28/11/2011

1 Thess.1:1 Adresse


 

Première Épitre aux Thessaloniciens

 
Dans cette lettre, Paul peut laisser parler son cœur. Il est soulagé par le rapport que lui fit Timothée dès son retour de Thessalonique. Et il regarde aux jours où l’évangile a été annoncé dans cette ville, exprimant sa profonde sympathise alors que les Thessaloniciens connaissaient une persécution qu’ils enduraient avec patience ayant les regards tournés vers le Seigneur, veillant à demeurer digne de Lui. C’est peu dire de la force de leur foi, et de la confiance dans la parole qui leur fut adressée par Paul.

1:1  Salutation

Sylvain et Timothée ! Le compagnon choisi par Paul dès le jour où Barnabas alla de son côté avec son neveu Marc (Act.15:35-41), et Timothée, ce jeune croyant de Derbe, au sud de la Galatie, que Paul prit avec lui dès son second passage en cette région (Act.16:1). Les deux étaient avec Paul, lorsque celui-ci parcourut la Macédoine, et ils sont maintenant ensemble à Corinthe, réjouissant l’apôtre des nouvelles qu’ils rapportaient de Thessalonique. Bien connus dans cette ville, Paul les associe à cette lettre.

1  1 Paul, et Sylvain, et Timothée, à l’assemblée des Thessaloniciens en Dieu le Père et dans le seigneur Jésus Christ : grâce et paix à vous !

  • Qu’indique pour nous cette mention « en Dieu le Père et dans le Seigneur Jésus » ? Quelle était ainsi la référence, au commencement, pour une assemblée chrétienne ? 1 Jean 2:24.
  • Le souhait est-il une forme de bénédiction qu’il aurait autorité d’accorder, ou un souhait formulé ? Et quel sens cela peut-il avoir en pratique ?
Poser cette dernière question, c’est en fait y répondre. Paul, ou quiconque, aurait-il le pouvoir de conférer la paix ou la grâce ? N’est-ce pas plutôt l’expression d’une prière à Dieu, pour que ceux dont il est question vivent véritablement dans la paix et dans la grâce données de Dieu ? Qu’ils soient prompts à manifester cet esprit de paix et de grâce au travers des circonstances si difficiles qu’ils traversaient, sachant la paix que Dieu fait reposer sur leurs âmes et la grâce divine dont ils sont comblés ? Peut-être pouvons-nous penser qu’il s’agisse d’une formule de politesse fort commune ? Si même cela existait, nous ne pouvons penser que Paul en usât sans qu’elle n’ait en son esprit une véritable force.

1:2-4  Les signes manifestes de la foi

C’est vers Dieu que Paul se tourne, avec reconnaissance. Et il a tout lieu de l’exprimer, après les inquiétudes qui l’ont envahi, voyant la virulence des attaques dont les chrétiens à Thessalonique étaient l’objet, comme il en est aujourd’hui parmi des communautés chrétiennes en diverses contrées. Et Paul leur dit ce qui le réjouit à leur égard.

2 Nous rendons toujours grâces à Dieu pour vous tous, faisant mention de vous dans nos prières. 3 Sans cesse, nous nous souvenons de votre œuvre de foi, de votre travail d’amour et de la persévérance de l’espérance en notre seigneur Jésus Christ devant notre Dieu et Père, 4 sachant, frères aimés de Dieu, votre élection.

  • Paul trouve toujours des sujets de rendre grâces en s’adressant aux diverses communautés de chrétiens. Est-ce toujours la même expression de louange ? 1 Cor.1:4, Phil.1:3-5, Col.1:3.
  • Trois « vertus » sont citées, elles sont essentielles. Mais l’apôtre en fait-il un discours doctrinal ? Jac.2:14-20 et Michée 6:8.
  • Qu’est-ce que l’apôtre met en évidence en parlant de la foi, de l’amour et de l’espérance ? Rom.5:5, 1 Cor.3:13, Eph.1:15, Apoc.2:19
  • Quel est le motif de l’espérance ? Autrement dit qu’est-ce qui est attendu ? Vers.4, Eph.1:18, 2 Pier.1:10-11.
Les chrétiens de Thessalonique connaissaient à quoi ils étaient appelés, et cela détermine leur persévérance alors qu’ils traversaient la persécution. Mais dans toutes ces choses, les chrétiens de Thessalonique tenaient ferme, et leur nouvelle vie était manifeste eu égard à leurs œuvres de foi, leur travail d’amour et la patience dans l’épreuve, connaissant ce à quoi Dieu les appelle (2:12). Car Dieu « qui veut que tous les hommes soient sauvés » (1 Tim.2:4), a préparé pour ceux qui reçoivent sa grâce, ceux qui entrent ainsi en relation avec Lui, la bénédiction de sa présence pour l’éternité. Et ils demeuraient fermes dans l’attente de la venue du Seigneur (Jean 14:1-3).

