9, Gal.5.22, 1 Tim.6.11, Héb.12.24, Jac.3.18...
  • Lectures : Matt.10.40 ; Matt.18.1-14 ; 1 Cor.12.1-13.

Voici donc tracé le cadre du "service" du chrétien... Au Premier livre de Samuel, dans l’Ancien Testament, nous lisons "L'Eternel regarde au cœur !" 1 Sam.16.7.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.14:19 A la gloire de Dieu


 

14.19-15.7  A la gloire de Dieu

Le sujet se continue par une forme de conclusion. Plutôt qu’introduire des raisonnements, et tenter de prouver que l’un a raison contre l’autre, nous voyons ici les vraies motivations, et les choses à rechercher...

19 Ainsi donc, poursuivons ce qui contribue à la paix et ce qui est constructif pour autrui. 20 Ne va pas détruire l’œuvre de Dieu pour un aliment. Certes, tout est pur; niais il est mauvais de faire de sa nourriture une pierre d'achoppement. 21 Il est beau de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, de s'abstenir de tout ce qui est pour ton frère une cause d'achoppement. 22 La foi que tu as, toi, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se juge pas lui-même en exerçant son discernement ! 23 Mais celui qui hésite est condamné s'il mange, parce que ce qu'il fait ne relève pas de la foi. Or tout ce qui ne relève pas de la foi est péché.
 
15   1 Si nous sommes forts, nous devons porter les faiblesses de ceux qui ne sont pas forts, au lieu de faire ce qui nous plaît. 2 Que chacun de nous fasse ce qui plaît à son prochain, en vue de ce qui est bon et constructif. 3 Le Christ, en effet, n'a pas fait ce qui lui plaisait; mais, ainsi qu'il est écrit, les insultes de ceux qui t’insultent sont retombées sur moi. [Psaume 69:9] 4 Car tout ce qui a été écrit autrefois a été écrit pour notre instruction, afin que, par la persévérance et par l'encouragement des Ecritures, nous ayons l'espérance. 5 Que le Dieu de la persévérance et de l'encouragement vous donne d'être bien d'accord entre vous, selon Jésus-Christ, 6 pour que, d'un commun accord, d'une seule voix, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! 7 Aussi accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ lui-même vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

  • Poursuivre les choses qui tendent à la paix et à l’édification. Voir aussi 1 Cor.14.1, 1 Thes.5.15, 1 Tim.6.11, 2 Tim.2.22, Héb.12.14.
  • C’est Dieu qui travaille dans le croyant pour qu’il soit plus affermi dans la vérité et dans la marche (1 Cor.3.9, Eph.2.10), mais ce travail ne peut-il pas être entravé ? v.20. Lisons Mat.18.6.
  • Tout en ayant à respecter celui qui, par soucis de conscience, applique des règles touchant le choix d’aliments ou le respect de jours, est-ce à cela que le chrétien est appelé ? Versets 2-6,17,20-23, et Act.10.9-46 et 15.23-29, Col.2.16-23.
  • Une prière est insérée aux versets 5 et 6, soulignons-en le sujet. Voir aussi Phil.2.2 et 4.2.
  • Lectures : 1 Cor.10.23-11.1 ; 1 Cor.16.10-18 ; Phil.2.12-18.

Nous trouvons donc des choses à poursuivre, des choses qui doivent être présentes à l’esprit pour y tendre … et cela dans la paix et pour la gloire de Dieu. Un commun accord ? Il est produit par Dieu qui apporte, dans cette quête, la patience nécessaire et les consolations dans les difficultés pour y atteindre.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.15:8 Remplis de joie et de paix


 

15.8-13  Remplis de joie et de paix

Accueil mutuel, support (Eph.4.2, Col.3.12-15) ! Aux débuts du christianisme, la compréhension entre les chrétiens issus du Judaïsme et les non-Juifs n’était pas sans difficultés. Lisons à ce propos Gal.2.11-21, Act.15.1-5. Pour cela il y a ici un retour à la base : le ministère du Seigneur Jésus sur la terre.

8 Car je dis que le Christ est devenu serviteur des circoncis pour la vérité de Dieu, en confirmant les promesses faites aux pères, 9 tandis que les non-Juifs glorifient Dieu pour sa compassion, ainsi qu'il est écrit: C'est pourquoi je te reconnaîtrai parmi les nations et je chanterai ton nom. [Psaume 18:49] 10 Il dit encore: Nations, soyez en fête avec son peuple ! [Deutéronome 32:43] 11 Et encore: Louez le Seigneur, vous toutes, nations, et que tous les peuples le louent ! [Psaume 117:1] 12 Esaïe dit encore: Il paraîtra, le rejeton de Jessé, celui qui se lèvera pour commander aux nations ; les nations espéreront en lui. [Ésaïe 11:10] 13 Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance par la puissance de l'Esprit saint !

  • Serviteur du peuple d’Israël (appelé ici "la circoncision"), pour "la vérité de Dieu", à savoir l’accomplissement des promesses à Abraham. Rom.11.26-29, Act.3.19-21.
  • Ce service du Seigneur s’étend à toutes les nations. Il fait miséricorde à tous (Rom.11.30-32). v.9-12. Lire aussi Esaïe 49.5-6 et Act.13.42-48.
  • Quoiqu'il paraisse aujourd'hui, les croyants ne sont-ils pas un seul peuple, un seul corps ? Eph.2.11-22. et 1 Pier.2.9-10.
  • Le verset 13 conclut ces pages d’exhortations : un souhait de paix et de joie pour les croyants : Lisons encore Jean 14.27 et 15.11.
  • Quelle est l’espérance du croyant, autrement dit qu’attend-il ? Lire Jean 14.1-3, 1 Thes.1.10 et 4.15-18, 1 Jean 3.1-3.
  • Abonder en espérance par la puissance de l’Esprit Saint. Dans cette épître, que lisons-nous des opérations de l’Esprit dans le croyant ? Lire Rom.5.5, 8.4-9, 8.15-16, 8.26, 14.17 et 15.13.
  • Lectures ; Jean 4.1-14 ; 2 Jean ; Jude 24-25 ;

Le Dieu d’espérance ! Tout est de Dieu : il donne la patience et les consolations (verset 5), il est Celui qui nous veut en paix (verset 33), ici c’est le Dieu qui donne l’espérance (2 Thes.2.16). Et ce qu’Il donne, il le donne avec abondance (Luc 15.17, Jean 10.10, Rom.5.17, Jude 24).

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.15:14 Capables de vous exhorter


 

MESSAGES ET SALUTATIONS

 
15.14-21  Capables de vous exhorter !

Paul exprime sa confiance ; il est assuré de leur capacité à s’exhorter les uns les autres... Sa confiance l’engage à exprimer sa communion avec les chrétiens de Rome en évoquant son ministère, ses motivations et en leur demandant ensuite de prier pour ce ministère.

14 Pour ce qui vous concerne, mes frères, je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonté, remplis de toute la connaissance et capables de vous avertir les uns les autres. 15 Cependant, à certains égards, je vous ai écrit avec une certaine audace, comme pour réveiller vos souvenirs, 16 à cause de la grâce que Dieu m'a accordée d'être au service de Jésus-Christ pour les non-Juifs; je m'acquitte du service sacré de la bonne nouvelle de Dieu, afin que les non-Juifs soient une offrande agréée, consacrée par l'Esprit saint. 17 J'ai donc ma fierté en Jésus-Christ pour ce qui est du service de Dieu. 18 Car je n'oserais rien mentionner que le Christ n'ait accompli par moi pour amener les non-Juifs à l'obéissance : en parole et en œuvre, 19 par la puissance de signes et de prodiges, par la puissance de l'Esprit de Dieu. Ainsi, depuis Jérusalem et en rayonnant jusqu'en Illyrie, j'ai annoncé partout la bonne nouvelle du Christ. 20 J'ai mis un point d'honneur à annoncer la bonne nouvelle là où le Christ n'avait pas été nommé, pour ne pas construire sur les fondations d'autrui; 21 mais, ainsi qu'il est écrit, ceux à qui il n'avait pas été annoncé verront, et ceux qui n'en avaient pas entendu parler comprendront. [Ésaïe 52:15]

  • "Capables de vous exhorter..." Qu’est-ce qui fonde cette capacité à exhorter ? 1 Thes.5.9-11, Héb.3.13, Héb.10.24, Col.3.16.
  • "Réveillant vos souvenirs..." En effet, si l’on n’y veille, même les vérités précieuses s’estompent à l’esprit. Lisons aussi 2 Pier.1.13, 3.1 et Jude 17.
  • "Sanctifié par l’Esprit Saint..." Sanctifié ou "mis à part" (Jean 17.14-19). Les croyants constituent un peuple acquis par Dieu : 1 Pier.2.1-10, Eph.2.16. Lire aussi 2 Cor.6.11-7.1 et 2 Tim.2.21.
  • Lectures : Colossiens 3.16-17 ; 1 Thes.5.1-28 ; 2 Tim.3.1-17.

L’apôtre partage les joies et exercices liés à son service ; il exprime ce qu’il souhaite et aussi le motif de son voyage à Jérusalem. 1 Cor.16.1-3, 2 Cor.8.1-4 et Act.24.17. Il demande aux croyants de Rome de prier pour lui.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.15:22 Les projets de l'apôtre


 

15.22-33  Les projets de l'apôtre

Après cette expression de communion, en ce qu’il exposait ses motivations, la manière dont il vivait son propre travail, le moment vient de confirmer son désir de visiter les chrétiens à Rome, de goûter cette communion qu’il souhaite… Nous savons que Paul ira bien à Rome… Mais dans quelles circonstances ! Sa pensée de se rendre en Espagne… Aucune trace vraiment historique, mais nous savons qu'après deux ans de prison en Palestine, et deux autres années "d’assignation à résidence" à Rome, Paul recouvrera la liberté. C‘est alors qu’il écrivit la Seconde épître à Timothée…. Mais le livre des Actes se termine avant cette période…
 
En attendant, depuis la ville de Corinthe, Paul leur fait part de son projet le plus immédiat, relatif à la collecte faite pour les chrétiens en Judée. Pour cette question, il est intéressant d’examiner ce que l’apôtre en dit en 1 Cor.16 et 2 Cor.8.

22 C'est ce qui m'a souvent empêché de venir vous voir. 23 Mais maintenant, je n'ai plus de champ d'action dans ces contrées, et depuis de nombreuses années je souhaite vivement venir vous voir, 24 quand j'irai en Espagne; j'espère vous voir en passant et recevoir de vous ce dont j'aurai besoin pour le voyage, non sans m'être d'abord rassasié, au moins en partie, de votre compagnie. 25 Mais maintenant je vais à Jérusalem, pour le Service des Saints. 26 Car la Macédoine et l'Achaïe ont bien voulu faire une collecte de solidarité en faveur de ceux qui sont pauvres parmi les saints de Jérusalem. 27 Elles l'ont bien voulu, et elles le leur doivent; car si les non-Juifs ont eu part à leurs biens spirituels, ils doivent aussi se mettre à leur service en ce qui concerne les biens matériels. 28 Lorsque j'en aurai terminé et que je leur aurai remis officiellement le produit de la collecte, je partirai pour l'Espagne en passant par chez vous. 29 Je sais qu'en venant vous voir, c'est avec une pleine bénédiction du Christ que je viendrai. 30 Cependant je vous encourage, mes frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l'amour de l'Esprit, à combattre avec moi en adressant à Dieu des prières en ma faveur, 31 pour que je sois délivré des réfractaires de Judée et que mon service en faveur de Jérusalem soit bien accueilli par les saints ; 32 ainsi je viendrai vous voir avec joie, par la volonté de Dieu, et je jouirai auprès de vous de quelque repos. 33 Que le Dieu de la paix soit avec vous tous! Amen!

  • Les chrétiens de Macédoine ont-ils du être suppliés pour que cette collecte se fit parmi eux ? 2 Cor.8.3-4.
  • Quel est le principe général d'une collecte que l'on npeut qualifier de "bienfaisance" ? 2 Cor.8.11-15.
  • Dans la pratique, à quelle occasion ces dons éteint-ils rassemblés ? 2 Cor.16.1. Ce passage indique incidemment le jour de réunion des chrétiens, comme aussi Act.20.7
  • "Que le Dieu de paix soit avec vous tous !" Retenons ce souhait exprimé par l'apôtre à la fin dce ce passage. Comment cela peut-il être vécu ? Phil.4.8-9. Voir aussi Jean 14.23, 2 Cor.13.11, 1 Thes.5.23, Héb.13.20-21,
  • Lectures : Act.23.1-11 ; Act.28.16-31.

Notre Dieu est un Dieu de paix… Voici une pensée qui devrait demeurer à l’esprit du croyant. Cette page nous donne de goûter le climat de paix marqué par la communion dans l’humilité… Un des caractères du Royaume de Dieu (Rom.15.17), mais tellement fragile, comme il en était déjà en ce temps (Rom.16.17).

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Rom.16:1 Saluez-vous les uns les autres


 

16.1-16  Saluez-vous les uns les autres

Avant les salutations, l’apôtre recommande Phœbé, une chrétienne de Cenchrée, un des ports de Corinthe, afin qu’elle soit reçue et assistée si nécessaire... On pense généralement que c’est Phœbé qui porta l’épître aux chrétiens de Rome. Soulignons cette expression : "comme il convient à des saints".
 
Après cette recommandation, suivent les salutations L’apôtre cite tous les croyants de Rome qu’il connaît... Il n’oublie pas les services rendus, la communion dans le service...

16   1 Je vous recommande Phoebé, notre sœur, qui est ministre de l'Eglise de Cenchrées, 2 afin que vous la receviez dans le Seigneur d'une manière digne des saints. Mettez-vous à sa disposition pour toute affaire où elle pourrait avoir besoin de vous, car elle a été une protectrice pour beaucoup, y compris pour moi-même. 3 Saluez Prisca et Aquilas, mes collaborateurs et Jésus-Christ, 4 qui ont risqué leur tête pour sauver ma vie ; ce n'est pas moi seul qui leur rends grâce, ce sont encore toutes les Eglises des non-Juifs ; 5 saluez aussi l'Eglise qui est dans leur maison. Saluez Epaïnète, mon bien-aimé, qui est les prémices de l'Asie pour le Christ. 6 Saluez Marie, qui s'est donné beaucoup de peine pour vous. 7 Saluez Andronicos et junias, qui sont de ma parenté et qui sont aussi mes compagnons de captivité; ils sont très estimés parmi les apôtres, ils étaient même dans le Christ avant moi. 8 Saluez Ampliatus, mon bien-aimé dans le Seigneur. 9 Saluez Urbain, notre collaborateur dans le Christ, et Stachys, mon bien-aimé. 10 Saluez Apellès, qui a fait ses preuves dans le Christ. Saluez ceux de la maison d'Aristobule. 11 Saluez Hérodion, qui est de ma parenté. Saluez ceux de la maison de Narcisse qui sont dans le Seigneur. 12 Saluez Tryphène et Tryphose, elles qui se sont donné de la peine dans le Seigneur. Saluez Perside, la bien- aimée, qui s'est donné beaucoup de peine dans le Seigneur. 13 Saluez Rufus, celui qui, dans le Seigneur, a été choisi, et sa mère, qui est aussi la mienne. 14 Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont avec eux. 15 Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, ainsi qu'Olympas et tous les saints qui sont avec eux. 16 Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Eglises du Christ vous saluent.

  • Acquilas et Priscilla. Lisons le parcours de ce couple chrétien : ayant dû quitter Rome, ils se trouvent à Corinthe et accueillent Paul chez eux (Act.18.1-3) ; ensuite ils voyagent avec Paul (Act.18.18) qui les laisse à Ephèse (Act.18.24-28 et 1 Cor.16.19) où ils reçoivent l‘assemblée dans leur maison ; par la suite, ils sont de retour à Rome (v.3-5) où l’on se réunit aussi dans leur maison ; et pour finir ils retournent à Ephèse (2 Tim.4.19).
    Outre leur zèle, qu’est-ce qui caractérise ce couple hospitalier (Rom.12.13) ? v.4 et Act.18.24-26.
  • Quels étaient les lieux de réunion des croyants à Rome ? v.5,10,11,15. Voir aussi les lieux de réunions dans d’autres localités : Rom.16.23, 1 Cor.1.11, 16.19, 2 Tim.4.19, Philém.2.
  • Lectures : Eph.4.1-6 ; Phil.1.27-2.11 ; 1 Jean 1.1-7.

Pas de grandes salles dédiées aux réunions des chrétiens, mais des réunions dans diverses maisons. Ce qui compte, c’est qu’ils marchent en paix les uns avec les autres : "saluez-vous les uns les autres".

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE