20/06/2013

1 Pierre 4:12-5:14 - Dernières exhortations


 

4:12-5:11  Dernières exhortations

 
Pierre paraît avoir terminé sa lettre par la doxologie du verset 4:11, mais il revient encore sur cette question des épreuves du chemin. Sensible aux difficultés endurées par les croyants, il leur rappelle encore que cela est inéluctable (4:12-19), les encourageant à veiller les uns sur les autres, adressant en particulier un mot aux anciens dans les communautés, ainsi qu’aux plus jeunes (>5:1-7) pour conclure en un regard sur l’éternité bienheureuse qui est la part assurée dont ils jouiront après avoir parcouru leur route d’ici-bas (5:8-11). Il revient ainsi au thème de l’introduction (1:3-4).

 
4:12-19  Face à l’épreuve

 
Nous lisions plus haut : « Mais, si même vous souffrez pour la justice, vous êtes bienheureux » (3:14). Pierre revient sur cette question pour la développer, et montrer à ses lecteurs qu’il n’y a là rien d’extraordinaire dans un monde qui vit sans Dieu et ne reçoit pas sa Parole, comme il ne reçut pas le Seigneur.
 
12 Bien-aimés, ne trouvez pas étrange le feu ardent qui est au milieu de vous, qui est venu sur vous pour votre épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’extraordinaire ; 13 mais, en tant que vous avez part aux souffrances de Christ, réjouissez-vous, afin qu’aussi, à la révélation de sa gloire, vous vous réjouissiez avec transport. 14 Si vous êtes insultés pour le nom de Christ, vous êtes bienheureux, car l’Esprit de gloire et de Dieu repose sur vous : de leur part, il est blasphémé, mais quant à vous, glorifié. 15 Mais que nul de vous ne souffre, comme meurtrier ou voleur, ou comme faisant le mal, ou s’ingérant dans les affaires d’autrui; 16 mais si quelqu’un souffre comme chrétien, qu’il n’en ait pas honte, mais qu’il glorifie Dieu en ce nom. 17 Car le temps est venu de commencer le jugement par la maison de Dieu; mais s’il commence premièrement par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’évangile de Dieu ? 18 Et si le juste est sauvé difficilement, où paraîtra l’impie et le pécheur ?
19 Que ceux donc aussi qui souffrent selon la volonté de Dieu, remettent leurs âmes en faisant le bien, à un fidèle créateur.
  • La fidélité manifeste d’un chrétien est-elle un facteur de bonne réception par les gens de ce monde ?
  • Que signifie “souffrir comme chrétien” ? A quoi l’apôtre fait-il allusion en disant cela ? Comp. Rom.13.
  • La liberté chrétienne, le pardon dont il est convaincu, est-il compatible avec le laisser-aller ? Lire Rom.6:15.
  • Quelle est la recommandation de Pierre à ceux qui souffrent “comme chrétien” ? 4:19.
La persécution n’est manifestement pas le fait de tous les chrétiens, mais la fidélité du croyant lui fait ressentir une certaine distance, de l’incompréhension (Luc 12:51-53) dans le cercle du voisinage, dans le cadre de son travail, voire au sein de sa famille. Et cela d’autant plus qu’il marche fidèlement, en un chemin par lequel le témoignage est manifeste, dans les actions plutôt que par la prédication ou toute autre forme de manifestation chrétienne ! Car alors les hommes peuvent voir ce qui a du prix pour ce croyant, même s’ils en rejettent le témoignage.

 
5:1-7  Les communautés de chrétiens

 
Ceux qui partagent la même foi se reconnaissent, ils se fréquentent, et dans une certaine mesure forment des communautés de vie, ayant régulièrement des rencontres, célébrant et louant Dieu ensemble, se souvenant du Seigneur dans la célébration de la Cène (Actes 2:42, 20:7, 1 Cor.11:17-29, Luc 22:19-20). Et il se trouve parmi eux des hommes sages chargés de veiller sur le troupeau… (Hébr.13:17)
 
5   1 J’exhorte les anciens qui sont parmi vous, moi qui suis ancien avec eux et témoin des souffrances de Christ, qui aussi ai part à la gloire qui va être révélée : 2 paissez le troupeau de Dieu qui est avec vous, le surveillant, non point par contrainte, mais volontairement, ni pour un gain honteux, mais de bon gré, 3 ni comme dominant sur des héritages, mais en étant les modèles du troupeau ; 4 et quand le souverain pasteur sera manifesté, vous recevrez la couronne inflétrissable de gloire.
5 Pareillement, vous, jeunes gens, soyez soumis aux anciens ; et tous, les uns à l’égard des autres, soyez revêtus d’humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne la grâce aux humbles. 6 Soyez donc humbles sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève quand le temps sera venu, 7 rejetant sur lui tout votre souci, car il a soin de vous.
  • Comment Pierre se présente-t-il dans ce passage ? Evoque-t-il quant à lui-même une forme de prééminence ?
  • Comment est caractérisée la charge d’ancien ? D’autres passages vont nous donner des indications sur cette fonction. Y a-t-il un seul ancien “établi” sur une communauté ? 1 Tim.4:14.
  • Quels sont les trois qualités attendues de ceux qui exercent la charge d’anciens ? Voir aussi 1 Tim.3:1-7, Tite 1:5-9.
  • Quelles sont les choses qui disqualifieraient un croyant du service d’ ancien ?
  • Quel est un caractère attendu du croyant devant Dieu ? Certaines traductions mentionnent “Abaissez-vous” ou encore “humiliez-vous”, mais comment comprendre cette expression, au regard du verset 7 ? Voir également Jacq.4:10 et Phil.2:1-4,14-15. Lire encore Phil.4:4-9.
Ainsi, les anciens veillent sur le troupeau, et Pierre est parmi eux, ancien également (Jean 21:15-17). Remarquons qu’il ne s’agit ni de direction, ni de sacerdoce, et d’ailleurs Pierre ne dit-il pas que tous sont prêtres (5:5,9) ! Ils sont davantage des guides, des aides, sur le modèle de Celui qui est le Berger par excellence, selon l’annonce prophétique (Ézéch.34:12) et l’enseignement du Seigneur lui-même (Jean 10:11-16).

 
5:8-11  Encouragements et louange

 
Pierre en vient maintenant à la fin de sa lettre, et il met en regard la marche du croyant en ce monde et l’avenir glorieux qui l’attend, les éléments mêmes de l’introduction de l’épître (1:3-7).
 
8 Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde autour de vous, cherchant qui il pourra dévorer. 9 Résistez-lui, étant fermes dans la foi, sachant que les mêmes souffrances s’accomplissent dans vos frères qui sont dans le monde.
10 Mais le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle dans le christ Jésus, lorsque vous aurez souffert un peu de temps, vous rendra lui-même accomplis, vous affermira, vous fortifiera, et vous établira sur un fondement inébranlable.
11 À lui la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen.
  • La vie du croyant est-elle un parcours sans combats en lui-même ?
  • A propos ce ceux qui tentent de faire du mal au croyants, lisons Matt.7:15 et 10:16, Luc 10:3 et surtoutActes 20:29-30. Lire aussi 2 Cor.1:6, Éph.6:11-14, Phil.4:1, Col.1:23, 2 Thes.2:15, Hébr.3:6...
  • Le croyant est-il laissé à ses propres ressources pour être maintenus ferme jusqu’au bout ? Qui est le garant de son accession à ce à quoi il est appelé ? 4:10, Éph.4:1, 1 Thes.2:12, 2 Tim.1:9. Lire aussi Rom.8:31-39.
La modestie et la sobriété sont requises. Soyons assurés que l’opposition à la foi n’est pas une fable, mais bien plutôt une réalité avec laquelle il faut compter, et, pour cela, veiller à ne pas s’écarter, ne pas se mettre en danger. Pensons au nombre de fois qu’il est rappelé de tenir ferme, comme Pierre y portera encore l’attention dans sa seconde épître (2 Pier.1:10)
 
« A lui la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen.» La doxologie finale de l’épître ! Elle pourrait nous paraître une simple formule, mais gardons-nous d’oublier que c’est ce qui occupe Pierre en terminant ces pages ! Tout homme est devant Dieu à tout instant, et cela doit conduire à la modestie, mais non à l’écrasement de soi-même. Et ce qui doit être manifeste, c’est sa joie d’être appelé à une telle Alliance établie par Dieu pour l’homme. Cette réalité impose à tout homme d’être conséquent….

 
5:12-14  Salutations

 
Voici achevée cette brève missive que Pierre eût à cœur d’adresser à des chrétiens d’Asie Mineure dont nous pouvons penser qu’il les avait visités avant de se rendre plus loin, à Babylone, où ses soins pastoraux étaient attendus. Il transmet des salutations non sans souligner la confiance qu’il a quant aux chrétiens destinataires de la lettre..
 
12 Je vous ai écrit brièvement par Silvain, qui est un frère fidèle, comme je le pense, vous exhortant et attestant que cette grâce dans laquelle vous êtes est la vraie grâce de Dieu. 13 Celle qui est élue avec vous à Babylone, vous salue, et Marc, mon fils. 14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d’amour. Paix soit à vous tous qui êtes en Christ !
  • La vraie grâce de Dieu ! Il vaut la peine de réfléchir au sens de ces mots, alors que tant de voix s’appliquent à transformer l’enseignement du commencement. Lisons 1 Jean 2:27 et comparons avec Gal.1:8-9, 1 Tim.1:4, 2 Tim.4:4, Tite 1:14....
  • Suivons le parcours de Silvain, ou Silas, un chrétien d’entre les Juifs de Jérusalem qui partit avec Paul et collabora ensuite avec Pierre. 5:12, Actes 15:22 et suivants, jusqu’à 18:5, 2 Cor.1:19, 1 Thes.1:1,2 Thes.1:1.
  • De qui parle Pierre en évoquant “celle qui est élue avec vous” ? Comparons 2 Jean 13.
  • Qu’est-ce que l’élection ? Représente-t-elle une “prédestination au salut” ? Lire 1:3-5, Matt.20:1-16, 22:1-14, Éph.1:4.
Ainsi Pierre termine sa lettre sur la pensée du début, attestant qu’il s’agit là de sa préoccupation essentielle, à savoir les difficultés rencontrées par les fidèles (1:6, 5:10). Celles-ci sont mises en regard de l’avenir heureux auquel ils sont destinés (1:3-5,5:10).
 
Ce faisant, il ne manque pas d'associer les fidèles qui l’entourent au moment où il écrit (5:13). Cette communauté chrétienne de Babylone est appelée « celle qui est élue avec vous », une expression très douce bien dans l’esprit des hommes pétris des relations de Dieu avec l’homme, dans la lignée des prophètes Ésaïe 62:5, Jérémie 2:2, Osée 2:19-20, et aussi 2 Cor.11:2, Éph.5:22-32, Apoc.19:7-8)
.
 
Et, lisant les derniers mots, quel esprit paisible et plein de simplicité devait se manifester parmi les chrétiens des premiers jours ! Et nous ne pouvons nier qu'ils se réjouissaient ainsi, tout en connaissant bien des difficultés, comme nous le lisons bien dans les épîtres. Et c'est à cette paix qu'invite l'apôtre, sont souhait exprimant bien ce que l’on peut attendre de croyants pétris par la grâce magnifique de Dieu.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.