20/06/2013

1 Pierre 1:13-2:10 - La vie chrétienne


 

1:13-3:7  La vie chrétienne

 
Régénérés, gardés et ayant des motifs majeurs pour se réjouir… Une espérance vivante, un héritage assuré ! Les bases de la foi sont ainsi établies et apportent des conséquences évidentes quant à la qualité attendue de la marche du chrétien.

 
1:13-25  Une marche sainte

 
Pour tout homme, en tout temps et en tout lieu, la grande question est d’entrer dans la pensée de Dieu en vivant sa vie en harmonie avec ce qui est attendu d’un homme. Car il est une créature de Dieu venue à la vie pour plaire à son Créateur. C’est ce que Pierre soulignera en faisant référence à la Loi de Moïse, tout en soulignant qu’il y a un avant et un après la Croix.

 
1:13-16  Enfants d’obéissance

 
La pleine grâce de Dieu étant révélée (Jean 1:17), celle-ci doit être à l’esprit du croyant, autrement dit « être une ceinture pour ses reins » comme le dit Pierre, guide de sa marche pratique – la ceinture portée aux reins est la pièce vestimentaire associée à la marche – dans la conscience de la bénédiction.
 
13 C’est pourquoi, ayant ceint les reins de votre entendement (ses facultés mentales) et étant sobres, espérez parfaitement dans la grâce qui vous sera apportée à la révélation de Jésus Christ, 14 — comme des enfants d’obéissance, ne vous conformant pas aux désirs que vous aviez autrefois dans votre ignorance ; 15 mais, comme celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite ; 16 parce qu’il est écrit : « Soyez saints, car moi je suis saint » [Lévitique 19:2].
  • Pourquoi mobiliser ainsi ses facultés mentales, pour traduire ainsi l’image du début du 1:13 ? Lire 1 Jean 3:3.
  • Pourquoi l’âpôtre exhorte-t-il à demeurer sobre ? En quoi le croyant risquerait-il de quitter cette sobriété ? Col.2:18-19, 2 Pier.2:18, Jude 16.
  • Sans négliger tant de motifs pour vivre, ainsi que l’apôtre y exhorte, que met-il au centre de la motivation à cette vie  ? 1:16.
« Soyez saints, car moi je suis saint ! » Cette motivation touche aux fondements de la vie, et est liée à la « relation à Dieu », en quelque période que vive le croyant, après la Croix comme il en était avant. La vie chrétienne n’est pas fondamentalement différente de la vie du croyant dans d’autres temps ! En effet, la foi n’est pas une question de temps ou de période, mais de vie sous le regard de Dieu, de confiance en Dieu, d’adhésion à sa parole… La venue de Jésus a achevé la révélation de Dieu et déployé au regard de la foi l’étendue de sa grâce, donnant ainsi des motifs puissants pour la marche dans la foi, mais sans en changer le caractère. Notons aussi que cette injonction ne se présente pas comme un commandement absolu, mais comme l’évidence d’une conduite responsable, cohérente avec la profession de la foi… Guider son esprit, tenir en bride nos pensées, c’est ce qu’évoque la ceinture.
 
Ajoutant cette parole « espérez parfaitement ! », l’accent est mis sur l’espérance, apportant dans ce cadre une instruction majeure. Je puis proclamer la venue du Seigneur, l’établir comme doctrine, mais en s’arrêtant là, serai-je un serviteur qui accomplit son service fidèlement, sachant que son maître peut venir d’un moment à l’autre : « Bienheureux est cet esclave-là que son maître, lorsqu’il viendra, trouvera faisant ainsi » (Matt.24:46). La sagesse n’est pas de dire que l’on attend Sa venue, mais d’accomplir son propre service, sachant qu’Il vient !

 
1:17-21  Le prix du rachat

 
Pierre poursuit alors en fixant le regard sur le prix payé pour que nous jouissions d’une telle part ! Puisque nous estimons que Dieu est un Père pour nous…
 
17 Et si vous invoquez comme père celui qui, sans acception de personnes, juge selon l’œuvre de chacun, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre séjour ici-bas, 18 sachant que vous avez été rachetés de votre vaine conduite qui vous avait été enseignée par vos pères, non par des choses corruptibles, de l’argent ou de l’or, 19 mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, 20 préconnu dès avant la fondation du monde, mais manifesté à la fin des temps pour vous, 21 qui, par lui, croyez en Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance fussent en Dieu.
  • La conduite enseignée par les pères ! Pourquoi est-elle déclarée vaine ? Comparons Éph.4:17. Notons qu’il ne peut être question de mauvais comportements, mais de la poursuite d’un chemin qui ne peut mener à un résultat en lui-même. Lire Hébr.7:18-19 et Marc 7:13.
  • Que nous indique cette parole: « un agneau préconnu avant la fondation du monde » ? Lire Genèse 22:8.
Ainsi, avant que les mondes fussent formés, le plan de la rédemption était décrété ! Et en vérité, il n’aurait pu en être autrement, car pour Dieu il n’y a pas de temps qui s’écoule… Nous voyons là que jamais il n’y eût d’altération du plan divin. L’homme fut placé dans diverses circonstances, introduit dans diverses alliances, afin qu’il apprenne que seule la grâce de Dieu peut l’amener à une relation vécue avec Lui. C’est ce que manifeste l’œuvre de Jésus, et son message de bonne nouvelle, mais c’est aussi ce que des hommes de foi ont pressenti au cours des siècles d’avant la Croix, comme nous le lisons dans le récit de la ligature d’Isaac : « Et Abraham dit : Mon fils, Dieu se pourvoira de l'agneau pour l'holocauste » (Genèse 22:8). Nous le lisons également en Ésaïe 53 et au Psaume 32.

 
1:22-25  Une nouvelle vie

 
Réconcilié avec Dieu, introduit dans une nouvelle relation avec Lui, le croyant commence pour ainsi dire une nouvelle vie. Et il est appelé à refléter quelque chose de Dieu dans sa marche, à commencer par l’essentiel, à savoir aimer car, en effet, la pensée de Dieu est une pensée d’amour. N'est-il pas écrit : « mes délices étaient dans les fils des hommes » (Prov.8:31). Et le Seigneur n’a-t-il pas enseigné que « aimer Dieu et son prochain est la somme de la Loi » (Marc 12:29-31, 1 Cor.13:1).
 
22 Ayant purifié vos âmes par l’obéissance à la vérité, pour que vous ayez une affection fraternelle sans hypocrisie, aimez-vous l’un l’autre ardemment, d’un cœur pur, 23 vous qui êtes régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la vivante et permanente parole de Dieu : 24 parce que « toute chair est comme l’herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l’herbe : l’herbe a séché et sa fleur est tombée, 25 mais la parole du Seigneur demeure éternellement » [Ésaïe 40:6-8]. Or c’est cette parole qui vous a été annoncée.
  • Comment le croyant entre-t-il dans une nouvelle vie ? Considérer cette semence, ce qu’elle produit. Luc 8:5-15.
  • Que signifie le passage du livre d’Esaïe cité ? Lire Ésaïe 40:1-11, Psaume 37:1-11 et Jacq.1:10.
Pierre revient ainsi aux questions de l’obéissance de la régénération (1:3) pour faire ressortir le caractère essentiel de la nouvelle vie, s’empressant aussitôt de souligner le contraste absolu entre la vie humaine telle qu’elle paraît, et ce que Dieu établit pour les rachetés. Ceux-ci sont appelés à entrer dans l’accomplissement du plan de Dieu, conçu avant la fondation du monde pour que soit manifestée éternellement la gloire de sa grâce (Éph.1:3-9), introduisant les rachetés dans l’héritage promis (1:3-5).

 
2:1-10  Croissance et service chrétien

 
Après avoir mis en avant la marche personnelle attendue, expression concrète de la foi et du fait d’être dans une relation de confiance avec Dieu – « Soyez saints, car moi je suis saint » (1:16) – Pierre présente une autre dimension de la vie du croyant, celle qui exprime l’adhésion de celui-ci au plan divin, et l’entrée dans les réalités éternelles. La conscience de l’héritage « conservé dans les cieux » (1:4) élève son âme dans la conscience de sa position devant Dieu et le conduit au service sacerdotal.
 
Il est bien sûr que la vie du chrétien est premièrement une vie d’homme ou de femme avec toutes ses contraintes terrestres, vécue dans le soucis de plaire à Dieu, mais cette vie en apparence commune se distingue par les motifs qui l’animent et qui touchent à la grande réalité de l’Alliance établie pour les hommes (Marc 14:24).

 
2:1-8  Des pierres vivantes

 
L’entrée dans l’Alliance n’est pas un fait extérieur au croyant ou une assurance sur laquelle il se repose tranquillement. Il s’agit d’un engagement vital, et d’une route sur laquelle il s’engage, semblable à Abraham lequel, jouissant de la promesse (Genèse 12:1-3), parcourt le pays promis (Genèse 13:17). Aussi, Pierre met en opposition deux chemins qui s’opposent. L’un est à rejeter tandis que l’autre est à poursuive (Deut.30:19, 1 Tim.6:11 et 2 Tim.2:22) en vue de croître dans la foi.
 
2   1 Rejetant donc toute malice et toute fraude, et l’hypocrisie et l’envie, et toutes médisances, 2 désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le pur lait spirituel, 3 afin que vous croissiez par lui à salut, si toutefois vous avez goûté que le Seigneur est bon ; 4 duquel vous approchant comme d’une pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse auprès de Dieu, 5 vous-mêmes aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés une maison spirituelle, une sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ. 6 Parce qu’on trouve dans l’écriture : « Voici, je pose en Sion une maîtresse pierre de coin, élue, précieuse ; et celui qui croit en elle ne sera point confus » [Ésaïe 28:16]. 7 C’est donc pour vous qui croyez, qu’elle a ce prix. Mais pour les désobéissants, « la pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée, celle-là est devenue la maîtresse pierre du coin » [Psaume 118:22], 8 « et une pierre d’achoppement et un rocher de chute » [Ésaïe 8:14] ; ceux-ci, étant désobéissants à la parole s’y achoppent, ce à quoi ils ont été destinés.
  • Quels sont les objectifs présentés par Pierre dans ce passage ? vers.3 et 5.
  • Dans quel état le croyant peut-il “croître” dans la foi ?Nous trouvons bien évidemment les choses qu’il fuit, mais aussi lui faut-il un motif pour désirer cette croissance (2:3). Lire aussi Psaume 1:1-2, 4:7, 43:4, 119:162 et tant d’autres expressions. Voir aussi la joie des prophètes, par exemple en Jér.15:16.
  • Que peut donc signifier cette expression “croître à salut” ? Lire Rom.16:25, Phil.2:12, Col.1:10,2:7, 2 Pier.1:10,12 et 1 Jean 2:14.
  • Le Messie rejeté par les hommes ! Lire Psaume 118:22 qui évoque la joie de celui qui “a goûté la bonté du Seigneur”, ce qu’exprime le Psaume 118. Lire à propos du rejet du Messie Daniel 9:26 et Zacharie 13:5-6.
  • Qu’est ce que la” pierre angulaire” ? Lire Eph.2:19-22.
  • Pourquoi l’apôtre prend-il, à la suite du prophète, la figure de la “pierre”, pour Christ d’une part et pour les croyants de l’autre ? Esaïe 28:16-29 passe de l’image du bâtisseur à celui du cultivateur, présentant l’oeuvre de Dieu pour et dans l’homme.
  • La pierre vivante, Christ, a-t-elle le même prix pour tous ? Et qu’en est-il alors de ceux qui ne Le reçoivent pas ? Lire Jean 12:48, 2 Pier.3:7.
Goûter que le Seigneur est bon ! Voilà indéniablement le début du chemin. Il est tout à l’inverse de l’idée que l’homme se fait de Dieu prêt à précipiter l’homme dans le malheur, à moins qu’il ne sorte de son chemin par une vie de repentir. ouvenons-nous de la parabole des talents, et en particulier de cet homme qui dit : « Maître, je te connaissais, que tu es un homme dur, moissonnant où tu n'as pas semé et recueillant où tu n'as pas répandu » (Matt.25:24). Pensons au chemin qu’il prit et à l’issue de sa voie. Ce n’est pas d’avantage la proclamation de l’amour de Dieu, mais en vérité la joie dans la connaissance de la bonté de Dieu (Psaume 118, Luc 10:39),voici le moteur et la force disaient Esdras et Néhémie (Néh.8:10).
 
Ainsi, en croissant dans la connaissance de Dieu, le fidèle est affermi dans sa marche, attaché au chef, établi comme une pierre vivante alignée sur la pierre d’angle, guide du bâtisseur !
 
Duquel vous approchant… Ce paragraphe nous fait avancer dans un domaine d’une richesse insondable ! Nous approcher de Dieu, c’est un thème majeur de l’Épître aux Hébreux (4:16, 7:19, 10:22, 11:6).
 
Des pierres vivantes ! Pierre ne peut oublier ce que le Seigneur lui a dit, cette parole s’adressant à tout (Matt.16:18). Chaque fidèle est une pierre ayant reçu la vie et participant ainsi au service de Dieu (1 Thess.1:9, Phil.1:11…). Mais si les uns ont la vie, d’autres, étant aussi invités à la vie (Deut.30:19, 1 Tim.2:4), demeurent dans la désobéissance, ce qui a comme issue ultime le jugement de Dieu par la parole même qu’ils ont rejetée (Jean 6:36, 12:48, 2 Pier.3:7).

 
2:9-10  Messagers de la lumière

 
Nous lisions : « Offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu » (2:5) ! De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce qu’un chrétien peut offrir à Dieu ? Quel sacrifice peut-il apporter ? De sacrifice il n’est question dans les textes apostoliques que dans trois expressions, l’une évoquant l’engagement dans le service (Rom.12:1), la seconde la louange adressée à Dieu (Hébr.13:5) et la troisième les libéralités (Hébr.13:6 et Phil.4:18). Pierre, ainsi ne parle pas de sacrifice, mais expose avec clarté le but de sa présence sur la terre …
 
9 Mais vous, vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis, pour que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ; 10 vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu ; vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde.
  • Comment sont ici considérés les croyants, collectivement ? Comparer Osée 1:10, 2:23.
  • Et quel est leur rôle, leur fonction ici ? Comparer Esaïe 43:20.
Nous le voyons, ceci dépasse le cadre déjà fort heureux d’une vie honorable (2:12, 2 Cor.9:8, 1 Tim.2:10, 6:18, Hébr.10:24). Paul exhorte : « que les nôtres aussi apprennent à être les premiers dans les bonnes œuvres » (Tite 3:14). Mais il a plus, un service particulier ! Dieu nous garde afin qu’il se trouve des témoins de sa grâce sur la terre (Rom.10:14, 1 Thess.1:9). Cette mention de la lumière rappelle au racheté d’être porteur de cette lumière (Mat.5:14, Rom.13:12, Éph.5:8).

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.