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

20:00 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

1 Thess.1:5 La réception de l'Evangile


 

1:5-6  Le fruit de leur réception de l’évangile

Cette fermeté des Thessaloniciens conduit Paul à regarder aux commencements, lorsqu’il était parmi eux pour annoncer l’évangile. Il y avait discerné que l’évangile, pour eux, n’était pas seulement des paroles, une doctrine, mais bien davantage. Ils avaient acquis une grande conviction, et même une véritable certitude (Col.2:2, Hébr.6:11) et cela porte ses fruits dans leur vie.

5 Car notre évangile n’est pas venu à vous en paroles seulement, mais aussi en puissance et dans l’Esprit Saint, et avec une grande certitude. Comme vous savez quels nous avons été parmi vous pour l’amour de vous, 6 ainsi vous êtes devenus nos imitateurs et ceux du Seigneur, ayant accueilli la parole, au milieu de beaucoup de détresse, avec la joie de l’Esprit Saint.

  • Comment s’est manifestée la réception de l’évangile parmi les Thessaloniciens ? 1 Cor.1:4-5.
  • Paul voit-il les chrétiens de Thessalonique, chrétiens depuis peu, comme de petits enfants dans la foi ? 1 Cor.14:20, Hébr.5:12, 6:1.
  • Qu’est-ce qui soutient les croyants dans la persécution ? Psaume 59:16, Néh.8:10, Col.1:11, Act.8:39.
Paul se réjouit ainsi du fruit produit parmi eux, cette foi, cet amour, ce support de l’épreuve, tandis que leurs vies ont été bouleversées, quelques mois plus tôt, du fait de leur réception de l’évangile. Ce fut le commencement d’une nouvelle vie, ils sont "devenus" (v.6 et 7) ce qu’ils n’étaient pas auparavant… Et ils sont remplis de "la joie de l’Esprit" (Rom.14:17).

1:7-10  La nouvelle vie des Thessaloniciens

Leur foi est telle que l’on en parle dans toute la région, en Macédoine, d’où Sylvain et Timothée venaient juste d’arriver (Act.18:5), et en Grèce, l’Achaïe, où Paul se trouvait présentement, et même au-delà !

7 Ainsi, vous êtes devenus des modèles pour tous ceux qui croient en Macédoine et en Achaïe, 8 car la parole du Seigneur a retenti de chez vous, non seulement en Macédoine et en Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est fait connaître en tous lieux, à tel point que nous n’avons pas besoin d’en parler. 9 Eux-mêmes racontent à votre sujet quel accueil nous avons reçu chez vous, et comment vous vous êtes tournés vers Dieu, vous détournant des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, 10 et pour attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus qui nous met à l’abri du jugement qui vient.

  • Comment est résumée la vie de foi des Thessaloniciens ? Autrement dit : quels sont les points essentiels qui résument leur vie ? Vers.9-10.
  • A la lecture de ce passage, pouvons-nous penser que le monde tend vers une amélioration morale du fait de la diffusion de l’évangile ?
  • A l’évidence, l’apôtre évoque les cultes idolâtres auxquels avaient adhéré ces nouveaux convertis, et desquels ils se sont détournés. Mais pensons-nous que l’idolâtre se limite à des actes religieux ? Col.3:5.
Ainsi lisons-nous dans cette page un témoignage plein de fraîcheur et de ferveur, la foi pleinement vécue et manifestée en dépit des ruptures induites dans le tissu social des nouveaux convertis, en dépit même de l’incompréhension et de la persécution. Ceci nous donne bien un modèle de foi qui, hélas, a pu s’étioler, comme nous le voyons de l’assemblée à Éphèse, à la fin du siècle, de laquelle Jean parlera en ces termes : "Je connais tes œuvres, et ton travail, et ta patience" (Apoc.2:2). L’activité y est reconnue, mais le moteur n’y est plus au même niveau… Toutefois nous sommes ici au milieu du siècle, à considérer ce que l’apôtre peut dire en vérité d’un groupe de nouveaux convertis.
 
Quant à l’avenir, nous voyons ici un jugement qui doit venir encore, l’intervention de Dieu sur un monde qui souffre, afin qu’il soit libéré "de la servitude de la corruption, pour jouir de la liberté de la gloire des enfants de Dieu" (Rom.8:21). Mais à propos du « Jour du Seigneur » dont ont parlé les prophètes, ce jour qui viendra comme un voleur dans la nuit, comme l’écrit l’apôtre (5:2), nous le lisons ici qu’avant que ce jour ne survienne, les croyants seront mis à l’abri par le Seigneur lui-même.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

1 Thess.2:1 Souvenir de Paul à Thessalonique


 

2:1-3:13  PAROLES DE COMMUNION

Ce sont ici des pages de souvenir, Paul se remémorant les semaines qu’il a passé à Thessalonique, et qui ont pour résultat la ferveur que manifestent les chrétiens de cette ville, tandis qu’ils voient tout leur cercle social bouleversé par leur jeune foi en Jésus Christ. Cette évocation veut manifestement souligner qu’ils ont pris la bonne direction, qu’ils sont sur le bon chemin. Et ainsi, il les encourage à persévérer.

2:1-8  Paul à Thessalonique

Paul peut parler de persécution ! Il l’a connue en bien des lieux. Renégat pour une partie de ses frères juifs, il était aussi devenu un perturbateur de l’ordre social dans les nations idolâtres, où les célébrations païennes marquaient la vie communautaire des populations… Et aussi, son message menaçait aussi certains commerces, comme il en fut à Philippes notamment et plus tard à Ephèse (Act.16:19, 19:25), car la religion est souvent assortie d’intérêts commerciaux (Apoc.18:9-16).

2  1 Et vous-mêmes vous savez, frères, que notre venue chez vous n’a pas été vaine. 2 Après avoir souffert et été maltraités à Philippes, comme vous le savez, nous avons eu la hardiesse, en notre Dieu, pour vous annoncer l’évangile de Dieu au milieu de bien des combats. 3 Car notre exhortation n’a eu pour principe ni séduction, ni impureté, ni ruse, 4 mais étant approuvés de Dieu qui nous a confié l’annonce de l’évangile, nous parlons ainsi, non pour plaire aux hommes mais à Dieu, lui qui éprouve nos cœurs. 5 Et nous n’avons jamais usé de parole de flatterie, vous le savez, ni n’avons eu l’avidité pour mobile, Dieu en est témoin. 6 Et nous n’avons pas cherché la gloire qui vient des hommes, ni de votre part, ni de la part des autres, alors que nous aurions pu être à charge comme apôtres de Christ, 7 mais nous avons été doux au milieu de vous, comme une mère chérit ses propres enfants. 8 Ainsi, vous étant tendrement affectionnés, nous aurions été tout disposés à vous communiquer non seulement l’évangile de Dieu, mais aussi nos propres vies, tant vous nous étiez devenus fort chers.

  • Quels sont les seuls motifs de Paul, annonçant l’évangile parmi les nations ? A qui seul se réfère-t-il ? Gal.1:10.
  • Paul a une mission de toute importance. S’est-il mis en route sur sa seule conviction ? Act.9:15, 13:2.
  • Pourquoi l’apôtre veille-t-il à n’être à charge des croyants ? N’y a-t-il pas droit ? Deut.25:4, Luc 10:7, 1 Tim.5.18.
  • Quel écueil peut-il ainsi éviter ? 1 Cor.9:6-12, 2 Cor.11:7-15.
Nous lisons ici qu’un réel lien attache Paul et les chrétiens suscités par son ministère. Il veut être envers eux comme une mère pour ses enfants, et nous le voyons bien par l’expression de l’inquiétude qu’il éprouva à leur égard. Que sont en regard de cela les cérémonies des uns ou les prétentions doctrinales des autres ? Les Thessaloniciens vivaient une nouvelle vie, manifestaient cette attention mutuelle qui en est un des fruits, dans l’attachement à Jésus, le Christ. Et l’apôtre veille sur eux jalousement… Ces chrétiens lui étaient devenus fort chers !

2:9-12  Appel au souvenir

Sans fausse modestie, Paul fait appel à leur propre souvenir touchant son comportement et son activité désintéressée, dans le labeur matériel comme il est à Corinthe au moment où il écrit cette lettre (Act.18:3). Plus tard, il nous fera savoir que des dons lui sont parvenus, librement, de la part de chrétiens macédoniens, tandis qu’il était à Corinthe (2 Cor.11:9).
 
L’apôtre souligne ici non plus les écueils évités, mais les caractères positifs de son passage parmi eux.

9 Vous vous rappelez en effet, frères, notre peine et notre labeur. C’est en travaillant nuit et jour pour n’être à charge à aucun de vous, que nous vous avons prêché l’évangile de Dieu. 10 Vous-mêmes, vous êtes témoins, et Dieu aussi, avec quelle consécration, justement et irréprochablement, nous avons été envers vous, croyants. 11 Vous savez aussi que nous avons été pour chacun de vous commez un père pour ses propres enfants, vous encourageant, vous apportant du réconfort, et vous exhortant 12 à marcher d’une manière digne de Dieu, lui qui vous appelle à son royaume et à sa gloire.

  • Quelle était la disposition d’esprit de Paul ? Quelle leçon en tirer ? 1 Cor.4:12, 9:6-12, 2 Cor.11:9, 12:14.
  • Pensons au motif essentiel de la vie des chrétiens, soulignée en fin du paragraphe. Mettons ceci en parallèle avec ce qui est dit des Thessaloniciens en introduction (1 Thes.1:9-10). Voir aussi Eph.4:1, Col.3:15, Rom.8:18, 9:23, 1 Cor.15:43, 1 Pier.5:10.
Si l’évangile est en première instance la bonne nouvelle du salut, et ceci est pour tous les hommes (Jean 3:16, 1 Tim.2:4), nous voyons que sa finalité est l’entrée du croyant dans une nouvelle vie (Jean 3:5), dans une relation avec Dieu, dans la pratique de sa vocation d’homme selon la pensée du Créateur, à savoir des hommes debout, connaissant sa bonté et marchant dans cette liberté comme « enfants de Dieu » (Gal.5:1, Rom.8:21), non sous des commandements, mais suivant la loi de la liberté, affranchis pour vivre en plaisant à Dieu, montrant ainsi le royaume auquel ils appartiennent. C’est cela à quoi ils sont appelés (Rom.8:30, 1 Cor.1:24, Eph.1:18, 1 Pier.1:15, 2 Pier.1:10), vivant ainsi en attendant d’être introduits dans la présence de Jésus dans la gloire (1 Jean 3:2).

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

16:00 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

1 Thess.2:13 La foi des Thessaloniciens


 

2:13-16  La persécution

Au travers de la prière de Paul, nous voyons la réponse que firent les Thessaloniciens à l’annonce de l’évangile. Paul ayant travaillé, s’étant donné lui-même avec tant de zèle trouve dans les fruits produits un motif puissant pour rendre grâces à Dieu.

13 C’est pourquoi aussi nous, nous rendons sans cesse grâces à Dieu de ce que, ayant reçu de nous la parole de Dieu que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme une parole d’homme, mais comme ce qu’elle est vraiment : la parole de Dieu, laquelle aussi opère en vous qui croyez. 14 En effet, frères, vous êtes devenus pareils aux assemblées de Dieu qui sont en Judée dans le christ Jésus, car vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes choses qu’elles, de la part des Juifs, 15 de ceux qui ont mis à mort le seigneur Jésus et les prophètes et nous ont pourchassés. Ils ne plaisent pas à Dieu et sont hostiles à tous les hommes ; 16 ils nous empêchent de parler aux nations en vue de leur salut, pour combler toujours la mesure de leurs fautes, attirant sur eux le jugement jusqu’à son dernier terme.

  • Quel a été le message délivré par Paul et ses compagnons ? Doctrine intéressante ? Invitation à entrer dans un cercle privilégié ? Vers.13, Jean 3:5, Rom.6:4, 7:6, 2 Cor.5:17, Eph.3:20, Phil.2:13, Hébr.4:12.
  • Pourquoi sont qualifiées d’hostiles aux hommes les personnes qui activement s’opposent à l’annonce de l’évangile ?
Les Thessaloniciens sont mis sur le même pied que les assemblées de Judée ! En effet, ils connaissent des circonstances comparables. Leur cadre de vie est bouleversé, ils sont persécutés par leurs propres compatriotes, leur foi en Jésus, leur réception du message de paix est pour eux opprobre, divisions, souffrances, mais dans la conviction qu’il en vaut bien le prix. Leur vie est transformée, marquée par la joie dans le Seigneur… Mais pour les opposants, pour tous ceux qui s’opposent à l’évangile, quelle fin ! Le jugement « jusqu’à son terme », comme le voyait le psalmiste : "Jusqu'à ce que je fusse entré dans les sanctuaires de Dieu... : j'ai compris leur fin. Certainement tu les places en des lieux glissants, tu les fais tomber en ruines" (Psaume 73:17-18). L’apôtre reviendra largement sur cette question dans sa seconde lettre.

2:17-3:5  Le désir de les revoir

Il est manifeste que Paul est particulièrement attaché aux chrétiens de Thessalonique. Et nous pouvons bien le comprendre eu égard leur fidélité au milieu d’une persécution qui semble ne pas se calmer. Laissé seul à Athènes, car sa présence en Macédoine eût attisé encore l’agitation, et maintenant à Corinthe, dans cette ville commerçante et riche où le climat n’est pas pareil… Il leur écrit combien son désir, à lui, serait d’être avec eux…

17 Quant à nous, frères, séparés de vous pour un temps, de visage et non de cœur, nous avons cherché avec d’autant plus d’empressement à revoir vos visages. 18 Nous avons voulu vous revoir, en tout cas moi, Paul, une fois et deux fois, mais Satan y a fait obstacle ; 19 car quelle est notre espérance, ou notre joie, ou la couronne dont nous nous prévalons ? N’est-ce pas bien vous devant notre seigneur Jésus, à son apparition ? 20 Car vous, vous êtes notre gloire et notre joie.
 
3  1 C’est pourquoi, n’y tenant plus, il nous a semblé bon d’être laissé seul à Athènes, 2 et nous avons envoyé Timothée, notre frère et collaborateur de Dieu pour l’évangile du Christ, pour vous affermir et vous encourager dans votre foi, 3 afin qu’aucun d’entre vous ne soit ébranlé dans les détresses présentes. En effet, vous le savez vous-mêmes, c’est à cela que nous sommes destinés. 4 Lorsque nous étions auprès de vous, nous vous avons dit à l’avance que nous aurions à subir des tribulations ; et c’est ce qui est arrivé, et vous le savez ! 5 C’est pourquoi, n’y tenant plus, j’ai envoyé prendre connaissance de votre foi, étant dans la crainte que le tentateur ne vous eût tentés, et que notre travail n’ait été rendu vain.

  • Que veut dire Paul en parlant des Thessaloniciens comme étant sa couronne ? Phil.4:1, 2 Cor.1:14.
  • Comment pouvons-nous comprendre les obstacles attribués à "Satan", l’adversaire, dans ce passage ? Et l’activité du "tentateur" par la suite.
  • Quelle était la grande crainte de l’apôtre à l’égard des croyants à Thessalonique ? Et comment comprendre cette assertion : "c’est à cela que nous sommes destinés" ?
Paul confie ses propres sentiments, ses intentions à leur égard, et, en deux occasions, peut-être encore à Bérée, et sans doute à Athènes, il a compris que cela n’était pas opportun. Paul discerne le chemin qu’il doit suivre, et évoque les "puissances spirituelles de méchanceté" (Eph.6:12) qui s’opposent à l’évangile, soit dans son annonce, soit dans la force qu’il exerce dans les âmes, dans le but de les faire déchoir (2 Pier.3:17-18).

3:6-13  Le retour de Timothée

La consolation de Paul ! Sylvain et Timothée viennent d’arriver de Macédoine (Act.18:5), et Timothée plus précisément de Thessalonique ! Et Paul se dévoile, il va jusqu’à parler de son désarroi à leur propos ! Et de leur faire entendre l’ardeur de ses sentiments envers eux : "Maintenant, nous vivons !", leur écrit-il. En écrivant ainsi, l’apôtre montre à quel point il n’est pas un sur-homme qui soit au dessus de toutes circonstances, de toutes adversités. Mais remarquons que son angoisse ne l’empêcha ni de parler avec force à Athènes (Act.17:16-34), ni de travailler avec ardeur à Corinthe (Act.18:4), en s’en remettant à Dieu pour ce qui ne dépend pas de lui.

6 Mais Timothée vient de nous arriver de chez vous. Il nous a donné de bonnes nouvelles de votre foi et de votre amour, et du bon souvenir que vous gardez toujours de nous, désirant ardemment nous revoir, ainsi qu’il en est de nous à votre égard. 7 Ainsi frères, dans notre désarroi et notre détresse, nous avons été consolés à votre sujet par votre foi. 8 Maintenant, nous vivons, puisque vous tenez fermes dans le Seigneur. 9 Comment pourrions-nous rendre à Dieu assez d’actions de grâces pour vous, pour toute la joie dont vous nous réjouissez devant notre Dieu ? 10 Nuit et jour, nous lui adressons de très instantes supplications, pour qu’il nous soit donné de vous revoir et de suppléer ce qui manque à votre foi. 11 Que notre Dieu et Père lui-même, et notre seigneur Jésus, nous fraye le chemin jusqu’à vous !
12 Quant à vous, que le Seigneur vous fasse croître et surabonder en amour les uns envers les autres et envers tous, comme nous aussi envers vous. 13 Qu’il affermisse vos cœurs pour être irréprochables en consécration devant notre Dieu et Père en vue de l’apparition de notre seigneur Jésus avec tous ses saints.

  • "Ce qui manque à votre foi !" Que pouvons-nous entendre dans ces paroles ? Les Thessaloniciens sont-ils au-delà de tous les dangers quant à leur vie de chrétiens ?
  • Que pouvons-nous recevoir pour nous-mêmes des vœux que formule l’apôtre à l’adresse des Thessaloniciens ? Vers.12-13.
  • Quelle est l’échéance en vue de laquelle la vie du chrétien, jour après jour, prend tout son sens ? Vers.13.
L’apparition du Seigneur ! Comme nous l’avons lu dans le prologue (1:9-10), avant que vienne le jour du Seigneur, il y a cet événement attendu avec ferveur à Thessalonique, à savoir l’apparition du Seigneur tel que les croyants seront alors auprès de lui, lui-même étant "présent (avec eux)" ainsi que nous pouvons traduire le terme "parousie" rendu ici par "apparition". De fait, étant introduit dans la nouvelle alliance (Luc 22:20, Hébr.9:15), le croyant est appelé, dans sa vie journalière, à marcher en citoyen du royaume (Phil.3:20), dans la lumière (Eph.5:8, 1 Jean 1:7), manifestant envers tous ce que Dieu attend des hommes, dans leur vie terrestre, les uns envers les autres.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

14:00 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

1 Thess.4:1 La marche du chrétien


 

4:1-5:16  EXHORTATIONS

Ces paroles de communion étant prononcées, l’apôtre est manifestement conduit à rappeler des enseignements essentiels qu’il a donnés déjà, quand il était à Thessalonique. Et ceci nous indique que la connaissance de la doctrine, en soi, n’est rien, mais c’est la pratique de la vie qui rend compte du fait que l’on connaît Dieu. Connaître, au sens biblique, c’est adhérer aux pensées de celui que l’on connaît, c’est "vivre avec lui"… Autrement dit, la connaissance de Dieu n’est pas une question intellectuelle, mais une question de vie. Cet enseignement de Paul ne se distingue en aucune manière de celui de Jacques et de Jean (Jac.2:14-26, 1 Jean 1:5-7). Pensons aussi à la parabole des talents ! Connaît-il vraiment Dieu, ce dernier qui prétendait connaître Dieu, disant : "Maître, je te connaissais, que tu es un homme dur, moissonnant où tu n'as pas semé et recueillant où tu n'as pas répandu…" (Matt.25:24).

4:1-8  La marche chrétienne

La foi donne aux règles élémentaires de la morale, aux relations avec tout homme et vis-à-vis de soi-même, un motif supérieur pour leur pratique. Cela, les Thessaloniciens le vivaient, mais néanmoins Paul désire le rappeler, tout en soulignant avec délicatesse qu’il est conscient de leur engagement à ce propos…

4  1 Au reste donc, frères, nous vous le demandons, et nous vous exhortons dans le seigneur Jésus : Ayant reçu de nous comment il faut marcher pour plaire à Dieu, comme aussi vous marchez, que vous progressiez encore. 2 Oui, vous savez quels commandements nous vous avons donnés par le seigneur Jésus. 3 Et c’est ici la volonté de Dieu, votre consécration, que vous vous absteniez de la fornication, 4 que chacun de vous sache posséder son propre vase en sanctification et en honneur, 5 non dans la passion de la convoitise comme font les nations qui ne connaissent pas Dieu ; 6 que personne ne circonvienne son frère ni ne lui fasse tort dans quelque affaire, car le Seigneur est le vengeur de toutes ces choses, ainsi que nous vous l’avons déjà dit et affirmé. 7 Car ce n’est pas pour l’impureté que Dieu nous a appelés, mais pour la consécration. 8 Aussi, qui méprise cela, ne méprise pas l’homme, mais Dieu, qui vous a donné son Esprit Saint.

  • Quels sont les deux travers majeurs à propos desquels l’apôtre écrit ici, comme étant communs dans la population qui entoure ces nouveaux chrétiens ?
  • Qu’est-ce qui détermine le chemin à suivre, tournant le dos à ces comportements réprouvés ?
Deux points majeurs sont ainsi mis en avant dans cette page. Le premier touchant le respect de soi-même, le corps, "vase de l’âme", doit être tenu en honneur, ce qui est dit ici, comme ailleurs, avec une infinie délicatesse. Et le second concerne semble-t-il les transactions d’ordre commercial ou de simple voisinage. Les questions de morale, fondées sur le respect de soi-même et d’autrui, sont transcendées pour le croyant par son rapport à Dieu.

4:9-12  L’amour fraternel

Après avoir porté l’attention sur les choses à fuir, l’apôtre souligne les choses à poursuivre. Et il met pour ainsi dire sur le même plan les relations entre les croyants et le fait d’assumer soi-même ses propres charges.

9 Quant à l’amour fraternel, vous n’avez pas besoin que je vous en écrive ; car vous-mêmes, vous êtes enseignés de Dieu à vous aimer l’un l’autre ; 10 et vous agissez ainsi envers les frères dans toute la Macédoine. Et nous vous encourageons, frères, à y abonder de plus en plus, 11 et à vous appliquer à vivre paisiblement, à vous occuper de vos propres affaires et à travailler de vos propres mains, ainsi que nous vous l’avons enjoint, 12 afin que vous vous comportiez avec honneur envers ceux du dehors et que vous n’ayez besoin de personne.

  • Pourquoi l’apôtre met-il à ce point en relation l’amour fraternel et le fait d’assumer ses propres responsabilités ?
  • S’il est une évidence sociale quant au travail nécessaire pour vivre, n’est-il pas un des principes fondateurs de l’humanité telle que Dieu l’a formée ? Genèse 2:15.
Dans ces points majeurs mis en avant par l’apôtre, nous voyons que les croyants ne sont pas incités à faire des œuvres d’évangélisation ou autres, mais à vivre leur vie d’hommes et de femmes assumant leurs propres responsabilités. Et cela même en sachant qu’un jour – et les Thessaloniciens le pensaient très proche –le Seigneur les prendra auprès de lui. Il y a là, de fait, un danger de se détourner des charges temporelles, et cela se confirme au point que l’apôtre devra y revenir avec sévérité (2 Thes.3:6-12). Pour le service parmi les chrétiens, des dons variés sont donnés aux hommes, et des charges particulières peuvent être confiées, mais avant tout, il s’agit de vivre comme des enfants de lumière en assurant la subsistance de sa propre famille.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

14:00 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

1 Thess.4:13 Endormis dans le Seigneur


 

4:13-18  Ceux qui se sont endormis

L’attente de la venue du Seigneur engendre, naturellement, une question touchant les croyants qui ont fermé les yeux. Quelle sera leur part lorsque le Seigneur viendra ?

13 Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont dans le repos, afin que vous ne soyez pas affligés comme les autres qui n’ont pas d’espérance. 14 En effet, si, comme nous le recevons, Jésus mourut et est ressuscité, de même aussi, Dieu réunira tous ceux qui sont dans le repos en Jésus. 15 Et ceci, nous vous le disons, c’est la parole du Seigneur : Nous, les vivants qui serons encore là à la venue du Seigneur, nous ne devancerons aucunement ceux qui se sont endormis. 16 Car le Seigneur lui-même, au cri de commandement, à la voix de l’archange, et au son du shophar de Dieu, descendra du ciel ; et les morts en Christ ressusciteront premièrement ; 17 puis nous, les vivants qui serons là, nous serons enlevés ensemble avec eux, dans les nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs ; et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 18 C’est pourquoi, consolez-vous l’un l’autre par ces paroles.

  • Quelle est la réalité à la base de l’attente des croyants ? Vers.14, 1 Cor.15:20-24, 42-52.
  • Qui sera « rassemblé » autour du Seigneur lors de sa « parousie » ? Quel est l’ordre des événements annoncés dans ce passage ?
Sans qu’il ne donne de date, car le jour n’est pas connu (Matt.25:13), le passage expose ce grand rassemblement des croyants lorsqu’ils seront mis à l’abri du jugement qui doit venir sur un monde corrompu. Après viendra l’apparition en gloire, "l’apocalypse du Seigneur", mais avant cela, le chofar, la corne de bélier, celle qui annonce l’année nouvelle pour le peuple d’Israël (Nombres 29:1), sonnera pour annoncer l’ère nouvelle, celle du règne du Messie (Apoc.12:10).

5:1-3  Le jour du Seigneur

La préoccupation des chrétiens de Thessalonique à propos du "retour du Seigneur" est manifeste. Et tout en sachant que la date et l’heure appartiennent à Dieu seul, ils se posent néanmoins des questions, tout en supportant fidèlement les persécutions. L’épreuve est toujours longue pour qui l’endure ! Il fallait que l’apôtre leur rappelle ce qu’ils savaient déjà, et les aide à avoir la bonne attitude face à cette perspective !

5  1 Mais pour ce qui concerne les époques et les temps, frères, vous n’avez pas besoin qu’on vous écrive. 2 En effet, vous savez vous-mêmes parfaitement que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. 3 Quand ils diront : « Paix et sûreté », alors une subite destruction viendra sur eux, comme les douleurs sur celle qui est enceinte, et ils n’échapperont point.

  • Qu’est-il positivement annoncé ? Et pour qui est-ce annoncé ? Y a-t-il un quelconque moyen de supputer la date de cet événement ? Vers.2, 2 Thes.2:8, 2 Pier.3:10, Apoc.3:3, Apoc.6:15-17, 16:15).
  • Qu’en est-il de la venue du Seigneur pour les siens relativement à ce temps de jugement ? Jean 14:1-3, 17:24, Héb.9:24-28, 1 Thes.1:10, 2 Thes.1:10.
Ainsi nous pouvons comprendre que ce monde s’endurcit, relativement à son Créateur, qu’il pourra même penser en finir avec les temps troublés que nous connaissons, mais que la corruption et l’injustice devront cependant trouver leur rétribution. L’apôtre devra revenir sur ces questions, et le fera dans sa seconde épître. Pour ce qui est des croyants, ceux qui ont devant eux la "parousie", ils connaîtront cette introduction dans la présence du Seigneur et le verront tel qu’Il est (1 Jean 2:1-3, Jude 24-25, Phil.3:21), avant de paraître avec Lui lorsqu’il sera révélé dans sa gloire (Col.3:4, >2 Thes.1:10).

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

1 Thess.5:1 Fils de la Lumière


 

5:4-11  Fils de la lumière

Sachant ces choses, quelle sera la vie des croyants, tandis qu’ils sont libérés de cette question relativement au moment de la venue du Seigneur, et qu’ils sont rassurés quant à ceux qui les ont devancés dans le repos ? L’apôtre le leur dit. Il leur dit ce qu’ils sont… et comment manifester ce qu’ils sont en vérité.

4 Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, en sorte que ce jour vous surprenne comme un voleur ; 5 car vous êtes tous fils de la lumière et fils du jour. Nous ne sommes pas de la nuit ou des ténèbres ! 6 Ainsi donc ne dormons pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres. 7 En effet, ceux qui dorment, dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent, s’enivrent la nuit ; 8 mais nous qui sommes du jour, soyons sobres : revêtons, pour cuirasse, la foi et l’amour et, pour casque, l’espérance du salut. 9 Dieu ne nous a pas destinés au jugement, mais à l’acquisition du salut par notre seigneur Jésus Christ, qui est mort pour nous, 10 afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui. 11 Ainsi donc encouragez-vous mutuellement et édifiez vous l’un l’autre, comme aussi vous le faites.

  • A quoi est comparé le temps que nous traversons aujourd’hui ? Vers.5, Jean 3:21, 2 Cor.6:14, 1 Pier.2:9.
  • Quelle est la vocation de tout croyant dans ce monde ? Mat.5:14, Luc 11:33-36, Eph.5:6-21.
  • Quelles sont les « armes » du croyant ? Vers.8, Rom.13:12, 2 Cor.6:7, 10:4, Eph.6:10-18.
  • Qu’entend Paul par le « salut » dont il parle ici ? Vers.9, Phil.3:20-21.
Ce sont des paroles d’encouragement qui sont ainsi adressées aux croyants, à eux et à nous qui pouvons lire ces pages. Le croyant a devant lui ce "salut" dont il est question, la "parousie  du Seigneur", la conviction d’être "mis à l’abri du jugement à venir" (1:9-10). Et c’est aujourd’hui, pour les croyants, le temps de mettre en évidence la lumière au milieu des ténèbres : "être le lumière du monde et le sel de la terre" (Matt.5:13-14). Et puisqu’il s’agit d’un réel combat, afin de n’être pas subjugué par l’esprit qui gouverne la terre (1 Jean 2:16), il faut aussi des armes. La foi et l’amour sont des armes puissantes pour manifester ce qui est vraiment la vie (1 Tim.6:19), tandis que de garder en nos pensées ce que nous attendons, la venue de Jésus, est un réel casque pour nos préserver du découragement.

5:12-22  Dernières recommandations

Pour l’apôtre, à ce stade, tout est dit de ce qu’il avait à dire. Il lui reste à rappeler quelques recommandations avant de conclure.

12 Nous vous demandons, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui sont à l’œuvre parmi vous et ceux qui sont à la tête, dans le Seigneur, 13 et vous avertissent. Ayez les en très haute estime et aimez-les, à cause de leur travail. Soyez en paix entre vous.
 
14 Nous vous y exhortons, frères : reprenez les indisciplinés, réconfortez les découragés, soutenez les faibles, et soyez patients envers tous. 15 Prenez garde que personne ne rende le mal pour le mal, mais poursuivez toujours le bien, les uns envers les autres comme envers tous.
 
16 Réjouissez-vous toujours, 17 priez sans cesse, 18 en toutes choses rendez grâces ; telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard. 19 N’éteignez pas l’Esprit, 20 ne méprisez à pas les prophéties, 21 éprouvez toutes choses et retenez ce qui est bon. 22 Abstenez-vous du mal sous toutes ses formes.

  • Que pouvons-nous comprendre de l’organisation de l’assemblée à Thessalonique ? Y a-t-il une structure formelle, un éventuel représentant de l’apôtre ? Comp. Hébr.13:17, Act.20:28, Phil.1:1. Les épîtres à Timothée et à Tite développent ces questions.
  • Dans l’élan de foi et d’amour que manifestent les chrétiens de Thessalonique, tout est-il cependant parfait ? Serait-ce possible ?
  • Poursuivre le bien ! Cette injonction est-elle seulement envers la famille de la foi ?
Les exhortations s’achèvent ici sur quelques recommandations lapidaires qu’il faut bien considérer :
  • Se réjouir (Néh.8:10, Luc 6:22-23, Rom.15:13, 2 Cor.13:11, Gal.5:22, Phil.4:4, 1 Jean 1:4...)
  • Avoir un esprit de prière et de reconnaissance (Act.2:42, Eph.6:18, Phil.4:6, Col.2:7, 1 Thes.4:2, 1 Pier.4:7...)
  • Etre à l’écoute la parole de Dieu (Rom.8:6,14,26, 14:17, 1 Cor.2:13, Gal.5:22,25, Eph.4:30...)
  • Nous abstenir du mal, fuir ce qui fait la guerre à l’âme : (1 Pier.2:11, 1 Tim.6:11-12, 2 Tim.2:22...)

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

10:02 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric

1 Thess.5:23 Salutations


 

5:23-28  SALUTATIONS

Alors que les croyants connaissent l’épreuve, la persécution, et qu’il y a un combat à mener pour tenir ferme, Dieu est ici présenté comme le Dieu de paix. En effet, si le monde s’est détourné de Lui et qu’il ne connaît pas la paix, l’aboutissement du plan divin est le repos dans sa présence. Si le repos est attendu, il est assurément une délivrance, mais l’attente est avant tout la manifestation d’une vie positive de consécration à Dieu. Ainsi vient ce souhait ardent de l’apôtre.

23 Que lui, le Dieu de paix, vous consacre lui-même tout entiers ; que tout en vous, l’esprit, l’âme et le corps, soient gardés irréprochables pour l’avènement de notre seigneur Jésus Christ. 24 Celui qui vous appelle est digne de confiance, et il le réalisera.
 
25  Frères, priez pour nous.
 
26 Saluez tous les frères par un saint baiser. 27 Je vous conjure par le Seigneur : que cette lettre soit lue à tous les frères.
 
28 Que la grâce de notre seigneur Jésus Christ soit avec vous !

  • Vous pouvez croire Dieu ! Il est digne de confiance. Qu’est-il promis au croyant ? Vers.24, Phil.3:20-21, 1 Jean 3:2, 1 Cor.15:53.
  • Les croyants, à Thessalonique, auraient-ils pu faire des distinctions entre eux, relativement aux soins de l’apôtre ? Rom.2:11, Jac.2:1,9, 1 Pier.1:17.
  • Qu’est-ce qui doit présider dans le cœur d’un croyant ?
La présentation de l’être tout entier en trois composants, l’esprit, l’âme et le corps pourrait surprendre, car c’est ici la seule fois de l’écriture où nous la rencontrons. En évoquant l’esprit et l’âme, nous discernons ici l’esprit, principe qui guide la vie, de l’âme, la vie elle-même (1 Cor.15:45, Hébr.4:12). Le corps est, pour reprendre l’expression de l’apôtre (4:4), le "vase" dans lequel cette vie est manifestée. Et pour ce qui concerne l’entrée dans la présence du Seigneur, c’est aussi la fin de ce combat pour être irréprochable, car l’accomplissement est entre ses mains. Nous avons lu, tout au long de cette lettre, une vraie expression de communion et de soutien, ainsi achevée par ces souhaits de l’apôtre. Il est bon que les tourments, les persécutions, les difficultés de toutes sortes soient sublimés dans le cœur par la confiance dans la grâce de Dieu.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

08:03 Publié dans 1 THESSALONICIENS | Commentaires (0) | Eric