20/06/2013

Deuxième épître de Jean


 

 
 
DEUXIEME ÉPÎTRE DE JEAN
 

 
1-3  Salutation

 

L’ancien à la dame choisie et à ses enfants… L’adresse de cette épître pose question. S’agit-il d’une dame ou d’une assemblée ? Étonnante sans-doute pour une assemblée, l’appellation "dame" - en grec, le féminin de "Seigneur" - est bien dans la culture de l’époque, et d’ailleurs Jérusalem n’était-elle pas présentée comme une femme par les prophètes déjà ? Il faut voir le terme sous-entendu en 1 Pier.5:13 : Celle qui, à Babylone, est élue comme vous, vous salue… Ainsi nous pensons bien qu’il s’agisse d’une assemblée.
 
Jean adresse des mots qui sont au plus profond de sa préoccupation dans ces temps avancés où la vérité de l’Évangile était battue en brèche par plusieurs faux-prophètes…

 
1 L'ancien, à la Dame choisie et à ses enfants que, moi, j'aime dans la vérité - et non pas moi seulement, mais aussi tous ceux qui connaissent la Vérité - 2 à cause de la vérité qui demeure en nous et qui sera avec nous pour toujours : 3 La grâce, la compassion et la paix de Dieu, le Père, et de Jésus-Christ, le Fils du Père, seront avec nous dans la vérité et l'amour.

 
  • Par cette expression « dame choisie » qu’exprime ainsi l’apôtre ? Soulignons que le terme « choisi » concerne la « dame », non pas « les enfants » Voir 1 Thes.1.4 ; 2 Thes.2.13.
  • Pour toujours ! Comparons 1 Jean 5.20 et Jean 17.24.
L’application du terme « choisi » à la Dame seulement, et non aux enfants doit nous mettre en garde contre l’idée d’une prédestination au salut. En effet, tout comme la Première Alliance évoque le choix d’un peuple, la Nouvelle Alliance évoque le choix, par Dieu, d’introduire dans sa présence ceux qui croient - Il les a prédestinés à l’adoption comme enfants (Eph.1.5) et à être conformes à l'image de son Fils (Rom.8:29). L’élection paraît ici le côté extérieur des choses, car plus loin nous lisons que plusieurs marchent dans la vérité, et donc "pas tous". Toutefois Jean, ici, regarde les réalités positives qui le réjouissent.

 
4-11  Le commandement et les dangers

 

Jean avait manifestement visité ces chrétiens quelque peu auparavant (vers.4). Il leur écrit pour souligner des points essentiels auxquels ils devaient être particulièrement attentifs.

 
4 Je me suis beaucoup réjoui de trouver quelques-uns de tes enfants vivant dans la vérité, selon le commandement que nous avons reçu du Père. 5 Et maintenant, chère Dame, je te demande - ce que je t'écris n'est pas un commandement nouveau, mais seulement celui que nous avons eu dès le commencement - que nous nous aimions les uns les autres. 6 Et l'amour consiste à vivre selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous devez vivre, comme vous l'avez entendu dès le commencement. 7 En effet, beaucoup d'imposteurs sont sortis dans le monde, qui ne reconnaissent pas Jésus-Christ venant en chair. Voilà l'imposteur et l'antichrist. 8 Prenez garde à vous-mêmes, afin de ne pas perdre le fruit de notre travail, mais de recevoir une pleine récompense. 9 Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans l'enseignement du Christ n'a pas Dieu; celui qui demeure dans cet enseignement a le Père et le Fils. 10 Si quelqu'un vient vous voir sans apporter cet enseignement, ne le recevez pas chez vous et ne lui dites même pas bonjour. 11 Car celui qui lui dit bonjour se rend complice de ses œuvres mauvaises.

 
  • Notons dans ces exhortations qu’elles constituent un résumé de la première épître. Voyons les différents points abordés : 1 Jean 2.3, 3.11, 4.1 et encore 2.28.
  • Est-ce convenable devant Dieu d’ajouter à l’enseignement du commencement ? Comparer 1 Jean 2.24 et Gal.1.9.
  • Que dire à ceux qui veulent apporter d’autres doctrines (1 Jean 4, 2 Pier.2) ? Voir aussi Rom.16.17, 2 Thess.3.6-14, Tite 3.10-11.
Nous avons lu, dans la première épître, que c’était déjà, en cette fin du premier siècle, la dernière heure (1 Jean 2.18). Cette période court jusqu’en notre temps, et il ne peut y avoir aujourd’hui une doctrine différente de celle qui apporta la paix et la joie des premiers chrétiens ! Ainsi, pour aujourd’hui comme alors, il y a un chemin tracé pour qui s’attache à la vérité enseignée de Dieu !

 
12-13  Finale de la lettre

 

Très brève, cette épître s’achève sur le vœu de l’apôtre. Il désire revoir ces chrétiens, leur parler de vive voix…

 
12 Quoique j'aie beaucoup à vous écrire, je n'ai pas souhaité le faire avec le papier et l'encre ; mais j'espère aller vous voir et vous parler de vive voix, pour que notre joie soit complète. 13 Les enfants de ta sœur choisie te saluent.

 
  • Qu’éprouve Jean dans ces contacts directs avec les chrétiens, ou plutôt que souhaite-t-il éprouver ? Comparer 1 Jean 1.4 et Héb.13.17.
Jean espère aller vers eux, visiter l’assemblée pour leur communiquer ce qu’il a à cœur de leur faire partager. C’est sa joie à lui de pouvoir ainsi partager ses propres sujets de joie…

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.