08/03/2013

Mat.9:1 Porteur de miséricorde


 

Le Seigneur, porteur de la miséricorde
Matthieu 9:1-17

Poussé à quitter le territoire des Gadaréniens, où toutefois il retourna, le Seigneur se retrouve en terre d’Israël. Et, inlassablement, il poursuit ses gestes de bonté. N’est-il pas venu pour cela ? Et pourtant, s’il n’est pas poussé hors de son propre pays, l’opposition commence à se faire sentir. Une manifestation de confiance en Jésus par quelques hommes du peuple et un dîner pris avec des publicains et des pécheurs suffisent pour que se manifestent des scribes incrédules et des pharisiens heurtés dans leur suffisance… Et des disciples de Jean s’étonnent…

 
Guérison du paralytique – 9:1-8
Marc 2:1-12 ; Luc 5:17-26

Matthieu en vient à une scène de toute beauté. Après celle du centurion intercédant pour son serviteur, il en vient à ce geste produit par la compassion d’hommes conduisant un paralytique à Jésus, le portant sur une civière. Il fallait là, de la part de ces personnes, joindre à leur amitié envers l’infirme, une immense dose de confiance en Jésus. Le Seigneur prononce alors une parole qui dût être stupéfiante pour chacun, évoquant les péchés de cet homme infirme…

9  1 Etant monté dans la nacelle, il passa à l’autre rive et se rendit dans sa propre ville. 2 Et voici qu’on lui amena un paralytique couché sur un lit. Voyant leur foi, Jésus, dit au paralytique : Aie bon courage, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. 3 Quelques scribes se dirent alors : Cet homme blasphème. 4 Jésus, voyant leurs pensées, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? 5 Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire "Tes péchés sont pardonnés" ou dire "Lève-toi et marche" ? 6 Eh bien, afin que vous sachiez que le fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés ... Il dit alors au paralytique : Lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. 7 Et l’homme se leva et s’en alla chez lui. 8 Ayant vu cela, les foules, saisies de crainte, glorifièrent Dieu qui a donné aux hommes un tel pouvoir.

  • Le paralytique était-il pécheur plus que tout autre homme, qu’un tel malheur soit tombé sur lui ? Luc 13:4.
  • La proclamation du pardon change-t-elle l’état du paralytique ? Pourquoi, dès lors, cette parole qui dût en surprendre plus d’un ? Vers.6.
  • Qu’est-ce qui, du fait de la réception du paralytique par Jésus et de la question des péchés évoquée avant le geste de guérison, est rendu manifeste dans le chef des scribes ?
  • Quels sont les enseignements que les assistants purent tirer de cette scène : les paroles du Seigneur, la parole aux scribes, la guérison elle-même ?
La parole des scribes a été rapide, ils se sont empressés de manifester leur défiance envers le Seigneur, voire plutôt leur opposition. Individuellement, quelques-uns quitteront cette attitude, mais ils iront toujours plus loin allant pour finir jusqu’à tenir conseil pour le faire périr (Mat.9:34, 10:25, 12:14). Mais, ici, les scribes sont rendus silencieux tandis que Dieu est glorifié par le geste de Jésus. Les assistants sont saisis, mais reconnaissent-ils en Jésus le Messie d’Israël, tandis qu’ils paraissent plutôt surpris qu’un tel pouvoir, celui manifesté par Jésus (vers.5) soit donné aux hommes… Non pas même "à un homme".
 
La suite, pour ces quatre hommes qui conduisirent l’infirme au Seigneur, la suite pour ce qui concerne l’infirme lui-même… Matthieu ne dit rien, pas plus que des suites touchant le centurion et son serviteur guéri miraculeusement. Nous ne pouvons en déduire un quelconque manque de reconnaissance, mais seulement le fait que l’évangéliste s’en tient à un sobre récit dans la ligne qu’il s’est donné pour que le lecteur en reçoive les enseignements. Le but n’est pas de raconter une histoire, mais de conduire le lecteur juif à la conclusion que Jésus est bien le Messie d’Israël.
 
Après les circonstances soulignant cette parole du livre d’Ésaïe touchant "celui qui se charge des langueurs et des douleurs des hommes" (Ésaïe 53:4), Matthieu en vient à une parole du prophète Osée : "Je veux miséricorde et non pas sacrifice" (Osée 6:6).

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

11:15 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.9:9 Appel du collecteur d'impôts


 

Appel de Matthieu, festin dans sa maison – 9:9-13
Marc 2:13-17 ; Luc 5:27-32

Et voici qu’un homme, collecteur d’impôts pour les Romains, est appelé par Jésus : Lévi, fils d’Alphée (Marc 2:14). Cet homme a aimé se faire appeler par la suite "Matthieu", forme résumée de "Mathatias", signifiant "don de Dieu" ; on peut comprendre ici combien cet appel du Seigneur lui fût précieux.
 
Le repas auquel il convie le Seigneur, ses disciples et nombre de ses collègues publicains comme lui, va heurter de plein fouet la sensibilité de pharisiens, des "purs parmi les purs" qui s’étaient fait une idée de la Loi de Moïse bien différente de ce pourquoi elle fût donnée, s’étant fait une religion de gestes et de rituels dans lesquels ils se glorifiaient eux-mêmes plutôt que de trouver dans la loi ce guide pour une vie sous le regard d’un Dieu de miséricorde. Ils s’attachaient à la lettre de la Loi en oubliant l’esprit dans et pour lequel elle a été donnée (2 Cor.3:6). Ajoutons à cela le fait que collecter les impôts pour l’occupant romain jetait un grave discrédit sur ceux qui se livraient à cette activité, étant traité comme des collaborateurs. A la vue de ce repas dans la maison de Matthieu, des disciples de Jean le baptiseur sont saisis…

9 Etant passé plus loin, Jésus vit un homme nommé Matthieu, assis au bureau des taxes. Il lui dit : Suis-moi. 10 Celui-ci se leva et le suivit. Comme il était à table, dans la maison, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent et se mirent à table avec Jésus et ses disciples. 11 Voyant cela, les pharisiens dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? 12 Jésus, l’ayant entendu, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui sont en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades. 13 Mais allez et apprenez ce que c’est que : "J’aime la bonté et non le sacrifice" [Osée 6:6] ; car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.
 
14 Alors les disciples de Jean viennent lui demander : Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, alors que nous et les pharisiens jeûnons souvent ? 15 Jésus leur répondit : Les fils de la chambre nuptiale [les amis de l’époux] peuvent-ils mener deuil tant que l’époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’époux leur aura été ôté, et alors ils jeûneront. 16 Personne ne raccommode un vieil habit avec un morceau de drap neuf, car la pièce tire sur le vêtement et il en résulte une déchirure plus importante. 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et tous les deux se conservent.

  • La parole d’Osée concerne ce que Dieu attend et aime dans un homme (Osée 6:6, Michée 6:8, Proverbes 3:3). Comment cette parole est-elle appliquée dans ce passage ?
  • Pourquoi les pharisiens sont-ils ainsi renvoyés, et en termes peu amènes ?
  • Comment voyons-nous la grande "nouvelle" apportée par Jésus, alors que Jean conduisait les hommes à se repentir et à jeûner ?
L’ecclésiaste le disait : "Il y a une saison pour tout, et il y a un temps pour toute affaire sous les cieux… un temps de pleurer, et un temps de rire ; un temps de se lamenter, et un temps de sauter de joie" (Écclésiaste 3:1,4). Jean le baptiseur avait bien parlé, mais maintenant celui qu’il annonçait était là, apportant à tout homme les manifestations de la bonté de Dieu, et l’excellence du message de grâce. Alors, ceux qui avaient conscience de leur état – questions de santé physique, mais aussi la douleur de s’être mis en marge de leur propre peuple, s’étant fait collaborateurs des occupants – tous pouvaient trouver en Jésus le chemin de la délivrance, le chemin de la paix…
 
Et les pharisiens, loin de chercher la paix et le bonheur de leurs concitoyens, étaient – de bonne foi sans doute, pour la plupart – tournés vers le formalisme religieux en quoi ils pensaient trouver un chemin de perfection… bien illusoire.

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

11:15 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.9:18 La fille de Jaïrus et la femme malade


 

Les besoins des hommes, le besoin d’ouvriers
Matthieu 9:18-37

Les rencontres se succèdent. Une pauvre femme, un chef de synagogue, des aveugles, un muet ; toutes sortes de maladies et d’infirmités… S’il se trouve des personnes pour contester, discuter, débattre même, et ainsi rejeter le message de la grâce, il en est d’autres, beaucoup d’autres, des gens importants comme de ceux qui passent inaperçus. Le champ est vaste, la bonne nouvelle doit être répandue, les personnes assoiffées de paix, de quiétude et de délivrances doivent entendre le message de consolation et de paix, la main secourable de la miséricorde. Il faut que des ouvriers soient envoyés…

 
La fille de Jaïrus et la femme
malade depuis douze ans – 9:18-26

Marc 5:21-43 ; Luc 8:40-56

Jésus est encore à parler aux disciples de Jean qu’un homme se présente, un homme qui présidait les réunions de la synagogue de Capernaüm (Marc.5:22). Au moment où il s’est mis en route, sa fille vivait encore, mais à peine ; l’issue fatale était attendue (Marc 5:23, Luc 8:42). En chemin il apprendra sa mort… Matthieu résume, écrivant que la jeune fille était déjà décédée au moment de l’arrivée de son père auprès de Jésus, mais sans n’aucunement altérer le sens de l’enseignement. Jaïrus a confiance en Jésus, il croit en son amour et en sa puissance. En chemin, le Seigneur paraît retardé par une femme qui s’est approchée de lui, mais est-ce un retard ? Ou l’occasion d’un enseignement particulier ?

18 Comme il leur disait ces choses, voici, un chef arriva et, se prosternant devant lui, lui dit : Ma fille vient de mourir, mais viens et pose ta main sur elle, et elle vivra. 19 Jésus, se levant, le suivit avec ses disciples. 20 Et voici, une femme souffrant d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement, 21 car elle se disait : Si seulement je touche son vêtement, je serai guérie. 22 Jésus, s’étant retourné et la voyant, dit : Aie bon courage, ma fille ; ta foi t’a guérie. Et la femme fut guérie dès ce moment même. 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, voyant les joueurs de flûte et la foule qui faisait grand bruit, dit : 24 Retirez-vous, car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Ils se moquèrent de lui. 25 Lorsque la foule eut été mise dehors, il entra, saisit la jeune fille par la main et la jeune fille se leva. 26 Le bruit s’en répandit dans tout ce pays-là.

  • Comment comprendre l’extrême discrétion de cette pauvre femme malade ? Lév.15:2.
  • Que penser aussi de son geste, de sa croyance qu’en touchant le bord du vêtement de Jésus elle serait guérie ?
  • Que signifie cette parole du Seigneur déclarant que la jeune fille n’était pas morte ? Comparons le cas d’Eutyche (Actes 20:9-10).
La maladie de cette femme faisait d’elle une personne cérémoniellement "souillée", aux termes de la Loi (Lév.15:2). Ainsi la voyons-nous discrète, s’approchant par derrière, ne désirant que toucher le vêtement de Jésus, s’étant mise en tête que par un tel geste elle pût être délivrée de ses maux ! Rien ne justifie une telle pensée, mais c’est ainsi que s’exprime sa foi à elle… Et sans réprouver un acte qui pourrait paraître superstitieux, loin de lui faire de la peine, le Seigneur reconnaît sa foi, et répond à ce geste de confiance. Ensuite il amène la femme à se manifester elle-même, à entrer en relation avec Lui.
 
Quant à la jeune fille, elle est dans un coma profond… Un tel état ne pouvait, à l’époque, être distingué de la mort ; mais le Seigneur n’est pas là pour débattre de questions scientifiques. Toutefois il affirme qu’elle vit encore, comme il en sera du jeune homme tombé du troisième étage, tandis que Paul parlait (Actes 20:10). Ceci n’enlève rien au pouvoir que Jésus avait sur la mort, voyons la résurrection de Lazare, mais répond à la réalité. Que ce soit sortir une jeune fille du coma, ou ramener à la vie un homme, il s’agit de gestes de puissance et de grâce qui saisissent la population et la conduit à écouter celui qui est reconnu comme prophète, et, pour plusieurs, à reconnaître en Lui le Messie annoncé par les prophètes.

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

11:14 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.9:27 Deux aveugles et un muet


 

Guérison de deux aveugles et d’un muet – 9:27-34

Deux aveugles avaient moralement une bonne vision. Ils avaient reconnus en Jésus le Fils de David, le Messie annoncé. Et ils le supplient… Des hommes compatissants conduisent à Jésus un pauvre homme, un muet "démoniaque", agité de tremblements désordonnés attribués à des puissances surnaturelles…

27 Comme Jésus passait de là plus avant, deux aveugles le suivirent en criant : Aie compassion de nous, Fils de David ! 28 Et quand il fut arrivé à la maison, les aveugles vinrent à lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ? Ils lui répondirent : Oui, Seigneur. 29 Alors il leur toucha les yeux en disant : Qu’il vous advienne selon votre foi. 30 Et leurs yeux furent ouverts. Jésus leur parla sévèrement, disant : Prenez garde que personne ne le sache. 31 Mais eux, à peine sortis, répandirent sa renommée dans tout le pays.
 
32 Comme ils s’en allaient, on lui amena un homme muet, démoniaque. 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla. Et les foules, étonnées, disaient : Jamais rien de semblable ne s’est vu en Israël. 34 Mais les pharisiens disaient : C’est par le chef des démons qu’il chasse les démons.

  • Pourquoi les aveugles appellent-ils Jésus "fils de David" ? Quelle est la conviction des aveugles touchant sa personne ? Jérémie 33:21, Ésaïe 9:6.
  • Quelle est la motivation du Seigneur quand il dit aux aveugles ayant recouvré la vue de n’en parler à personnes ? Etait-ce possible pour eux ?
  • Voyons le contraste entre l’étonnement populaire et la parole des pharisiens. Qu’est-ce qui motive ainsi ces derniers ?
Pour cet interdit aux aveugles de parler de leur délivrance, de leur guérison, il est à penser que leur reconnaissance de Jésus comme "Fils de David" soit alors inopportune, prématurée, tandis que Jésus se présente lui-même comme "le fils de l’homme", celui qui porte les langueurs, les douleurs, avant que prendre sa place en gloire sur le royaume terrestre à venir (Apoc.11:15) selon la promesse faite à David (2 Samuel 7:13, Ésaïe 55:3, Actes 13:34).
 
Le Seigneur manifeste sa puissance dans ce milieu marqué par la superstition. A la parole de la Loi et des Prophètes se sont ajoutées des notions héritées des contacts avec les nations voisines, et des écarts relativement à la foi des origines, et en particulier cette traduction en termes de "démons" des faits qu’ils ne pouvaient comprendre. Loin d’introduire des débats sur ces questions aujourd’hui appréhendées par la médecine, le Seigneur prend les personnes dans leur situation et répond à leur attente… Mais il y a tant de besoins….

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

11:05 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.9:37 Trop peu d'ouvriers


 

Il y a peu d’ouvriers… - 9:35-37
Marc 1:1-12 et Luc 3:1-6

Toutes les villes, tous les villages… Le Seigneur proclame la bonne nouvelle, et accompagne sa parole de gestes de compassion…

35 Jésus parcourait toutes les villes et les villages ; il enseignant dans leurs synagogues, proclamant la bonne nouvelle du royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.
 
36 A la vue de la foule, il fut ému de compassion, parce qu’ils étaient las et dispersés, comme des brebis qui n’ont pas de berger. 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers ; priez donc le Seigneur de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson.

  • Comparant avec la population rencontrée par Jésus dans ces mois de pérégrination en Galilée, comment voyons-nous la population qui nous entoure aujourd’hui ?
  • La conclusion de ce passage est-elle différente de celle que nous pouvons faire en nos jours ? Et ne l’était-elle pas déjà bien avant la venue de Jésus ? Ésaïe 53:6, Ézéchiel 34:6.
  • Qui est le maître de la moisson ? Un homme peut-il s’introduire dans le champ selon ses propres aspirations et sa propre autorité ?
Les questions qui pouvaient se poser aux disciples accompagnant Jésus, se posent aujourd’hui avec autant d’acuité. De multiples bergers qui se contredisent les uns les autres, des brebis cherchant un chemin au milieu de la confusion… Et le Seigneur montre alors le point d’ancrage essentiel, le chemin sur lequel fonder sa vie, le rocher sur lequel s’appuyer, tel que la maison construite dessus ne s’écroule pas lorsque vient la tempête (Mat.7:24).
 
Mais pour que cette parole soit connue, ne faut-il pas des "envoyés" pour la faire connaître ? Alors le Seigneur prépare ses apôtres à cette tâche…

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

11:04 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

05/03/2013

Mat.10:1 Le choix des apôtres


 

DISCOURS APOSTOLIQUE
Matthieu 10:1-42

"La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers !" Une réalité qui devait perdurer, comme il en est aujourd’hui. Mais, nous le lisions, nul ne s’improvise "messager" du Seigneur, il ne s’agit pas de responsabilité "religieuse", mais d’être témoin de la grâce et porteur de vérité… Es-ce là un chemin enviable, répondant aux souhaits des hommes ?
 
Le Seigneur a choisi les douze pour rendre témoignage de Lui, et leur donne des consignes et des avertissements pour cette circonstance, mais aussi pour leur travail après qu’Il les aura quitté, et pour le travail de ceux qui entreront avec eux, et après eux, dans l’œuvre du Seigneur : la communication de "la bonne nouvelle de la paix" (Éph.2:17).

 
Le choix des apôtres – 10:1-4
Marc 3:13-19 ; Luc 6:12-19

Les douze ont été choisis pour suivre le Seigneur tout au long de son ministère et rendre compte après son départ de tout ce qu’ils avaient vu et entendu (Act.1:21-26, 1 Jean 1:1-4).  Ils sont douze, mais l’un d’entre eux se retirera, étant séduit par l’amour de l’argent. Il ne pouvait, pas plus que quiconque, servir deux maîtres (Jean 12:6, Mat.6:24).

10  1 Puis il appela ses douze disciples et leur donna autorité pour chasser les esprits immondes et guérir toute maladie et toute infirmité. 2 Voici les noms des douze apôtres : le premier, Simon appelé Pierre, et André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ; 3 Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le collecteur de taxes ; Jacques, fils d’Alphée, et Lebbée surnommé Thaddée ; 4 Simon le Cananéen, et Judas l’Iscariote, celui qui le livra.

  • Judas l’Iscariote reçoit pareillement cette autorité de délivrer des hommes de leurs tourments. Que pouvons-nous en conclure ? Luc 13:27.
  • Parmi les noms, mettons en évidence celui de "Lebbée", ce qui se traduit par "un homme de cœur", surnom amplifié par un autre, "Thaddée" signifiant "grand cœur, courageux". Quel est donc le nom de cet apôtre ainsi connu comme étant d’un grand cœur ? Marc 3:13-19, Luc 6:12-19, Jude 1.
Le choix explicite de Jésus conduit les douze à une attention particulière aux paroles qui devaient suivre. Et nous ne devons pas penser ici que Judas l’Iscariote n’écoutât pas attentivement, mais hélas il ne résistera pas à ce qui l’attirait. Par contre, nous pouvons imaginer ce qu’il en était d’un homme modeste comme Jude dont nous ne connaissons que la brève, mais fort belle épître qu’il écrivit, comment il fut connu comme "un homme de cœur" et puis "grand cœur"
 
Comme il l’avait fait pour le "discours sur la vie du croyant", Matthieu rassemble des paroles prononcées par le Seigneur en divers moments, ainsi que nous pouvons le voir dans les évangiles de Marc et de Luc. Nous trouvons ici un enseignement structuré :
  • le comportement des messagers de l’évangile ;
  • les persécutions qui s’ensuivraient ;
  • le rejet de l’évangile par plusieurs ;
  • la réception par le Seigneur de ceux qui auront reçu les apôtres.
Ainsi ce peuple était pressenti pour recevoir le Messie, plus de six siècles auparavant : "Et il dit : Va, et dis à ce peuple : En entendant vous entendrez et vous ne comprendrez pas, et en voyant vous verrez et vous ne connaîtrez pas" (Ésaïe 6:9, Act.28:26).
 

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

20:13 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.10:5 Proclamez gratuitement


 

L’annonce de l’évangile et son effet sur le monde
Matthieu 10:5-23

Comme nous le lisons en entrée, les lignes qui viennent furent adressées directement aux douze. Le champ de travail prioritaire des apôtres était les gens de leur propre nation. Mais n’oublions-pas que le Seigneur lui-même alla au-delà des frontières du pays d’Israël, passant dans la région de Tyr et de Sidon, au nord, vers Césarée de Philippe ainsi qu’en Décapole, à l’est du Jourdain (Mat.15:21, 16:13, 8:30).
 
Il y avait une priorité : le message des prophètes était lu en Israël, la parole de Dieu était connue, et même Jean le baptiseur le leur avait rappelé, aussi cette parole devait être accomplie en priorité… Il s’agissait bien du commencement de leur activité, laquelle allait s’étendre au loin, dans le monde hellénisé et au-delà.

 
Proclamez gratuitement – 10:5-15
Marc 6:7-13 ; Luc 9:2-5, 10:3-12

Mettant de côté un instant, pour cette lecture, la primauté de l’annonce de la bonne nouvelle aux fils d’Israël, nous lisons ici la manière dont les messagers de l’évangile ont à marcher, et comment seront rencontrés les besoins de leur subsistance….

5 Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les injonctions suivantes :
 
Ne vous en allez pas sur le chemin des nations, et n’entrez dans aucune ville de Samaritains ; 6 allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. 7 En chemin, proclamez que le royaume des cieux s’est approché. 8 Guérissez les infirmes, réveillez les morts, rendez nets les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. 9 N’acquérez ni or, ni argent, ni monnaie de bronze pour l’emporter dans vos ceintures, 10 ni sac pour la route, ni deux tuniques, ni sandales, ni bâton, car l’ouvrier est digne de sa nourriture.
 
11 Dans toute ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir s’il s’y trouve quelqu’un qui soit digne, et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. 12 En entrant dans une maison, saluez-la ; 13 si la maison est digne, que votre paix vienne sur elle ; mais si elle n’est pas digne, que votre paix retourne à vous. 14 Lorsqu’on ne vous accueillera pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, quand vous partirez de cette maison ou de cette ville, secouez la poussière de vos pieds. 15 En vérité, je vous le dis : au jour de jugement, le sort du pays de Sodome et de Gomorrhe sera plus supportable que celui de cette ville-là.

  • Pourquoi cette exclusive donnée ici à l’annonce de l’évangile aux villes des Israélites ? La bonne nouvelle n’a-t-elle pas été annoncée par le Seigneur au-delà des frontières de la terre d’Israël ? Act.13:46, 28:26-28.
  • Pour quelle raison essentielle l’évangile doit-il être communiqué "gratuitement" ? Ésaïe 55:1, Psaume 23:6, Rom.3:24, Phil.1:29, Apoc.21:6.
  • Celui qui se dépense pour l’annonce de l’évangile devra-t-il lui-même travailler de ses mains pour subvenir à ses besoins ? Vers.10, Luc 10:7, 1 Tim.5:18, 1 Cor.9:7-11, Lév.19:13, Deut.25:4.
  • Et que fit l’apôtre Paul, pour lui-même de ce qu’il atteste être un droit ? 1 Cor.4:12, 2 Thes.3 :8.
  • Quelle attention doivent porter les apôtres quant à ceux chez qui ils pourraient demeurer ? Qu’en tirer comme enseignement pour aujourd’hui ? Actes 16:14-15.
  • Pourquoi y a-t-il une différence entre une ville d’Israël qui ne recevrait pas les apôtres, et les villes corrompues de Sodome et Gomorrhe ?
Avec ces dernières lignes du paragraphe, la question de la réception est posée. Mais auparavant il faut souligner combien ces enseignements pour l’annonce de l’évangile sont à l’opposé de tant de manifestations religieuses. La démarche attendue des apôtres est véritablement empreinte de bonté et de gratuité…

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

19:12 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.10:16 Persécutions à venir


 

Les persécutions à venir – 1016-23
Marc 13:9-13 ; Luc 12:11-12, 21:12-19

Le message allait-il être reçu mieux que ne le furent les appels des prophètes ? Et cela devait-il être un sujet d’étonnement ? C’est, en quelque sorte, à de telles questions que le Seigneur répond. Et il donne aux apôtres une ligne directrice pour leur conduite lorsque l’opposition viendra. Si le parcours dans les villes d’Israël ne donne pas lieux à commentaires dans l’évangile même, nous savons ce qu’il en fût par la suite, dès le jour qu’ils poursuivirent cette œuvre, le Seigneur n’étant plus sur la terre, à marcher au milieu d’eux.

16 Voici, moi je vous envoie comme des brebis au milieu des loups ; soyez donc prudents comme les serpents, et purs comme les colombes. 17 Soyez en garde contre les hommes, car ils vous livreront aux tribunaux et ils vous fouetteront dans leurs synagogues. 18 Vous serez même menés, à cause de moi, devant les gouverneurs et les rois, en témoignage pour eux comme pour les nations. 19 Et quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez, ni de ce que vous direz ; car ce que direz vous sera donné à ce moment même, 20 car ce n’est pas vous qui parlez, mais c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.
 
21 Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. 22 Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. 23 Quand on vous persécutera dans cette ville, fuyez dans une autre. En vérité, je vous le dis : Vous n’aurez pas achevé de parcourir les villes d’Israël, que le fils de l’homme ne soit venu.

  • Le messager de l’évangile est-il enjoint de s’exposer par imprudence à la persécution ? Vers.16,23, Act.9:25, 2 Cor.11:33.
  • Quelle est la confiance du serviteur lorsqu’il a à rendre compte devant les hommes, voire devant quelque tribunal ? Act.27:24.
  • Jusqu’à quelle extrémité la méchanceté de l’homme s’exerce-t-elle parfois au sein même des familles ? Cela se passe-t-il encore aujourd’hui ?
  • Pensons-nous que le monde entier sera soumis au Christ lorsqu’il paraîtra pour régner ? Vers.23, 1 Cor.15:25, Apoc.11:15.
Que ne s’est-il pas passé dans "leurs synagogues", littéralement "maison de l’assemblée", entendons par là les espaces de réunions religieuses, dépassant le cadre du peuple juifs. Les persécutions dans les synagogues juives ne furent qu’au cours d’une très brève période de l’histoire, mais dans les siècles qui suivirent, au sein même de ce que l’on appelle la chrétienté, que ne s’est-il pas produit (Apoc.2:13) ! Et, nous dit le texte, cela durera jusqu’à que "le fils de l’homme soit venu".

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:12 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.10:24 Recevoir le message de l'évangile


 

La réception des messagers
Matthieu 10:24-42

L’annonce de la bonne nouvelle en Jésus, le Christ, n’a donc jamais été une œuvre sans péril, et, avant de commencer, le serviteur de l’évangile est averti. Il va comme une brebis au milieu des loups… Il lui est conseillé de ne pas s’exposer inutilement, et de fuir même lorsque les menaces se précisent. Manquerait-il de confiance pour autant ? Vivrait-il, timoré, dans la crainte pour autant ? A ces questions, les enseignements du Seigneur, rassemblés ici par Matthieu, apportent des réponses

 
Ceux qui se déclareront pour Jésus – 10:24-33
Luc 9:26, 12:2-9

Fuir une ville, se soustraire au danger pressant, est-ce une indication pour demeurer caché ? Si la crainte peut envahir le témoin de l’évangile, n’y a-t-il pas des sujets plus importants à craindre que la puissance des hommes ? Et, par ailleurs, le témoin est-il seul dans l’adversité, celle qu’il connaît en raison de sa foi ?

24 Le disciple n’est pas au-dessus du maître, ni l’esclave au-dessus de son seigneur. 25 Il suffit au disciple qu’il soit comme son maître, et à l’esclave qu’il soit comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, combien plus agiront-ils ainsi envers les gens de sa maison ? 26 Ne les craignez donc pas, car il n’y a rien de couvert qui ne sera révélé, ni rien de secret qui ne sera connu. 27 Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le dans la lumière ; et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits. 28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme, mais craignez plutôt celui qui peut faire disparaître l’âme et le corps dans la géhenne. 29 Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Et pas un seul d’entre eux ne tombe en terre indépendamment de votre Père. 30 Quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés. 31 Ne craignez donc pas : vous valez mieux que beaucoup de passereaux. 32 Quiconque donc me confessera devant les hommes, moi aussi je le confesserai devant mon Père qui est dans les cieux, 33 mais si quelqu’un me renie devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est dans les cieux.

  • Qu’en est-il de ce "Béelzebul", et de ce nom méchamment associé au Seigneur par ceux qui s’opposaient à Lui ? Mat.12:24-27, Marc 3:22 ; Luc 11:15-19. Voir 2 Rois 1:2-3.
  • Quelle est la mission des apôtres ? Qu’est-ce qu’ils ont à craindre, malgré les dangers qu’apporte leur charge ? 1 Cor.9:16.
  • " Moi aussi je le renierai…» Cette parole a-t-elle trait au "salut" ? Voyons la vie de Saul de Tarse. Act.8:1, 1 Cor.15:9, 1 Tim.1:13. Comparer les versets 33 et 28.
La vie du serviteur de l’évangile n’est pas un parcours tranquille. Le message dérange, bouscule, atteint les hommes en ce qu’ils ont de plus cher, pour leur montrer la vanité de ce qu’il poursuit, tandis que son appel – l’appel fait à tous – est de vivre dans le chemin tracé par Dieu et communiqué par sa parole. Mais ce message peut-il être caché, mis sous le boisseau, tandis qu’il expose au danger celui qui le transmet. L’apôtre écrit en termes forts : "Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont point cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont point entendu parler ? Et comment entendront-ils sans quelqu'un qui prêche ? Et comment prêcheront-ils, à moins qu'ils ne soient envoyés" (Rom.10:14). Mais si le serviteur baisse la garde, ne doit-il pas craindre davantage de perdre son âme que de souffrir en son corps ? Toutefois il y a une voie de pardon, un chemin de la miséricorde, ainsi que le dit l’apôtre Jean : "Si quelqu’un a péché…" (1 Jean 2:1).

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

17:11 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Mat.10:34 L'attachement à Jésus


 

L’attachement à Jésus – 10:34-39
Marc 8:34-35 ; Luc 9:23-24, 12:51-53, 14:26-27

Comment est-ce possible ? N’aimerions-nous pas voir le message si beau, empreint de tant de paix, apporter la pacification de la terre, la croissance vers plus d’humanité ? Cette espérance se rencontre, au point que cette pensée s’est trouvée "gravée" dans des doctrines. Que pouvons-nous constater ? Le message de l’évangile de paix (Éph.2:17) a été lui-même source de conflits, de guerres, dans les foyers comme entre les nations ! Et les hommes en étaient avertis par la bouche même du Seigneur

34 Ne pensez pas que je sois venu mettre la paix sur la terre ; je ne suis pas venu mettre la paix, mais l’épée. 35 Car je suis venu jeter la division entre un homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ; 36 et les ennemis d’un homme seront des gens de sa maison. 37 Celui qui aime père ou mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime fils ou fille plus que moi n’est pas digne de moi ; 38 celui qui ne prend pas sa croix et ne vient pas après moi n’est pas digne de moi. 39 Celui qui aura trouvé sa vie, la perdra ; et celui qui aura perdu sa vie pour l’amour de moi, la trouvera.

  • Les guerres dans les foyers comme entre les nations, est-ce là le dessein de Dieu, ou une conséquence inévitable de la liberté des hommes ?
  • Quelle est la priorité d’un homme qui reçoit en vérité le message de l’évangile de paix, l’annonce de sa paix avec Dieu ? Ceci annule-t-il les préceptes de la loi ? Mat.8:22, Exode 20:12, Mat.15:1-9.
  • Qu’est-ce que le Seigneur entend par "perdre sa vie pour Lui" ? Vers.37, Mat.16:24-26.
Si ces paroles sont fortes, sans nuance pourrions-nous dire, nous pouvons comprendre qu’il s’agissait, pour le Seigneur, de faire paraître avec force les priorités à appliquer à sa propre vie. Quel chemin suivre ? Se laisser pousser par le vent, les circonstances, ou, réellement choisir son maître, la ligne-guide de ses engagements ? Ici deux routes se présentent, comme nous le voyions déjà dans les textes de la Loi (Deut.30:19). Sublimer ses propres aspirations d’homme pour l’amour de Jésus, ce n’est pas renoncer à une vie d’homme, mais la diriger vers le but pour lequel l’homme a été créé : "Vivre avec Dieu".

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

16:11 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric