13/12/2011

Jean 5.1 Guérison à Béthesda

   
5.1-18   Guérison du paralytique à Béthesda


Jésus monte à Jérusalem. Au réservoir de Béthesda, ce qui signifie « Maison de miséricorde », un paralytique est là, infirme depuis 38 ans ... Depuis combien de temps attendait-il à cet endroit un miracle pour être guéri ? Nous ne le savons, mais lui, il était conscient de son état ! Quel bonheur pour lui, s'il était guéri !

  

5   1 Après cela, il y avait une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. 2 Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il y a un bassin qui s'appelle en hébreu Bethzatha, et qui a cinq portiques. 3 Sous ces portiques étaient couchés une multitude de malades, d'aveugles, d'infirmes, d'estropiés. 

   5 Là se trouvait un homme malade depuis trente huit ans. 6 Jésus le vit couché et, sachant qu'il était déjà là depuis longtemps, il lui dit : Veux-tu retrouver la santé ? 7 Le malade lui répondit: Seigneur, je n'ai personne pour me mettre dans le bassin quand l'eau est agitée; pendant que, moi, je viens, un autre a descend avant moi. 8 Jésus lui dit : Lève-toi, prends ton grabat et marche ! 9 Aussitôt l'homme retrouva la santé; il prit son grabat et se mit à marcher. Or c'était le sabbat ce jour-là.

   10 Les Juifs disaient donc à celui qui avait été guéri : C'est le sabbat; il ne t'est pas permis de porter ton grabat ! 11 Il leur répondit : C'est celui qui m'a rendu la santé qui m'a dit : « Prends ton grabat et marche ! » 12 Ils lui demandèrent : Qui est l'homme qui t'a dit : « Prends et marche ! » 13 Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était, car Jésus s'était esquivé; en effet, il y avait foule en ce lieu. 14 Après cela, Jésus le trouve dans le temple et lui dit : Eh bien, tu as retrouvé la santé; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. 15 L'homme s'en alla dire aux Juifs que c'était Jésus qui lui avait rendu la santé. 16 C'est pourquoi les Juifs persécutaient Jésus - parce qu'il faisait cela pendant le sabbat. 

   17 Jésus leur répondit: Mon Père est à l’œuvre jusqu'à présent, et moi aussi je suis à l’œuvre. 18 C'est pourquoi les Juifs cherchaient d'autant plus à le tuer, non seulement parce qu'il annulait le sabbat, mais parce qu'il disait que Dieu était son propre Père, se faisant ainsi lui-même égal à Dieu.
 
  • Qui est là pour aider cet infirme à se plonger dans le réservoir ?
  • En est-il capable lui-même, par ses propres efforts ?
  • Quelle est l'attitude du paralytique à l'injonction qu'il reçoit: « Veux-tu être guéri ? »
  • Témoins d'une guérison miraculeuse, les chefs religieux auraient dû s'en réjouir ! Pourquoi contestent-ils ?
  • La conversation entre les chefs religieux et le paralytique met en évidence deux états d'esprit différents, lesquels ?
Combien nombreux sont ceux qui vont, sans soucis - sans réaliser leur état, leur culpabilité devant Dieu - et qui n'ont donc pas connaissance d'une bonne nouvelle ! Qu'il est heureux de recevoir la grâce et de « marcher » quant le Seigneur dit « marche ». C'est la joie de l'infirme du réservoir de Béthesda. Remarquons que l'homme était déjà guéri quand le Seigneur lui dit « ne pêche plus ! » ; le Seigneur n’a pas exhorté l'infirme pour qu'il soit guéri, mais l’homme guéri parce qu’il était guéri !

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

16:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 5.19 L'autorité de Dieu

    
    
5.19-30   Discours sur l'autorité de Dieu
  

Face aux contestations des chefs religieux, Jésus rend témoignage : il y a un grand travail en cours - le travail de Dieu lui-même - qui ne peut être entravé. Voir, parmi d'autres versets, Phil.1.6.
  
 19 Jésus leur répondit donc: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, sinon ce qu'il voit faire au Père; ce que celui-là fait, en effet, le Fils aussi le fait pareillement. 20 Car le Père est ami du Fils, et il lui montre tout ce que lui-même fait; il lui montrera des oeuvres plus grandes encore, pour que, vous, vous soyez étonnés. 21 En effet, tout comme le Père réveille les morts et les fait vivre, ainsi le Fils fait vivre qui il veut. 22 De plus, le Père ne juge personne, mais il a remis tout le jugement au Fils, 23 pour que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé.  

   24 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui entend ma parole et qui croit celui qui m'a envoyé a la vie éternelle; il ne vient pas en jugement, il est passé de la mort à la vie. 25 En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient - c'est maintenant - où les morts entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l'auront entendue vivront. 26 En effet, tout comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même, 27 et il lui a donné le pouvoir de faire le jugement, parce qu'il est fils d'homme. 28 Ne vous en étonnez pas, car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix 29 et sortiront, ceux qui auront fait le bien pour une résurrection de vie, ceux qui auront pratiqué le mal pour une résurrection de jugement. 

   30 Moi, je ne peux rien faire de moi-même: je juge selon ce que j'entends; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.
 
  • Quelles raisons les chefs religieux se donnaient-ils pour se justifier de vouloir faire mourir le Seigneur ?
  • Qui exercera le jugement de la part du Père ? Romains 2.16 ; 2 Timothée 4.1.
  • Qui sera, et qui ne sera pas présenté devant le juge, et pourquoi ?
La grâce de Dieu est manifestée dans la guérison du paralytique. Le rejet de cette grâce donne au Seigneur Jésus l'occasion de prononcer des paroles empreintes d'une solennelle gravité. Il y a deux issues à la vie de l'homme : soit la vie éternelle, soit le jugement divin. Deux manières de vivre, deux manières aussi de ressusciter.

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

14:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 5.31 Témoignages

   
5.31-47   Les témoignages rendus à Jésus

Le Seigneur poursuit son enseignement en soulignant la responsabilité de ceux qui ne le reçoivent pas. Certes, l'homme est libre, mais il se trouve devant un quadruple témoignage attestant que Jésus est le Messie, le Christ ...
   31 Si c'est moi qui me rends témoignage à moi-même, mon témoignage n'est pas vrai. 32 C'est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu'il me rend est vrai. 33 C'est vous qui avez envoyé des messagers à Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. 34 Quant à moi, ce n'est pas d'un homme que je reçois le témoignage ; mais je dis cela pour que, vous, vous soyez sauvés. 35 Celui-là était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez bien voulu vous réjouir un moment à sa lumière. 36 Moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; en effet, les œuvres que le Père m'a données à accomplir, ces œuvres mêmes, que je fais, me rendent témoignage, attestant que le Père m'a envoyé. 37 Et le Père qui m'a envoyé m'a lui-même rendu témoignage. Vous n'avez jamais entendu sa voix ni vu son visage, 38 et sa parole ne demeure pas en vous, puisque vous ne croyez pas celui qu'il a envoyé. 39 Vous sondez les Ecritures, parce que, vous, vous pensez avoir en elles la vie éternelle ; or ce sont elles-mêmes qui me rendent témoignage. 40 Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie. 

   41 Je ne reçois pas de gloire des humains, 42 mais je vous connais: vous n'avez pas en vous l'amour de Dieu. 43 Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, celui-là, vous le recevrez ! 44 Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres et qui ne cherchez pas la gloire qui provient de Dieu seul ? 

   45 Ne pensez pas que ce soit moi qui vous accuserai auprès du Père. Celui qui vous accuse, c'est Moïse, en qui vous, vous avez mis votre espérance. 46 En effet, si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car lui, c'est à mon sujet qu'il a écrit. 47 Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ?
 
  • D'où vient l'autorité du Seigneur Jésus ?
  • Quels sont ces quatre témoignages qui lui furent rendus ? Versets 33,36,37,39.
  • Quand donc le Père a-t-il rendu témoignage du Seigneur ? Lire Matt.3.16-17.
  • Pourquoi les chefs religieux ne reconnaissent-ils pas le Seigneur, malgré ces multiples témoignages ?
Ainsi, Dieu a envoyé Jésus, son Fils unique, pour apporter la vie éternelle, et bien des personnes ne veulent pas l'entendre. Les miracles n’étaient-ils pas suffisants pour les convaincre ? La Bible atteste qu'un autre sera reçu, lequel n'aura d'autre témoin que lui-même - il viendra en son propre nom et séduira le peuple (2 Thes.2.3-4). Jésus, quant à lui, a été annoncé par la loi et les prophètes ; les prophéties touchant sa venue se sont réalisées et son oeuvre demeure.

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

13:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 6.1 Multiplication des pains

    
Le pain de vie
    
6.1-15   Première multiplication des pains
Venant de diverses localités, la foule est allée à Jésus. Des infirmes sont guéris. Le soir vient (Matt.14.15). Philippe évalue ce qu'il faudrait pour nourrir la foule, André fait remarquer l’insuffisance des ressources apportées par un jeune garçon… Recevant ces si modestes ressources, Jésus nourrit la foule tout entière, et il en est de reste.
  
6   1 Après cela, Jésus s'en alla sur l'autre rive de la mer de Galilée, la mer de Tibériade. 2 Une grande foule le suivait, parce qu'elle voyait les signes qu'il produisait sur les malades. 3 Jésus monta sur la montagne; là, il s'assit avec ses disciples. 4 Or la Pâque, la fête des Juifs, était proche. 
    
    5 Jésus leva les yeux et vit qu'une grande foule venait à lui; il dit à Philippe : Où achèterons- nous des pains pour que ces gens aient à manger ? 6 Il disait cela pour le mettre à l'épreuve, car il savait, lui, ce qu'il allait faire. 7 Philippe lui répondit : Deux cents deniers de pains ne suffiraient pas pour que chacun en reçoive un peu. 8 Un de ses disciples, André, frère de Simon Pierre, lui dit : 9 Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons ; mais qu'est-ce que cela pour tant de gens ? 10 Jésus dit : Faites installer ces gens. - Il y avait beaucoup d'herbe en ce lieu. - Ils s'installèrent donc, au nombre d'environ cinq mille hommes. 11 Jésus prit les pains, rendit grâce et les distribua à ceux qui étaient là; il fit de même pour les poissons, autant qu'ils en voulurent. 12 Lorsqu'ils furent rassasiés, il dit à ses disciples : Ramassez les morceaux qui restent, pour que rien ne se perde. 13 Ils les ramassèrent donc; ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d'orge qui restaient à ceux qui avaient mangé. 
  
   14 A la vue du signe qu'il avait produit, les gens disaient : C'est vraiment lui, le Prophète qui vient dans le monde. 15 Jésus, sachant qu'ils allaient venir s'emparer de lui pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, seul.
  
  • Pourquoi la foule suit-elle Jésus ?
  • Que dire de la modicité des ressources de l'homme ? Jésus fait-il remarquer cette modicité ?
  • Qu'évoque pour nous l’abondance de la multiplication des pains ? Matt.13.12 ; Luc 15.17 ; Jean 10.10 ; Rom.5.15-17.
  • Jésus cherche-t-il les honneurs de la part des hommes ? Comparer Jean 5.44.
 
C'est bien vrai, le Seigneur est Roi et va régner, mais c’est de son Père qu’il recevra le royaume. Ce n'était pas encore le temps. La croix est devant lui, l’œuvre de la rédemption... Jésus se retire seul dans la montagne.

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

12:30 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 6.16 Jésus marche sur la mer

   
6.16-21   Jésus marche sur la mer

Jésus était sur la montagne, et les siens sur la mer, à ramer contre les vagues et sous le vent. Aujourd'hui, le Seigneur est au ciel, et les siens sur la terre.
   16 Le soir venu, ses disciples descendirent jusqu'à la mer. 17 Ils montèrent dans un bateau pour se rendre à Capharnaüm, sur l'autre rive de la mer. Les ténèbres étaient déjà là, et Jésus n'était pas encore venu à eux. 18 Un vent violent soufflait et la mer se soulevait. 19 Après avoir ramé environ vingt-cinq ou trente stades, ils aperçoivent Jésus qui marche sur la mer et s'approche du bateau ; ils eurent peur. 20 Mais il leur dit : C'est moi, n'ayez pas peur ! 21 Ils voulaient donc le prendre dans le bateau ; aussitôt le bateau toucha la terre, là où ils allaient.
  
  • Les disciples n'ont pas reconnu le Seigneur, marchant vers eux, et sont dans la crainte ; quels sentiments peuvent avoir les disciples lorsque Jésus est auprès d'eux ? Voir aussi Jean 20.19,26 et Phil.4.6-7.
  • Quelle est la disposition des disciples lorsqu'ils reconnurent Jésus ? Quel enseignement pour nous ? Comparer Apoc.3.20.
  • L'Evangile selon Matthieu complète le récit de cette scène : Pierre marchant lui-même sur la mer (Matt.14.24-33). A partir de quel moment Pierre s'enfonça-t-il dans la mer ? Comparer Héb.12.2.
Questions très simples, sans doute, mais combien importantes pour nous-mêmes ! Jésus est le même hier, aujourd'hui et éternellement ! (Héb.13.8). Lisons dans l'Ancien Testament le Psaume 107, et en particulier les versets 23 à 32. Dieu conduit au port qu'ils désiraient, ceux qui se confient en Lui. Nous ne connaissons pas l'avenir, la vie peut être difficile, bousculée comme la nacelle sur la mer. Le Seigneur veille sur ceux qui sont siens et les conduira au bon port, le Ciel.

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

12:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 6.22 Le pain de vie

    
6.22-40   Le pain de Vie

Bénéficiaires d'un événement sans précédent pour eux - ils avaient été rassasiés de pain - les foules recherchent Jésus - Jésus évoque la manne, la nourriture d’Israël dans la traversée du désert ; ils en mangèrent tous les jours ! Mais ce « pain du ciel » annonçait le Pain de Vie, Jésus venu du ciel.
  
   22 Le lendemain, la foule qui était restée sur l'autre rive de la mer vit qu'il n'y avait eu là qu'une seule barque et que Jésus n'était pas monté en bateau avec ses disciples, mais que ses disciples étaient partis seuls. 23 Cependant d'autres barques vinrent de Tibériade, près du lieu où ils avaient mangé le pain, après que le Seigneur eut rendu grâce. 24 Quand la foule vit que ni Jésus, ni ses disciples n'étaient là, les gens montèrent eux-mêmes dans ces barques et vinrent à Capharnaüm, à la recherche de Jésus. 25 Ils le trouvèrent sur l'autre rive de la mer et lui dirent : Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? 

   26 Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 27 Œuvrez non pas en vue de la nourriture qui se perd, mais en vue de la nourriture qui demeure pour la vie éternelle, celle que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père - Dieu - a marqué de son sceau. 28 Ils lui dirent : Que devons-nous faire pour accomplir les œuvres de Dieu ? 29 Jésus leur répondit : L’œuvre de Dieu, c'est que vous mettiez votre foi en celui qu'il a lui-même envoyé. 

   30 Ils lui dirent alors : Quel signe produis-tu donc, toi, pour que nous voyions et que nous te croyions  ? Quelle oeuvre fais-tu ? 31 Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna à manger du pain venu du ciel [Psaume 78.24]. 32 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain du ciel, c'est mon Père qui vous donne le vrai pain du ciel ; 33 car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel pour donner la vie au monde. 34 Ils lui dirent : Seigneur, donne-nous toujours ce pain-là. 35 Jésus leur dit : C'est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui met sa foi en moi n'aura jamais soif.
   
   36 Mais je vous l'ai dit : Vous m'avez vu, et vous ne croyez pas. 37 Tout ce que le Père me donne viendra à moi ; et celui qui vient à moi, je ne le chasserai jamais dehors ; 38 car je suis descendu du ciel pour faire, non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. 39 Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le relève au dernier jour. 40 La volonté de mon Père, en effet, c'est que quiconque v voit le Fils et met sa foi en lui ait la vie éternelle; et moi, je le relèverai au dernier jour.
  
  • Pourquoi la foule recherchait-elle Jésus ?
  • Quelles sont les choses à rechercher en priorité ? A qui est donné ce pain qui vient du ciel ? Lire Matthieu 6.33 , 7.7-8.
  • La vie éternelle peut-elle être acquise par nos mérites, ou est-elle donnée par Dieu ?
  • Plus jamais faim, plus jamais soif ! Voilà une promesse ! Comment le croyant peut-il se nourrir du Pain de Vie ?
  • Celui qui vient au Seigneur peut-il être rejeté ? Quelqu'un peut-il penser que le Seigneur ne le recevrait pas ?
Voici toute la différence entre les règles religieuses « pour gagner le ciel » et la grâce, le don de Dieu : une seule réponse est faite, un seul chemin est ouvert : « Crois au Seigneur Jésus que Dieu a envoyé ! ». Alors s'ouvre cette nouvelle vie, dans laquelle - s'il y a les vents contraires, les vagues qui paraissent submerger la nacelle - Jésus veille et conduit jusqu’au repos éternel. Ces derniers versets évoquent le Berger qui garde et conduit son troupeau.

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

11:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 6.41 Le pain du ciel

    
6.41-59   Jésus, le pain venu du ciel

Jésus a dit « Je suis le pain descendu du ciel ! » Forts pour reprendre Jésus sur un mot, les chefs religieux trouvent ici une nouvelle occasion de murmurer. Ils ne cessent de développer des arguments, de nourrir leurs raisonnements... parce qu'ils ne veulent pas croire ! Le Seigneur réaffirme : « il faut manger la chair du fils de l'homme, et boire son sang ».
   41 Les Juifs maugréaient à son sujet, parce qu'il avait dit : C'est moi qui suis le pain descendu du ciel. 42 Ils disaient : N'est-ce pas Jésus, le fils de Joseph dont nous, nous connaissons le père et la mère ? Comment peut-il dire maintenant : « je suis descendu du ciel ! » 

   43 Jésus leur répondit : Ne maugréez pas entre vous. 44 Personne ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé ne l'attire; et moi, je le relèverai au dernier jour. 45 Il est écrit dans les Prophètes : Ils seront tous instruits de Dieu
[Esaïe 54.13]. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. 46 Non pas que quelqu'un ait vu le Père, sinon celui qui est il issu de Dieu ; lui a vu le Père. 

   47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit a la vie éternelle. 48 C'est moi qui suis le pain de la vie. 49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. 50 Le pain que voici, c'est celui qui descend du ciel, pour que celui qui en mange ne meure pas. 51 C'est moi qui suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra pour toujours ; et le pain que, moi, je donnerai, c'est ma chair, pour la vie du monde.
   
   52 Les Juifs se querell aient entre eux; ils disaient : Comment celui-ci peut-il nous donner sa chair à manger ?
   53 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n'avez pas de vie en vous. 54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le relèverai au dernier jour. 55 Car ma chair est vraie nourriture, et mon sang est vraie boisson. 56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, comme moi en lui. 57 Comme le Père, qui est vivant, m'a envoyé, et comme moi je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. 58 Voici le pain descendu du ciel. Il n'est pas comme celui qu'ont mangé les pères: ils sont morts. Celui qui mange ce pain vivra pour toujours.
   59 Voilà ce qu'il dit alors qu'il enseignait dans la synagogue, à Capharnaüm.
  
  • Qui a la vie éternelle ?
  • Quelle devait être la part de Jésus-Christ, le fils de l'homme, pour apporter la vie au monde ? Lire Luc 24.26, Héb.2.9-10, Esaïe 53.
  • La parole est difficile : « manger la chair, boire le sang », c'est en fait reconnaître le sacrifice de Jésus et sa mort expiatoire. Qu'advient-il à celui qui ainsi mange et boit , c'est-à-dire celui qui reconnaît que Jésus s'est donné en sacrifice pour lui ?
  • Comment est caractérisée une vie effective avec le Seigneur ? Comment la communion est-elle maintenue avec le Seigneur Jésus ? (verset 56).
Le premier pas de la vie avec Dieu : considérer la croix et y discerner l’œuvre de Jésus, mort sur la croix à notre place, à « ma » place. Autrement dit  manger sa chair et boire son sang, expression de sa mort pour nous acquérir la délivrance et le pardon. La vie nouvelle donnée dès à présent à celui qui croit doit être nourrie d'une nourriture spirituelle : Jésus est la Parole (Jean 1.1,14) et le Pain de vie (Jean  6.49).

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

09:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 6.60 Paroles de Vie éternelle

   
6.60-71   Les paroles de la vie éternelle

L'enseignement donné ici par le Seigneur était difficile à comprendre, même pour ses disciples... Ces paroles difficiles choquèrent plusieurs, mais quelle que soit l'apparence de la marche de l'homme, le Seigneur sonde les cœurs (Jean 6.64). Après avoir évoqué sa mort, au paragraphe précédent, le Seigneur évoque le fait qu'il retournera au ciel ...
  
   60 Après l'avoir entendu, beaucoup de ses disciples dirent : Cette parole est dure; qui peut l'entendre ? 61 Jésus, sachant que ses disciples maugréaient à ce sujet, leur dit : Est-ce là pour vous une cause de chute? 62 Et si vous voyiez le Fils de l'homme monter où il était auparavant ? 63 C'est l'Esprit qui fait vivre. La chair ne sert de rien. Les paroles que, moi, je vous ai dites sont Esprit et sont vie. 64 Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient pas. Car Jésus savait depuis le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le livrerait. 65 Et il disait : C'est pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi, si cela ne lui est donné par le Père. 

   66 Dès lors, beaucoup de ses disciples s'en retournèrent; ils ne marchaient plus avec lui. 

   67 Jésus dit donc aux Douze : Et vous, voulez-vous aussi vous en aller ? 68 Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as des paroles de vie éternelle. 69 Nous, nous sommes convaincus, nous savons que c'est toi qui es le Saint de Dieu. 70 Jésus leur répondit : N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous, les Douze ? Pourtant l'un de vous est un diable ! 71 Il parlait de Judas, fils de Simon Iscariote ; car c'était lui qui allait le livrer, lui, l'un des Douze !
 
  • Qu’est-ce qui caractérise un disciple aujourd’hui ? (versets 68 et 69)
  • Le Seigneur discernait-il ses brebis parmi tous ceux qui le suivaient jusque là ? Et qu’en est-il maintenant ; tandis que les chrétiens sont divisés sur la terre ? Lire 2 Tim.2.19.
  • Qu'ont trouvés en Jésus Pierre et les autres qui sont restés ?
Ainsi, pour ceux qui regardent à l'éternité, vient cette exclamation : « Auprès de qui nous en irions-nous ? » C'est bien là le chemin : aller à Jésus, recevoir sa parole, reconnaître son oeuvre à la croix : il s'est donné lui-même - vrai sacrifice agréé de Dieu - pour que l'homme perdu puisse recevoir la vie éternelle.

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

08:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 7.1 Venez à moi !

    

Venez à moi !  

7.1-13   La fête des Tentes

La fête des Tentes - appelées aussi Fête des Tabernacles - est une très grande fête des Juifs ; elle leur rappelait les quarante ans de la traversée du désert, et annonçait le Royaume qui sera établi par le Messie. Elle dure sept jours et se termine par une grande célébration le huitième jour, ainsi que le prescrivait la Loi (Lév.23.33-36). Les Juifs étaient très nombreux à se rassembler à Jérusalem ; plusieurs venaient même de très loin...
  
7   1 Après cela, Jésus parcourait la Galilée; en effet, il ne voulait pas parcourir la Judée, parce que les Juifs cherchaient à le tuer.
 
   2 Or la fête juive des Tentes était proche. 3 Ses frères lui dirent : Pars d'ici et va-t'en en Judée, pour que tes disciples aussi voient les oeuvres que tu fais. 4 Personne n'agit en secret, s'il cherche à se mettre en évidence ; si tu fais ces choses, manifeste-toi au monde. 5 En effet, même ses frères ne mettaient pas leur foi en lui. 6 Jésus leur dit : Mon temps n'est pas encore venu; votre temps à vous est toujours là. 7 Le monde ne peut pas vous détester; moi, il me déteste, parce que je lui rends le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises. 8 Montez, vous, à la fête. Moi, je ne monte pas à cette fête, parce que mon temps n'est pas encore accompli. 9 Après avoir dit cela, lui, il demeura en Galilée.
  
   10 Mais quand ses frères furent montés à la fête, alors il y monta lui aussi, non pas manifestement, mais comme en secret. 11 Les Juifs le cherchaient pendant la fête et disaient : Où est-il, celui-là ? 12 Il y avait dans les foules beaucoup de murmures à son sujet. Les uns disaient : C'est un homme de bien. D'autres disaient : Au contraire, il égare la foule. 13 Personne, toutefois, ne parfait ouvertement de lui, par crainte des Juifs.
 
  • Les frères du Seigneur vont à la fête à Jérusalem, ils sont « pratiquants », mais connaissent-ils vraiment le Seigneur Jésus ?
  • Pourquoi disent-ils à Jésus d’aller à la fête ?
  • Pourquoi le Seigneur dit-il « mon temps n'est pas encore venu » ?
  • Quelles sont les opinions émises au sujet du Seigneur Jésus ?
Ainsi des opinions variées sont formulées, et il en est toujours ainsi ! Mais qu'est-ce que cela apporte ? Après avoir été interpellés par les miracles, ne voyant pas venir l'établissement du royaume qu'ils attendaient, ceux qui ont leur cœur aux choses de la terre ont difficile à recevoir Jésus comme le Messie. Revenons à cette invitation exprimée tant par le Seigneur que par des disciples : « Viens et vois ! »

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

06:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Jean 7.14 L'Envoyé du Père

    
7.14-36   Jésus, l'Envoyé du Père
 
Jésus se rend secrètement à Jérusalem et, au milieu de la fête, Il se rend au Temple et enseigne. L'étonnement, devant sa connaissance de l'Ecriture n'éteint pas la grande jalousie contre lui. Le souvenir de la guérison de l'infirme de Béthesda, un jour de sabbat, est bien vivace...
   14 On était déjà au milieu de la fête quand Jésus monta au temple ; là, il enseignait. 15 Les Juifs, étonnés, se demandaient : Comment connaît-il les Ecrits, lui qui n'a pas étudié ? 16 Jésus leur répondit : Mon enseignement n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé. 17 Si quelqu'un veut faire sa volonté, il saura si cet enseignement vient de Dieu ou si c'est moi qui parle de ma propre initiative. 18 Celui qui parle de sa propre initiative cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé est vrai, et il n'y a pas d'injustice en lui. 
  
   19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Pourtant aucun de vous ne met la loi en pratique. Pourquoi cherchez-vous à me tuer ? 20 La foule répondit : Tu as un démon ! Qui cherche à te tuer ? 21 Jésus leur répondit : J'ai fait une seule œuvre et vous en êtes tous étonnés. 22 Moïse vous a donné la circoncision, - non qu'elle vienne de Moïse, puisqu'elle vient des pères - et vous circoncisez un homme pendant le sabbat. 23 Si un homme reçoit la circoncision pendant le sabbat, pour que la loi de Moïse ne soit pas annulée, pourquoi vous irritez-vous contre moi qui ai rendu la santé à un homme tout entier pendant le sabbat ? 24 Ne jugez pas selon l'apparence : que votre jugement soit juste ! 
  
   25 Quelques habitants de Jérusalem disaient : N'est-ce pas celui qu'ils cherchent à tuer ? 26 Le voici qui parle ouvertement, et ils ne lui disent rien ! Est- ce que les chefs auraient vraiment compris qu'il est le Christ ? 27 Cependant, celui-ci, nous savons d'où il est; le Christ, quand il vient, personne ne sait d'où il est ! 28"> Alors Jésus, qui enseignait dans le temple, s'écria : Vous me connaissez, et vous savez d'où je suis ! Pourtant ce n'est pas de moi-même que je suis venu; celui qui m'a envoyé est vrai, et vous, vous ne le connaissez pas. 29 Moi, je le connais, car je viens de lui et c'est lui qui m'a envoyé.
  
   30 Ils cherchaient donc à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n'était pas encore venue. 

   31 Parmi la foule, beaucoup mirent leur foi en lui; ils disaient : Le Christ, quand il viendra, produira- t-il plus de signes que celui-ci n'en a produit ? Des gardes sont envoyés pour arrêter Jésus 32 Les pharisiens entendirent la foule murmurer à son sujet. Alors les grands prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes pour l'arrêter. 33 Jésus dit : Je suis encore avec vous pour un peu de temps, et je m'en vais vers celui qui m'a envoyé. 34 Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas ; là où, moi, je suis, vous, vous ne pouvez pas venir. 35 Les Juifs se dirent entre eux : Où va-t-il se rendre, pour que, nous, nous ne le trouvions pas ? Va-t-il se rendre chez ceux qui sont dispersés parmi les Grecs et instruire les Grecs ? 36 Que signifie cette parole qu'il a dite : Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas; là où, moi, je suis, vous, vous ne pouvez pas venir.
 
  • Comment connaîtrons-nous que l'enseignement de Jésus vient de Dieu ?
  • Quelle est la disposition d’esprit nécessaire ?
  • Remarquons les opinions et les avis variés concernant Jésus ! Notamment les versets 20, 25-26.
  • L'assertion du verset 27 disant que l’on ne pourrait savoir d’où viendrait le Christ est-elle exacte ? Lire Mat.2.3-6 , Héb.1.5 .
  • Les chefs cherchaient à prendre Jésus. Sont-ils suivis par tous ? Que veut dire Jésus en annonçant qu'il s'en va ? Le Seigneur le dit à ses disciples en particulier : Jean 13.33 , 14.12...
Ainsi, au travers des manifestations de haine, l’œuvre de Dieu s'accomplit, et plusieurs croient en Jésus ! Quelle chose terrible de constater que des hommes peuvent avoir des idées au sujet de Jésus, au sujet du christianisme et en même temps éluder la question : « Où passerai-je l'éternité ? »

 

L'Évangile selon Jean se trouve également au site Que dit l'Évangile ?
nantis d'une consultation en ligne de toutes les références citées.

 

05:00 Publié dans EVANGILE SELON JEAN, Jean 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric