28/11/2011

2 Thess.1:1 Le souhait de Paul


 

Seconde Épitre aux Thessaloniciens

Une seconde lettre ! Les circonstances telles que nous pouvons les percevoir à sa lecture n’ont guère évolué pour les chrétiens de Thessalonique, ce qui donne bien à penser qu’elle fut écrite dans l’année qui suivit la première épître. La persécution sévit toujours, et l’apôtre tente, par sa lettre, de soutenir encore et encore. L’attente du retour du Seigneur est toujours bien vive, et nous pouvons comprendre que ces croyants, ne voyant pas la fin de la persécution, aient été tentés de penser qu’elle ne s’arrêterait pas avant que la délivrance ne survienne. Les plus exaltés alors s’étaient laissés aller à ne plus travailler, pensant que le Seigneur allait paraître dans les jours prochains. Les mêmes questions sont donc abordées, mais avec plus d’inquiétude. Ainsi, les thèmes de la première lettre sont repris, et amplifiés, car le découragement se faisait sentir parmi les Thessaloniciens. Nous trouvons donc ici une insistance particulière :
  • attendre la venue du Seigneur, oui, mais avec sagesse car le Seigneur ne viendra pas qu’il ne se soit manifesté l’apostasie ;
  • et dans cette attente, continuer à assumer ses charges temporelles jusqu’au bout, autrement dit : ne pas tirer prétexte de la venue du Seigneur pour arrêter de travailler…

1:1-12  PROLOGUE

1:1-2  Salutation

Comme dans sa première lettre, Paul s’associe Sylvain et Timothée pour adresser cette brève lettre d’encouragement. Pouvait-il agir seul, alors que ces deux collaborateurs étaient tellement engagés dans l’œuvre à Thessalonique ?

1  1 Paul, et Sylvain, et Timothée, à l’assemblée des Thessaloniciens, en Dieu notre Père et dans le seigneur Jésus Christ : 2 grâce et paix à vous, en Dieu notre père et dans le seigneur Jésus Christ !

Ils expriment donc le souhait, le vœu, que Dieu agisse parmi eux pour qu’ils jouissent de la grâce qui leur est donnée et de la paix à laquelle ils sont appelés. C’est ici un des paradoxes de la foi ! Jouir de la paix dans l’âme tandis que les circonstances sont à ce point éprouvantes, que la persécution fait rage ! Nous pouvons bien penser aux armes défensives de l’armure du croyant, en particulier le "casque" comme l’apôtre désigne "l’espérance du salut" (1 Thes.5:8 et Eph.6:17). Mais gardons-nous de nous arrêter à ces images ; nous avons à penser aux persécutés d’aujourd’hui qui ne voient pas de fins aux attaques dont ils sont les objets, à l’emprisonnement, aux saccages de leurs maisons, aux blessures infligées à leurs familles.

1:3-10  Dans la persécution

Les croyants tiennent le coup, dirions-nous simplement, et se trouvent bien dans l’esprit qui prévalait dès le début parmi eux (1 Thes.1:3-4 et 4:9-10). Paul célèbre cette réalité réconfortante, mais il se doit de les fortifier ; et, en évoquant le contraste d’aujourd’hui entre eux et ceux qui les persécutent, il fait part du contraste à venir, bien à l’inverse. Ils sont conduits sur le chemin du psalmiste, lorsqu’il méditait sur la prospérité de ses persécuteurs, et le risque qu’il encourut de s’écrouler "en portant envie aux arrogants…" pour ajouter : "jusqu’à ce que je fusse entré dans les sanctuaires de Dieu… j’ai compris leur fin." (Psaume 73:2,17).

3 Frères, nous devons toujours rendre grâces à Dieu à votre sujet, et ce n’est que juste, du fait de la croissance de votre foi et de l’abondance de l’amour que vous avez les uns pour les autres. 4 Ainsi nous-mêmes nous parlons de vous dans les assemblées de Dieu évoquant votre patience et votre foi dans toutes vos persécutions et dans les tribulations que vous supportez.
 
5 C’est un signe manifeste du juste jugement de Dieu que vous soyez dignes du royaume de Dieu pour lequel vous souffrez, 6 s’il est vrai qu’il est juste, de la part de Dieu, de rendre la tribulation à ceux qui vous font subir la tribulation, 7 et de vous donner, à vous qui êtes dans la tribulation, du repos avec nous dans la révélation du seigneur Jésus avec les anges de sa puissance, 8 en flammes de feu, pour faire justice contre ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’évangile de notre seigneur Jésus Christ. 9 Ceux-là auront pour juste châtiment une ruine complète et éternelle, loin de la face du Seigneur et loin de la gloire de sa force, 10 quand il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié en ceux qui lui sont consacrés et contemplé en tous ceux qui auront cru, et vous avez cru en notre témoignage.

  • Tous les chrétiens ne sont pas persécutés ! Paul en était bien témoin, au regard de la situation des chrétiens à Corinthe où il se trouve. Que montre la situation respective des chrétiens persécutés d’une part et ces persécuteurs de l’autre ? Jean 15:20-21.
  • Vers quel événement à venir les regards sont ici tournés ? Comparer la « parousie » du Seigneur (1 Thes.4:16-17) avec la révélation du Seigneur, « l’apocalypse », dont il est ici question. Vers.7, 1 Cor.1:7, Rom.2:5, 8:19.
  • Quels sont les signes qui accompagnent la révélation du Seigneur en gloire ? Vers.7,8,10, 2 Pier.3:7-10.
  • En quoi les rachetés seront-ils associés à cette manifestation en gloire du Seigneur ? Vers.10.
Nous sommes ici directement propulsés vers ce qui doit arriver à la fin, lorsque ceux qui auront explicitement rejeté la parole de la grâce, qui auront combattu contre elle, connaîtront les conséquences de leur choix de vie. Et pour en parler, l’apôtre emploie les images bien connues de lui, données dans les écrits prophétiques (Ésaïe 66:15), les flammes de feu indiquant la puissance du châtiment contre lequel nul ne pourra résister (Apoc.8:5-9). Le châtiment est l’éloignement perpétuel de sa présence, une ruine complète.
 
Mais ce qui paraîtra est aussi une vision de victoire, le Fils de Dieu paraissant en gloire et associant à cette gloire l’immense cortège de ses rachetés. Cette manifestation constitue le juste contraste d’avec la croix du Calvaire. L’éternité sera marquée, avant tout autre chose, par cet accomplissement de la pensée divine, afin que les rachetés soient la démonstration de l’amour et de la miséricorde de Dieu, et qu’ils soient ainsi établis "à la louange de la gloire de sa grâce" (Eph.1:5-6).

1:11-12  Le souhait de Paul

Comme nous le voyons dans la première lettre, la question des temps de la fin étant évoquée, Paul est attentif à ce que les croyants veillent sur leur marche journalière. Ainsi il leur fait part de ce qu’il demande à Dieu les concernant. Vos circonstances, leur fait-il entendre, attestent que vous êtes "dignes du royaume" (1:5), aussi veillez à ce que votre vie pratique soit en relation avec votre appel…

11 C’est pourquoi nous prions toujours pour vous, que vous soyez dignes de l’appel de Dieu et que vous soyez remplis de toute bonté et d’œuvre de foi, avec puissance, 12 en sorte que le nom de notre seigneur Jésus soit glorifié en vous, et vous en lui, selon la grâce de notre Dieu et du seigneur Jésus Christ.

  • Comment peuvent-ils faire que le Seigneur soit glorifié ? Mat.5:16, Col.4:5-6, Eph.6:15, 1 Thes.4:12.
Nous trouvons ici un résumé de vie pratique comparable à ce qu’enseignait Michée, sept siècles plus tôt (Michée 6:8). Certes, les temps ne sont plus pareils, le Christ a paru, l’œuvre de la croix, pressentie alors (Ésaïe 53) est accomplie, mais quel est le centre de l’alliance, en ce temps, comme aujourd’hui ? N’est-ce pas que l’homme vive dans le respect de sa vocation d’homme sur la terre, reflétant son Créateur, ayant été formé à son image ? Et une telle vie, menée au nom de Jésus, conduit les hommes du dehors à honorer le Seigneur.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

06:00 Publié dans 2 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

2 Thess.2:1 La Venue du Seigneur


 

2:1-17  LA VENUE DU SEIGNEUR

Nous en venons aux difficultés qui pointent parmi les croyants de Thessalonique. Le temps passe, la lassitude vient, et divers raisonnements émergent qui peuvent conduire à bouleverser les âmes.

2:1-4  Le Jour du Seigneur

Que de fois, aujourd’hui comme alors, lorsque des événements secouent le monde, des voix se font entendre pour dire que la fin est arrivée… Ainsi nous faisons bien d’être attentifs à ce qui est écrit. L’apôtre évoque à nouveau la "parousie" telle qu’il en avait écrit déjà (1 Thes.4:13-17), car c’est bien l’objet de l’attente vive des chrétiens de Thessalonique ; il le fait pour les mettre en garde contre des raisonnements qui s’infiltraient parmi eux, notamment en relation avec une lecture peu correcte des textes prophétiques annonçant le "Jour du Seigneur" (2 Pier.3:10, Zacharie 12 à 14, Malachie 4:1, Apoc.6:17), soit le temps de jugements de la terre qui viendra lors de la révélation du Seigneur en gloire, "l’apocalypse", dont il est question ci avant.
 
Et cette venue du Seigneur arrivera lorsque bien des abandons se seront manifestés…

2  1 Nous vous le demandons, frères, pour l’avènement de notre seigneur Jésus Christ et notre rassemblement auprès de lui, 2 de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre pensée, ni alarmer en esprit, que se soit par parole ou par lettre venant prétendument de nous, comme si le jour du Seigneur était venu.
 
3 Que personne ne vous trompe d’aucune manière, car il faut que d’abord vienne l’apostasie, et que se révèle l’homme sans-loi, le fils de perdition, 4 qui s’élève au-dessus de tout ce qui est appelé dieu, de tout ce qu’on vénère et qui va jusqu’à s’asseoir dans le sanctuaire de Dieu et à se présenter lui-même comme étant Dieu.

  • Qu’apprenons-nous touchant les moyens employés par de faux docteurs pour insinuer leurs propres idées et miner l’enseignement de Paul ? Vers.2.
  • Que doit-il arriver avant que vienne le « Jour du Seigneur », ce jour de jugement ? Vers.3.
Nous sommes placés devant des événements qui devront marquer les esprits, à savoir un abandon global de la foi dans le monde, selon le cours annoncé déjà par Jésus : "Et Dieu ne ferait-il point justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et il use de patience avant d'intervenir pour eux ? Je vous dis que bientôt il leur fera justice. Mais le fils de l'homme quand il viendra, trouvera-t-il de la foi sur la terre ?" (Luc 18:7-8). Le chemin de l’apostasie est déjà en route, quoique le "fils de perdition", "l’antichrist", ne se soit pas encore manifesté (1 Jean 2:18-22). Voyons ce qu’en diront Pierre et Paul quelques années plus tard ! (2 Pier.2:1-3, 1 Tim.4:1-5, 2 Tim.3:1-5).
 
Toute l’Ecriture atteste que l’avènement en gloire du Seigneur, loin d’un aboutissement paisible vers un règne de paix, est précédé d’une redoutable opposition à tout ce qui se réclame de Dieu, et une véritable apostasie, une défection et même une révolte morale contre Dieu. Jean illustre cette évolution inexorable dans ses lettres aux sept assemblées d’Asie (Apoc. 2 et 3).
 
Le point culminant, l’aboutissement de ce courant puissant et destructeur, est l’avènement à une place d’autorité d’un homme impie appelé ici « le fils de perdition ». Pour s’en convaincre, il nous suffit de lire des pages marquantes des Évangiles et de l'Apocalypse (Matthieu 24, Marc 13, Luc 21, Apoc.13 et 17). Il se trouvera un homme qui "viendra en son propre nom" (Jean 5:43). Cet homme prendra place dans le sanctuaire de Dieu, annonce que ceux qui vivront en ce temps comprendront. Aujourd’hui, nous voyons le rejet de Jésus, comme Fils de Dieu, se répandre comme jamais auparavant, or que dit Jean ? "Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antichrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père ; celui qui confesse le Fils a aussi le Père." (1 Jean 2:22-23).

2:5-12  Ce qui retient !

Les Thessaloniciens sont ainsi armés pour comprendre que les événements qu’ils attendent ne viendront pas avant que la chrétienté elle-même n’ait déchu de sa vocation pour n’être globalement plus qu’un corps sans vie. Ils doivent savoir, en outre, que le cours des temps n’est pas laissé seulement aux errements des hommes ; qu’il y a une retenue avant que vienne ce développement désastreux.

5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais cela lorsque j’étais encore auprès de vous ? 6 Or maintenant vous savez ce qui retient pour qu’il se révèle en son temps. 7 Le mystère de l’iniquité est à l’œuvre ; mais celui qui retient opère, jusqu’à ce qu’il soit enlevé. 8 Alors sera mis à découvert l’homme sans-loi que le seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, qu’il réduira à rien par l'apparition de sa présence, 9 l'inique dont la présence reflétera l’opération de l’adversaire en toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10 et en toutes tromperies d’injustice pour ceux qui vont à leur perte, parce qu’ils n’ont pas accepté l’amour de la vérité pour être sauvés. 11 Aussi Dieu envoie sur eux une opération d’égarement, pour qu’ils croient le mensonge, 12 pour que soient jugés tous ceux qui n’ont pas cru la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice.

  • Quelle est la retenue nécessaire, aujourd’hui, face aux événements qui se précipiteront à la fin, avant le règne de Christ ? Vers.6, Marc 13:10.
  • Qui peut être « celui qui retient » et qui sera enlevé de la terre avant que vienne « l’homme sans loi » ? Vers.7.
  • Quelle est la puissance de l’homme sans loi ? De qui est-il l’émanation ? Vers.9-10, Apoc.13:11-13, 1 Pier.5:8.
  • Jusqu’où ira le pouvoir de séduction de l’homme sans loi ? Vers.10-11, Apoc.13:14-18.
  • Comment cet imposteur, l’homme sans loi, sera-t-il arrêté dans ses actes coupables ? Vers.8, Apoc.19:11-21.
N’oublions pas le but de Paul dans cette lettre. Il veut que les Thessaloniciens veillent à leur marche journalière, étant manifestés dignes de Dieu par la qualité de leur vie pratique ! Mais il est obligé de revenir sur un enseignement déjà donné (vers.5) pour tenter de briser la mauvais travail de personnes qui tentaient d’égarer les chrétiens dans leurs pensées, voire même en écrivant des lettres prétendument de Paul.
 
Toutefois, ces actions répréhensibles nous sont en bénéfice en ce que nous sommes nous même enseignés relativement à l’évolution des choses en ce monde. Et, en passant, nous recevons là une forme d’introduction pour la lecture du livre de l’Apocalypse, et le témoignage de l’enseignement des apôtres, comme nous pouvons lire aussi les paroles de Pierre (2 Pier.3:14-16) qui, par ailleurs, souligne la valeur des lettres de Paul.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

04:00 Publié dans 2 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

2 Thess.2:13 Poursuivre la route


 

2:13-3:15  EXHORTATIONS

Paul s’est trouvé dans la nécessité de revenir sur un enseignement de base, mais des indications pratiques doivent encore être données relativement à des chrétiens qui s’écartaient de la simplicité du Christ et détournaient les pensées des fidèles (2 Cor.11:3). Commentaire

2:13-3:5  Poursuivre la route

Avant toute autre chose, l’apôtre souligne la fidélité des Thessaloniciens. Leur consécration à Dieu n’est pas émoussée, et cela est un sujet de joie, et une attestation vivante de leur avenir avec Jésus Christ, lors de sa venue. Ils sont à cet égard parmi les prémices des rachetés, ceux qui ont cru au commencement et expriment en leur localité ce qu’il en est de la "nouvelle création" en Christ (2 Cor.5:17).
 
On ne pourra jamais assez souligner combien Paul a mis en évidence, dans toutes ses lettres, les réalités positives qu’il constate, celles-ci étant toujours à la base de ses exhortations. Et de conclure par des paroles de confiance comme nous le voyons ici encore.

13 Quant à nous, nous devons toujours rendre grâces à Dieu à votre sujet, frères aimés du Seigneur, car Dieu vous a choisis comme prémices pour le salut, dans la consécration de l’Esprit et dans la foi en la vérité ; 14 ce à quoi il vous a appelés par notre évangile, pour vous donner la gloire de notre seigneur Jésus Christ.
 
15 Ainsi donc, frères, tenez ferme et restez attachés aux enseignements que vous avez appris, soit de vive voix, soit par notre lettre.
 
16 Que notre seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés et nous a donné une consolation pour l’éternité et une bonne espérance par grâce, 17 vous encourage et vous affermisse en toute bonne œuvre et en toute bonne parole.
 
3  1 Au reste, frères, priez pour nous, afin que la parole du Seigneur coure et soit glorifiée, comme elle l’est aussi parmi vous, 2 et que nous soyons délivrés des hommes fâcheux et méchants. 3 Non, la foi n’est pas de tous, mais le Seigneur est fidèle, qui vous affermira et vous gardera du méchant.
 
4 Nous avons confiance dans le Seigneur, que vous faites et que vous ferez ce que nous avons commandé. 5 Que le Seigneur incline vos cœurs à l’amour de Dieu et à la persévérance du Christ !

  • Qu’apporte cette réalité soulignée par Paul, que les croyants auxquels il s’adresse sont « aimés du Seigneur » ?
  • L’apôtre envisage-t-il des développements de la doctrine chrétienne au cours des temps ? Vers.15, 1 Jean 2:24, Jude 3.
  • Peuvent-ils s’étonner si quelques uns manifestent ne pas vivre dans la foi ? 1 Cor.3:12-15, Mat.13:25-30, 37-43.
  • Quelle est la prière de l’apôtre ? Soulignons la formulation de la prière associée à l’affirmation de sa confiance en ceux auxquels il s’adresse.
Si l’apôtre a dû revenir sur des questions de connaissance, le but, le seul pouvons-nous remarquer ici, est la poursuite de la vie pratique. C’est à cela que l’on reconnaît un chrétien, et c’est cela aussi qui éveille des personnes du dehors à la réalité du message du Christ (Col.4:5, Eph.6:15). Nous trouvons ici aussi cette communion éprouvée tandis que Paul comme les Thessaloniciens, ont affaire soit, là où ils se trouvent, à des hommes fâcheux et méchants (vers.2). Et, par ailleurs, si des personnes au milieu d’eux paraissent ne pas marcher dans la foi, ils ne doivent pas s’en étonner. Le mot d’ordre : poursuivre ! Comme, quelques années plus tard, l’apôtre le dira à Timothée (1 Tim.6:11, 2 Tim.2:22).

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

02:00 Publié dans 2 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

2 Thess.3:6 La marche pratique du chrétien


 

3:6-15  Marche pratique, les uns envers les autres

Mais comment agir envers des amis chrétiens qui ne marchent pas de façon ordonnée ? Non pas qu’ils aient un comportement immoral ou délictueux, mais ayant une pratique de vie telle qu’ils n’assument pas leurs propres charges d’hommes ?

6 Nous vous enjoignons, frères, au nom de notre seigneur Jésus Christ, de vous tenir à l’écart de tout frère qui marche dans le désordre, et non pas selon l’enseignement qu’il a reçu de nous. 7 Car vous savez vous-mêmes comment il faut que vous nous imitiez ; car nous n’avons pas marché dans le désordre au milieu de vous, 8 ni n’avons mangé du pain chez personne gratuitement, mais dans la peine et le labeur, travaillant nuit et jour pour n’être à charge d’aucun de vous, 9 non que nous n’en ayons pas le droit, mais afin de nous donner nous-mêmes à vous pour modèle, pour que vous nous imitiez. 10 Et aussi, quand nous étions auprès de vous, nous vous avons enjoint ceci : que si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus. 11 Or nous apprenons qu’il y en a quelques-uns parmi vous qui marchent dans le désordre, ne travaillant pas du tout, mais se mêlant de tout. 12 A ceux-là, nous leur enjoignons et nous les exhortons dans le seigneur Jésus Christ, à travailler paisiblement et manger leur propre pain.
 
13 Vous, frères, ne vous lassez pas en faisant le bien. 14 Et si quelqu’un n’obéit pas à notre parole adressée dans cette lettre, notez-le et n’ayez pas de commerce avec lui, afin qu’il en ait de la honte ; 15 mais ne le tenez pas pour un ennemi, au contraire, avertissez-le comme un frère.

  • Quel est le « désordre » dans la vie des personnes dont il est question ici ?
  • Travailler, assumer ses charges d’homme, cela, Paul en a montré l’exemple. Etait ce pour Paul un impératif devant Dieu ou un acte volontaire de sa part ? 1 Cor.9:9-11, 1 Thes.2:6-9, Act.20:34.
  • Quelle est la conduite à tenir envers les chrétiens dont il est ici question ? Cette conduite doit elle amener des discussions, des débats ? Dans quel état d’esprit agir envers un chrétien dont la vie est en contradiction avec l’enseignement reçu ?
Voici une indication bien précise ! Nous pouvons bien mesurer l’impact d’une telle attitude, forte dans son effet, mais combien propre à garder la paix parmi les croyants. Voyons divers passages relatifs aux relations entre croyants  (Rom.14:13, Jac.4:11, 5:9). Paul, par sa lettre les exhorte avec calme, s’en remettant à eux pour qu’ils amendent leur comportement. Mais quand il s’agit de désobéissance positive, alors l’attitude doit être ferme, la personne être notée, mais toutefois dans un esprit fraternel. Là aussi, s’il convient de ne pas transiger avec la vérité, mais dans un esprit de douceur (2 Tim.2:25, 2 Cor.10:1, Gal.6:1).

 
3:16-18  SALUTATIONS

Etre en paix au milieu des croyants est manifestement un privilège à rechercher absolument, c'est le souhait de l’apôtre.

16 Que lui-même, le Seigneur de paix, vous donne toujours la paix en toute manière. Que le Seigneur soit avec vous tous ! 17 La salutation, de ma propre main, de Paul, ce qui est ma signature, dans chaque lettre ; j’écris ainsi. 18 La grâce de notre seigneur Jésus Christ soit avec vous tous !

  • Quelle raison particulière pousse donc Paul à signer de sa main cette lettre qu’il a manifestement dictée ? 2 Thes.2:2.
Le vœu de l’apôtre ? Que les Thessaloniciens soient en paix, et qu’ils jouissent de la grâce du Seigneur. L’essentiel des prières est la demande à Dieu de la paix dans le cœur, du bonheur que confère la reconnaissance de la bonté de Dieu envers eux.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

00:00 Publié dans 2 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric