01/12/2011

Ephésiens 1:1 Epître aux Ephésiens


 

Épître aux Éphésiens
Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ,
qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle...

Éphésiens 1:3

 
ADRESSE
Ephésiens 1:1-2

Paul est à Rome, prisonnier ! Après avoir travaillé pendant trois années à Ephèse, vers la fin, il y a connu des circonstances dramatiques dans l’affaire de Démétrius (Act.19.21-40), il y avait souffert lui-même, ce à quoi il fait allusion en 2 Cor.1.8. Trois ans avant cette lettre, Paul avait réuni les anciens d’Ephèse à Milet. Il leur avait rappelé bien des choses, et mis en garde aussi face à des dangers qui guettaient (Act.20.27-28). En l’an 63, un an avant l’incendie de Rome et la persécution des chrétiens par Néron, Paul écrit à diverses assemblées, Ephèse, Philippes et Colosses, ainsi qu’une lettre personnelle à un chrétien de cette dernière localité, la lettre à Philémon. La lettre aux Ephésiens présente les grands principes de la position et de la marche du chrétien. Nous pouvons y considérer le « pourquoi » fondamental de la Création, l’énoncé du projet que Dieu s’est proposé, et qu’Il accomplit ! 

1    1 Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, aux saints et fidèles en Jésus-Christ qui sont à Ephèse, 2 Grâce et paix à vous de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ !

  • Saints en Jésus-Christ. Que signifie cette expression qui qualifie les chrétiens… Lire Jean 17.15-19, 1 Thes.1.9-10. S’agit-il d’un acquis motivant la marche, ou d’une appréciation consécutive à la qualité de la vie ?
  • Fidèles en Jésus-Christ. Lire Habacuc 2.4, mais aussi les passages du Nouveau Testament qui y font référence : Romains 1.17, Galates 3.11 et Hébreux 10.38.
  • Que souhaite vraiment l’apôtre par ces mots : Grâce et paix à vous ? Car ils étaient de fait « objets de la grâce » (Romains 3.24) et « ayant la paix avec Dieu » (Romains 5.1) ! Est-ce une simple formule de politesse ?
Fidèle peut être lu homme de foi, ou encore digne de confiance. Cette notion assimilée souvent au fait de croire montre bien le sens de ce qu’est la foi en Jésus-Christ, dépassant largement l’idée de professer ou de croire pour évoquer un principe de vie : être fidèle au Seigneur. Le souhait de l’apôtre est une formule commune aux épîtres, elle est caractéristique de la foi. Par cela, comme il était commun parmi eux, l’apôtre espère que ses interlocuteurs soient heureux, goûtent vraiment la miséricorde de Dieu (1 Pier.2.3), et aient la paix dans le cœur, paix avec soi-même et avec l’entourage, une paix éprouvée, non pas le fait d’avoir la paix avec Dieu, car celle-là fut acquise par Christ à la croix.

 

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

20:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 1:3 Le dessein de Dieu


 

LE CONSEIL DE DIEU
Ephésiens 1:3-14

Avant la fondation du monde – 1:3-8

Avant d’entamer le sujet particulier de l’épître, l’apôtre exprime la louange, ainsi qu’il le fait couramment dans l’introduction de ses lettres. Nous pouvons lire : Rom.1.8, 1 Cor.1.4, 2 Cor.1.3, Phil.1.3, Col.1.3, 1 Thes.1.2, 2 Thes.1.3, 2 Tim.1.3, Philém.4. Nous sommes ici placés devant une réalité qui nous dépasse. Nous regardons aux choses créées, et nous nous demandons pourquoi ! Nous nous interrogeons sur les origines du monde, et cette épître nous conduit « avant » ces origines, pour nous fournir une réponse… Il y avait un dessein divin pour cette création si grandiose, et ce dessein concerne tous les hommes, pour les amener – si ils ne le refusent pas – dans une sphère bénie, pour une éternité dans la paix et la joie…

3 Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes, dans le Christ. 4 En lui, il nous a choisis avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui, dans l’amour, 5 nous ayant destinés d’avance à l'adoption filiale pour lui, par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, 6 à la louange de la gloire de sa grâce, dont il nous a comblés en son bien- aimé. 7 En lui, nous avons la rédemption par son sang, le pardon des fautes selon la richesse de sa grâce, 8 qu'il nous a octroyée abondamment, en toute sagesse et intelligence.

  • De quel ordre sont les bénédictions que Dieu fait reposer sur les croyants ? Assurément pas dans le domaine matériel. Lisons Rom.8.14-17, 25-28, 31-39.
  • Qui est donc ce « nous » ? Tous les hommes ? C’est bien l’intention de Dieu (1 Tim.2.4). Tous en bénéficieront-ils ? Rom.14.12.
  • Quand a-t-Il fait ce choix ? Ceci éclaire le « pourquoi » de la création du monde (Prov. 8.22-31 ; Jean 17.24 ; 1 Pier.1.20).
  • En vue de quoi nous a-t-Il choisi ? Lire aussi Rom.8.18-24.
  • Outre cela, quelle forme de relation voulait-Il avec ceux qu’Il a choisi ? Lire Jean 20.17 et Rom.8.15
  • Et enfin, que résultera-t-il lorsque le projet divin sera achevé et pleinement manifesté ? 1 Jean 3.2
  • Quels étaient les préalables de l’adoption ? Car il fallait être rendu capable de pénétrer ainsi dans l’intimité de cette relation d’enfants…
  • La parabole du fils prodigue nous fournit une illustration significative. Le fils sera introduit dans la maison et retrouvera sa place de fils, mais que fait le Père avant de l’introduire ? Luc 15.22.
Le choix de Dieu n’est pas une prédestination à être sauvé, car il n’y aurait alors pas de liberté pour l’homme (Rom.14.12), et la grâce ne serait pas ouverte à tous (Jean 3.16, 1 Tim.2.4)… Nous pouvons comprendre que Dieu a choisi d’adopter comme enfants tous ceux qui ne le refusent pas… Ainsi la semence est semée, et le semeur rassemble les gerbes, celles qui se seront développées dans la bonne terre (Psaume 126.6 ; Matthieu 13.3-9, 18-23), ou encore, les fils prodigues qui auront fait ce retour sur soi salutaire pour entreprendre le retour au père…

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 1:9 La révélation du dessein de Dieu


 

La révélation du plan divin – 1:9-14


La rédemption est l’acte de grâce par lequel Dieu renoue des relations avec l’homme, allant jusqu’à l’introduire dans sa présence (1.14 et 4.30). Elle a été maintes fois annoncée ! Il n’y a pas d’Israélite qui puisse nier qu’elle est la base de sa confiance en Dieu, car les prophètes ont clairement parlé, voir par exemple Ésaïe 1.18, Ésaïe 43.25, Michée 7.19… L’œuvre de la rédemption devait être accomplie, et Dieu devait révéler comment il allait associer les exigences de sa justice d’une part, et le don de la grâce d’autre part, selon qu’il est écrit : L'Éternel est lent à la colère, et grand en bonté, pardonnant l'iniquité et la transgression, et qui ne tient nullement celui qui en est coupable pour innocent… Nombres 14:18.
Maintenant, le sacrifice de la croix a eu lieu, et ce mystère est dévoilé !

9 Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, le projet bienveillant qu'il s'était proposé en lui, 10 pour le réaliser quand les temps seraient accomplis : rassembler tout dans le Christ, ce qui est dans les cieux comme ce qui est sur la terre. 11 En lui, nous avons aussi reçu notre part d'héritage, nous qui avons été destinés d'avance, selon le projet de celui qui opère en tout selon les décisions de sa volonté, 12 à célébrer sa gloire, nous qui, d'avance, avons mis notre espérance dans le Christ. 13 En lui, vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, la bonne nouvelle de votre salut, en lui, vous êtes venus à la foi et vous avez été scellés de l'Esprit saint qui avait été promis 14  et qui constitue les arrhes de notre héritage, pour la rédemption de ce qu'il s'est acquis à la louange de sa gloire.

  • Le propos de Dieu était-il en vue du seul peuple d’Israël ? Ce n’est pas nouveau, c’était dit dès qu’une promesse fut faite à Abraham ! Lire Gen.12.3.
  • Quel est ce « projet bienveillant », ce projet de la grâce ? Et qui en est le centre ?  Voir aussi Apoc.21.1-8, Phil.2.10, Hébr.12.18-29.
  • « Nous avons espéré d’avance ! » De qui l’apôtre parle-t-il, en mettant en contraste « vous aussi », à la phrase suivante ? Autrement dit, qui attendait le Messie depuis tant de siècles ? Ésaïe 9.1-7, 49.5-6…
  • L’Evangile est annoncé aux non-Juifs et tant d’autres passages… Des croyants Juifs et non-Juifs réunis en un seul peuple, partageant les mêmes privilèges. Eph.2.11-18.
  • Le Saint-Esprit promis (Joël 2.28-32, Actes 2.14-21, 5.29-32, 10.44-45).
  • Qu’apporte l’Esprit Saint, outre le fait de « sceller » un croyant ? 1 Cor.1.22, Rom.8.16-23, Eph.5.1, Phil.2.15, 1 Jean 3.1.
Ce passage se termine par ces mots : Pour la rédemption de ce qu’il s’est acquis. Ainsi, par l’œuvre de Jésus à la croix du Calvaire, Dieu s’est acquis des hommes, ceux qui reçoivent l’offre merveilleuse de la grâce. Et il y a distinction entre les expressions « acquis » d’une part et « rédemption » d’autre part, celle-ci étant encore à venir. Ainsi, il s’agit de la rédemption dans son sens plénier, l’introduction dans sa présence, dans la gloire, pour être un sujet de louange de Dieu (voir aussi 4.30).

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

17:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 1:15 La puissance de Dieu


 

ACTION DE GRACES ET PRIERE DE L'APOTRE
Ephésiens 1:15-23

 
Les sujets de louange et de prière – 1:15-19

Après le prologue, nous entrons ici dans la communication aux chrétiens d’Ephèse. Paul a reçu des nouvelles de ces chrétiens et a de quoi se réjouir.

15 C'est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi dans le Seigneur Jésus et de votre amour pour tous les saints, 16 je ne cesse de rendre grâce pour vous – je fais mention de vous dans mes prières, 17 afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père glorieux, vous donne un esprit de sagesse et de révélation qui vous le fasse connaître ; 18 qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la glorieuse richesse de son héritage au milieu des saints, 19 et quelle est la grandeur surabondante de sa puissance envers nous, selon l’opération souveraine de sa fore.

  • Quels sont les deux indicateurs de l’état d’une église, d’une assemblée, tels qu’ici Paul soit conduit à rendre grâces à Dieu ? Comparons Rom.1.8
  • Quels sont les demandes essentielles que Paul fait à Dieu touchant les chrétiens d’Ephèse ? v.17 et v.18.
  • Qu’est-il bon que sache les croyants ? Cela touche d’une part l’espérance, et de l’autre la marche pratique.
La prière formulée nous montre en fait des objectifs de croissance pour les chrétiens. Evoquant cette puissance de Dieu envers nous, l’apôtre doit aller un peu plus loin, car il faut bien comprendre en quoi elle consiste…

 
La puissance de Dieu – 1:20-23
L’opération de la puissance de sa force doit pour commencer se constater dans ce qui a été opéré en Jésus Christ. C’est avant tout par sa résurrection que nous pouvons l’appréhender.

20 Il l'a mise en œuvre dans le Christ, en le réveillant d'entre les morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, 21 au-dessus de tout principat, de toute autorité, de toute puissance, de toute seigneurie, de tout nom qui puisse se prononcer, non seulement dans ce monde-ci, mais encore dans le monde à venir. 22 Il a tout mis sous ses pieds et l'a donné comme tête, au-dessus de tout, à l'Eglise 23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

  • Christ, assis dans les lieux céleste, voir aussi Apoc.5, Héb.1, Mat.26.64, Apoc.3.21, et encore le Psaume 110. 
  • Qu’est l’Eglise, l’ensemble des rachetés, relativement à Christ ?
Le peuple chrétien, l’Église, est établi dans un lien vital avec la tête, Jésus Christ. L’apôtre reviendra sur cette question  (5.23).

 

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

15:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 2:1 L’œuvre de la rédemption


 

LE PLAN DE DIEU
Ephésiens 2:1-22

 
L’œuvre de la rédemption – 2:1-10

Ici encore, nous voyons la différence de position du non-Juif d’un côté – « vous » - et de l’homme Juif de l’autre – « nous ». Les uns et les autres sont mis au rang des « rebelles », mais avec une certaine nuance, les uns ayant la Loi et les autres ne l’ayant pas. Les gentils sous l’empire de ce monde - souvenons-nous de ce que cela signifie : la convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie (1 Jean 2:16) – et les Juifs, qui ont la Loi, ne pouvant se soustraire parfaitement aux volontés de la chair et des pensées. Le résultat est le même pour tous : rebelles et voués à la colère de Dieu ! L’apôtre ajoute : morts du fait de nos fautes… Le tableau est ainsi planté, tableau au sein duquel Dieu intervient…

2   1 Quant à vous, vous étiez morts du fait de vos fautes, des péchés 2 auxquels vous vous adonniez autrefois sous l'empire de ce monde, le prince de l'autorité de l'air, cet esprit qui est maintenant à l’œuvre chez les rebelles. 3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre et nous nous conduisions autrefois selon les désirs de notre chair, nous faisions les volontés de notre chair et de nos pensées, et nous étions par nature voués à la colère, comme les autres. 4 Mais Dieu est riche de compassion et, à cause du grand amour dont il nous a aimés, 5 nous qui étions morts du fait de nos fautes, il nous a rendus vivants avec le Christ – c'est par grâce que vous êtes sauvés. 6 Il nous a réveillés ensemble et fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, 7 pour montrer dans les temps à venir la richesse surabondante de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. 8 C'est par la grâce, en effet, que vous êtes sauvés au moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. 9 Ce n'est pas en vertu des oeuvres, pour que personne ne puisse s’enorgueillir. 10 Car nous sommes son ouvrage, nous avons été créés en Jésus-Christ pour des oeuvres bonnes que Dieu a préparées d'avance, afin que nous nous y adonnions.

  • Comment est nommé l’état naturel d’un homme, qu’il soit conscient ou non de l’attente de Dieu, autrement dit, qu’il ait connaissance ou non de la loi divine, de la manière de vivre attendue du Créateur ? Lire Deut.30.19, Jean 5.24, 1 Jean 3.14.
  • Quel est le seul motif cité ici pour que Dieu agisse en grâce ? Et que donne-t-il à celui qui accepte ce don ?
  • Quel est le but ultime, l’aboutissement du chemin pour celui qui est venu à la vie ? Phil.3.20, Jean 14.1-3, 1 Jean 3.1-2, Apoc.21.1-5.
  • Que rendra manifeste pour toute créature, ce fait des rachetés établis dans le demeure du Père ? 2.7.
  • Est-ce par des interdits que se manifeste la vie du racheté, ou par des actes positifs ? vers.10. Voir Rom.7.4-6, 1 Thes.1.9-10, Héb.9.14.
Ainsi, si l’état des rebelles est assimilé à un état de mort, l’amour de Dieu nous a donné la vie. Mais le projet de Dieu ne s’est pas arrêté là : il donne la vie, et introduira les « vivants » dans sa présence ! Le but est aussi affirmé, à savoir de montrer la richesse surabondante de la grâce. Dieu crée ainsi un monde où son amour est connu par le fruit de sa manifestation, à savoir des êtres qui étaient rebelles et qui sont établis dans cette position élevée.
 
C’est ce qu’illustre la joie partagée par toute la maison du père du fils prodigue (Luc 15.22-24). Le don de Dieu ! Il n’y a pas un « don de la foi », et pas plus de « prédestination ». Car en effet il est clair que Dieu veut que tous soient sauvés (1 Tim.2.4), et que le chemin de « retour à Dieu », pour tirer la leçon que donne la parabole du fils prodigue, est une démarche personnelle, responsable. Le salut est ce que Dieu donne à celui qui a fait ce retour à Lui, à savoir l’anneau à la main du fils prodigue, un signe attestant ce qui lie le père à son fils retrouvé, revenu à la vie. Nul ainsi ne peut s’enorgueillir d’être introduit dans la famille de Dieu…
 
Mais de retour auprès de Dieu, il y a une refondation, comme le fils prodigue était passé de la mort à la vie ! Une nouvelle naissance (Jean 3.3,7), une nouvelle vie (Rom.6.4, 7.6)…

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

14:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 2:11 Unité des chrétiens


 

Chrétiens juifs et non-juifs, des concitoyens… – 2:11-19

Le fait, pour les assemblées chrétiennes, d’être composées de juifs et de non-juifs, ne s’arrête pas à un simple constat. Il faut revenir à la grande réunion de Jérusalem, où une conclusion a été tirée quant à ce qui pouvait être attendu relativement à la loi de la part des non-juifs devenus chrétiens (Actes 15.28-29). Cela permet de mesurer la distance parcourue. Il y avait une séparation fondamentale, accentuée encore par les pratiques des juifs à l’égard des non-juifs en ce temps là.

11 Souvenez-vous donc de ceci : vous qui étiez autrefois les non-juifs dans la chair, qui étiez traités d'incirconcis par ceux qui se disent circoncis et qui le sont dans la chair et par des mains humaines, 12 vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. 13 Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches, par le sang du Christ. 14 Car c'est lui qui est notre paix, lui qui a fait que les deux soient un, en détruisant le mur de séparation, l'hostilité. Il a, dans sa chair, 15 réduit à rien la loi avec ses commandements et leurs prescriptions, pour créer en lui, avec les deux, un seul homme, le nouveau, en faisant la paix, 16 et pour réconcilier avec Dieu les deux en un seul corps, par la croix, en tuant par elle l'hostilité. 17 Il est venu annoncer, comme une bonne nouvelle, la paix à vous qui étiez loin et la paix à ceux qui étaient proches ; 18 par lui, en effet, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit. 19 Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers ni des exilés ; mais vous êtes concitoyens des saints, membres de la maison de Dieu.

  • La mission particulière du peuple d’Israël conférait-elle des dispositions particulières de la part de Dieu, jusqu’à la venue du Christ ? Vers.11-12, Rom.3.1, 9.4-5.
  • Sans annuler la part spécifique du peuple d’Israël, l’alliance avec Abraham – Car les dons de la grâce et l’appel de Dieu sont irrévocables (Rom.11.29) – qu’en est-il aujourd’hui ? Voir 2.10, 14 et aussi Jean 10.16.
  • Quelle est la part du chrétien aujourd’hui, juif ou non-juif, décrite dans ce paragraphe. Nous y trouvons trois points (vers.16-17,18 et 19).
L’œuvre de Jésus, son sacrifice à la croix, est pour tous les hommes. S’il est vrai que le message universaliste des prophètes d’Israël concernait le règne à venir, il est aussi vrai que cet universalisme est réalisé aujourd’hui par ce grand fait qu’il n’y a plus de séparation entre Juif et non-Juif dans le chemin chrétien. L’Evangile est annoncé à tous, et tous les croyants, indistinctement.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

13:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 2:20 L'habitation de Dieu


 

L’habitation de Dieu – 2:20-22

Si, dans l’adhérence au Christ, il n’y a plus de distinction entre Juifs et non-Juifs, alors il s’agit d’une nouvelle « construction », un nouvel « édifice »…. des réalités nouvelles, un nouveau vin conservé dans une nouvelle outre (Luc 5.36-39) : une nouvelle création (2 Cor.5.7, Gal.6.15),

20 Vous avez été construits sur les fondations constituées par les apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre de l'angle. 21 C'est en lui que toute construction bien coordonnée s'élève pour être, dans le Seigneur, un sanctuaire saint. 22 C'est en lui que, vous aussi, vous êtes construits ensemble pour être une habitation de Dieu, dans l'Esprit.

  • Si les fondations peuvent être comprises ici comme étant l’enseignement des apôtres et prophètes (voir 3.5-6), qui est au cœur de ce nouvel édifice ? Lire aussi 1 Cor.3.11.
  • Nous connaissons la désignation des apôtres, mais qu’en est-il des prophètes, et quel est leur fonction dans les assemblées, dans les églises ? (1 Cor.14.3).
  • Quelle est la finalité de tout ce travail d’édification ? Cette expression, presque mystique en apparence, ne doit-elle pas refléter une réalité concrète ? Lisons 1 Cor.14.23-25 et dans une application un peu distincte : Mat.18.19-20.
Une habitation de Dieu ! Nous pourrions estimer qu’il s’agit d’un fait acquis, mais il s’agit bien ici d’un travail qui est toujours en cours ; notre passage parle de croissance et d’édification… Une réunion de chrétien, et même une assemblée ou une église locale n’est pas, du simple fait de son existence, une habitation de Dieu… Ainsi est-il dit à l’assemblée des chrétiens de la ville de Laodicée : Je me tiens à la porte, et je frappe… (Apoc.3.20).

 

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 3:1 Paul, messager du mystère de Dieu


 

EXHORTATIONS
Ephésiens 3:1-6:20

 
INTRODUCTION
Ephésiens 3:1-21

 
Paul, messager du mystère de Dieu – 3:1-13

Il y a des conséquences à une telle bénédiction ! Quelle vie sera celle des rachetés de Dieu, ceux qui sont introduits dans une telle relation avec le Créateur ? Paul entreprend d’en parler… « A cause de cela…  », commence-t-il… Mais il interrompt aussitôt dans son discours pour ouvrir une parenthèse importante pour reprendre plus loin les exhortations qu’il juge utile d’adresser, en exprimant d’abord que c’est là aussi le sujet de sa prière à Dieu relativement à eux, les croyants d’Ephèse (3.14), et entrant ensuite dans les exhortations elles-mêmes (4.1).

3    1 A cause de cela, moi, Paul, le prisonnier de Jésus-Christ pour vous, les non-juifs... 2 si du moins vous avez entendu parler de la charge qui m’a été accordée de vous faire part de la grâce de Dieu. 3 C'est par révélation que le mystère a été porté à ma connaissance, comme je viens de l'écrire en quelques mots. 4 En lisant cela, vous pouvez comprendre l'intelligence que j'ai du mystère du Christ. 5 Ce mystère n'avait pas été porté à la connaissance des fils des hommes dans les autres générations comme il a été révélé maintenant par l'Esprit à ses saints apôtres et prophètes – 6 à savoir que les non-juifs ont un même héritage, sont un même corps et participent à la même promesse, en Jésus-Christ, par la bonne nouvelle 7 dont je suis devenu ministre, selon le don de la grâce de Dieu qui m'a été accordée par l'opération de sa puissance.

  • A quoi Paul fait-il appel, avant de développer des exhortations pratiques ? Versets 2-4, Lire Act.13.1-2, Act.9.15-16. Voir aussi la rencontre de Paul avec les anciens de l’assemblée d’Ephèse, Act.20.17-21.
  • Revenant sur les enseignements du chapitre précédent, qu’est-il ici souligné touchant les Non-Juifs ? Verset 5-6.
  • Quel service a été confié à l’apôtre Paul ? Verset 7, Gal.2.1-10.
  • Deux questions complémentaires. 1° Qui a été le témoin de la première conversion d’un Non-Juif citée dans les Actes (Act.8.26-39). 2° Qui a introduit les premiers Non-Juifs dans l’assemblée chrétienne ? (Act.10.34-48).
8 A moi, le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d'annoncer aux non-juifs, comme une bonne nouvelle, la richesse insondable du Christ 9 et de mettre en lumière pour tous la réalisation du mystère caché de tout temps en Dieu, le créateur de tout ; 10 afin que la sagesse de Dieu, dans sa grande diversité, soit maintenant portée, par l'Eglise, à la connaissance des principats et des autorités dans les lieux célestes 11 selon le projet éternel qu'il a réalisé en Jésus-Christ, notre Seigneur. 12 C'est en lui, par sa foi, que nous avons l'assurance nécessaire pour nous approcher de Dieu avec confiance. 13 Je vous demande donc de ne pas perdre courage à cause des détresses que j'endure pour vous : elles sont votre gloire.

  • Comment Paul considère-t-il le service qui lui est confié ? Verset 8, Rom.10.15 et Ésaïe 52.7.
  • Tournait-il pour autant le dos à son propre peuple ? (Rom.9.1-5, Act.28.17-29).
  • Dans quelque ville qu’il aille, quelle était autant que possible sa première démarche ? Act.13.14-41.
  • Et quant au message lui-même, hommes, Paul en parle-t-il sur le ton d’une doctrine, ou dans un élan de vie et d’enthousiasme ? Comp. Rom.11.33-36.
  • Le mystère caché étant révélé, et l’œuvre de la rédemption accomplie, à quoi sommes-nous invités ? Verset 12 ; voir aussi Héb.7.25, Jac.4.8
  • Qui est au centre de l’accomplissement du projet divin ? Prov.8.27-31, Col.4.3).
Paul, comme tous les messagers de la grâce, communique une bonne nouvelle qui dépasse l’entendement de l’homme. C’est le plan de Dieu, établi avant la fondation du monde ! Ce dessein divin donne à connaître la sagesse de Dieu :
1.
Le propos est antérieur à la création (1.4, 1 Pier.1.19-20), et nous pouvons ainsi avancer qu’il est le but assigné à la création.
2.
Il demeura caché, un mystère, jusqu’à sa révélation en Jésus-Christ (3.9).
3.
Elle est maintenant donnée à connaître aux chrétiens (Col.1.26-27).
4.
Et il est dit ici, en particulier, que par la grâce faite aux hommes, cette sagesse est donnée à connaître à toutes les créatures célestes (3.10). Quelles sont-elles ? Nous connaissons au moins une famille d’êtres célestes, les anges (Héb.1.14)
Ce ne sont pas ici des doctrines froides, ni l’objet d’études rationnelles de théologiens, mais un plan d’amour où l’enjeu d’une vie est tracé, ce qui donne une valeur intrinsèque à toute vie, quelle qu’elle soit ! Un homme noble ou roturier, riche ou pauvre, noble ou déchu… (Deut.30:19).

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

11:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 3:14 La prière de l'apôtre


 

Prière introduisant les exhortations – 3:14-21

Après ce préambule, l’apôtre en vient au souhait profond qu’il a pour les chrétiens d’Ephèse. Il l’exprime en déclarant que tel est le sujet de ses prières incessantes pour eux.

14 C'est pourquoi je fléchis les genoux devant le Père, 15 de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tient son nom, 16 afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être rendus forts et puissants par son Esprit, au profit de l'homme intérieur; 17 que le Christ habite dans votre cœur par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l'amour, 18 pour être capables de comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, 19 et de connaître l'amour du Christ qui surpasse la connaissance, de sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
20 A celui qui peut, par la puissance qui est à l’œuvre en nous, faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, 21 à lui la gloire dans l'Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, à tout jamais. Amen !

  • Le chrétien est-il destiné à demeurer un petit enfant dans la foi ? Verset 16, voir aussi 1 Jean 2.13-17, Rom.8.15, 2 Tim.1.7.
  • Cette croissance, manifestation d’une vie nouvelle (Jean 3.1-8), est véritablement un principe de vie, d’attitude devant la vie aussi. Qu’est-ce qu’elle apporte, ou bien qu’est-ce qui la soutient ? Versets 18 et 19.
  • Comment comprendre : largeur et longueur… de l’amour du Christ ? 2.11-22,Jean 3.16, 1 Tim.2.4). Et  qu’évoquent profondeur et hauteur ? 2.4-7, Jean 15.13).
  • Connaître l’amour de Christ qui surpasse toute connaissance ! Est-ce une connaissance doctrinale, ou une réalité existentielle, une réalité vécue ?
Connaître l’amour du Christ ! Nous avons ici le côté existentiel. Le mot « connaître » exprime souvent, dans le langage biblique, une connaissance vitale, la réalisation pratique, ici, de cet amour du Christ. Le sens serait d’être vraiment baigné dans cet amour jusqu’à être remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. Ceci semble bien l’aboutissement de la croissance, un objectif inaccessible vers lequel le croyant veut tendre pour refléter au mieux le Seigneur sur la terre. Etre lumière (5.8-9).
 
Suit alors une des quatorze doxologies du Nouveau Testament, des paroles à la gloire de Dieu, une interruption du discours pour exalter sa gloire en exprimant la louange. Il faut s’arrêter sur ces « doxologies », ces temps ou l’auteur d’un texte interrompt son discours pour exprimer une brève parole de louange, avant de poursuivre. Cela doit nous servir d’exemple. Comment, en effet, s’attacher à la lecture, s’intéresser à ce qui est écrit, sans réaliser que ce sont des vérités venant de notre Dieu, c’est la pensée même de Dieu qui nous est révélée ? Nous habituer, c’est un danger ; se livrer à une analyse textuelle sans plus, un autre danger… Tel n’était assurément pas le chemin de ceux qui ont écrit et qui réalisaient qu’ils exprimaient des pensées extraordinaires qui déterminent la vie.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

10:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric

Ephésiens 4:1 Un seul Dieu, un seul chemin


 

L'HOMME NOUVEAU
Ephésiens 4:1-24

 
Un seul Dieu, un seul chemin pour la foi – 4:1-6

Dès que s’ouvre cette page, on s’aperçoit qu’il n’y a pas d’exigences, de commandements, mais une parole d’encouragement… L’argument pour la marche chrétienne ne se trouve pas dans les sphères de la culpabilité, des mortifications, des pratiques légales en vue d’acquérir quelque mérite… Nous sommes à l’antipode de ces formes illusoires de piété…

4    1 Je vous encourage donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à vous comporter d'une manière digne de l'appel que vous avez reçu, 2 en toute humilité et douceur, avec patience. Supportez-vous les uns les autres, dans l'amour, 3 en vous efforçant de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix.
 
4 Il y a un seul corps et un seul Esprit, tout comme vous avez aussi été appelés dans une seule espérance, celle de votre appel ; 5 il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, 6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, par tous et en tous.

  • Quel est l’argument de base pour la marche du chrétien ? Verset 1. Voir aussi Rom.14.3, 15.7, Luc 15.22-24, Héb.12.22, Apoc.21.3.
  • Un objectif bien pratique est présenté (4.3). Quelles qualités sont-elles à mettre en avant pour y atteindre ? 4.2, voir aussi Phil.2.1-4, Col.3.8-16, Rom.14.4.
  • Il y a l’unité à rechercher, un effort à faire… et que dire aujourd’hui ! La situation est bien opposée à la pensée du Seigneur (Jean 17.11, 21-23), mais déjà alors ce courant se manifestait (1 Cor.1.12). Mais il y a des faits incontournables (4.4-6), une unité effective. Pourquoi l’apôtre souligne-t-il ces différents points ? Est-ce en vue de débats théologiques, d'une analyse intellectuelle de ces différents cercles ou niveaux d’unité ? Ou bien, est-ce un sujet de méditation tourné vers la vie pratique et les relations effectives entre chrétiens? (Psaume 133), ?
La vie d’un chrétien doit être avant tout une vie d’homme, d’homme debout, conscient de marcher avec et pour Dieu, d’homme responsable ! Et remarquons avant tout qu’il ne s’agit pas pour autant d’œuvres extraordinaires, mais de la vie d’homme, simplement ; une vie semblable à ce que le Seigneur Jésus a manifesté, marquée par un caractère semblable au sien : humilité, douceur, support mutuel… L’autre aspect souligné ici est la conscience des réalités spirituelles. L’unité est naturellement à rechercher, parce que nous sommes tous, les chrétiens, dans la même situation devant Dieu…

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

08:00 Publié dans EPHESIENS | Commentaires (0) | Eric