19/06/2013

Marc 1:14-39 Commencement du ministère public


 

1:14-543  Les signes du Royaume

 
Le ministère commencé discrètement autour de la ville de Capharnaüm au nord-ouest de la mer de Galilée génère bien vite une renommée croissante du Seigneur. Pensons ! Un homme du peuple, il est charpentier de son état, fils de charpentier, qui parle avec autorité, qui fait entendre des paroles de grâce, qui guérit des malades, donne la vue à des aveugles de naissance, fait marcher des paralytiques… Cela bouscule ! Et on en parle dans les maisons, sur les places et à la synagogue, le jour du shabbat. Une opposition naît, inévitablement, et la crainte de troubles atteint même la famille de Jésus… L’annonce de la paix est près de générer une tempête, mais ceux qui sont dans le besoin, dans la peine, passent outre ces rumeurs, ces bruits, ces courants, pour aller à Jésus !

 
1:14-39  Commencement du ministère public

 
Quelques semaines ou quelques mois se sont passés depuis le baptême de Jésus et sa reconnaissance par un petit nombre de disciples. Jean le baptiseur poursuivait son œuvre appelant les âmes à la repentance, jusqu’au moment où il fût arrêté dans son service (Luc 3:19-20). Alors commence véritablement le ministère public de Jésus.

 
1:14-15  Le temps est accompli
Matthieu 4:12-17, Luc 3:19-20,4:14-15
et Jean 4:1-6,43-45

Ce qui était annoncé quelque cinq siècles auparavant est maintenant survenu, Celui qui devait apporter la consolation à Israël, et pour lequel des Israélites étaient sortis de Babylone pour rebâtir Jérusalem, est là, en Galilée. Et l’étonnement suscité évoque bien la parole prophétique : "Qui a cru à ce que nous avons fait entendre, et à qui le bras de l'Éternel a-t-il été révélé ? Il montera devant lui comme un rejeton, et comme une racine sortant d'une terre aride. Il n'a ni forme, ni éclat ; quand nous le voyons, il n'y a point d'apparence en lui pour nous le faire désirer. Il est méprisé et délaissé des hommes, homme de douleurs, et sachant ce que c'est que la langueur, et comme quelqu'un de qui on cache sa face ; il est méprisé, et nous n'avons eu pour lui aucune estime. Certainement, lui, a porté nos langueurs, et s'est chargé de nos douleurs…" (Ésaïe 53:1-4). Il est venu, l’Envoyé de Dieu qui, dans l’humilité (Philippiens 2:5-7), se charge des peines des hommes et apporte la grâce en manifestant les "signes du royaume" (Matthieu 11:5).

14 Mais après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée, prêchant l'évangile du royaume de Dieu, 15 et disant : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu s'est approché : repentez-vous et croyez à l'évangile.
  • D’abord se repentir, et ensuite recevoir la bonne nouvelle (vers.15). L’ordre de ces propositions n’est pas accidentel. Comment le comprendre ? Autrement dit, qui peut comprendre que le message de Jésus est une "bonne nouvelle" ?
Le temps est accompli ! C’est la bonne nouvelle attendue par tant d’Israélites fidèles qui "attendaient la consolation d'Israël", tels Zacharie et Elisabeth, Siméon, Anne la veuve qui ne quittait pas le Temple (Luc 1:5, 2:25, 2:36), et encore Philippe, ou Nathanaël sous son figuier et tant d’autres. "Le fils de Dieu, le roi d’Israël", comme l’exprime Nathanaël (Jean 1:46-50), est présent au milieu d’eux.
 
Sans s’arrêter aux diverses rencontres du Seigneur en Judée, Marc met en évidence le contraste entre l’état moral d’Israël, concrétisé par l’emprisonnement de Jean, et l’accomplissement du temps d’attente dont parlent les Ecritures. Et s’accomplit alors la parole du prophète : "Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière ; ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre de la mort,... la lumière a resplendi sur eux !" (Ésaïe 9:2).
 
Dans ces lignes, nous pouvons voir tout un cheminement. Tout d’abord devenir un disciple ! L’ordre des choses est donné, une évidence sans doute, car proclamer une doctrine, affirmer des versets de l’Ecriture n’est pas le point de départ. Le chemin est ainsi : commencer par se repentir, c’est-à-dire prendre conscience de sa culpabilité devant Dieu et alors seulement saisir la Bonne Nouvelle ! Sinon, en quoi serait-elle considérée comme bonne, cette nouvelle ? Peut-on se réjouir d’une guérison si l’on n’a pas conscience d’être malade ? (Marc 2:17).

 
1:16-20  Choix des premiers apôtres
Matthieu 4:18-22 et Luc 5:8-11

Avant d’être appelés à une charge particulière, André, Jean, Pierre, Jacques avaient déjà rencontré Jésus, et cru en lui. Jean en rend témoignage dans son évangile. Et la rencontre avec Pierre n’est pas passé inaperçue, lorsque Jésus lui dit : "Tu es Simon, le fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (qui est interprété Pierre)" (Jean 1:43). Après avoir reconnu le Messie, nous les voyons l’accompagnant en plusieurs occasions, mais ils ont poursuivi leurs activités, comme il se devait, travaillant comme tout homme.

16 Et comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André le frère de Simon, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs. 17 Et Jésus leur dit : Venez après moi, et je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. 18 Et aussitôt, ayant quitté leurs filets, ils le suivirent. 19 Et passant de là un peu plus avant, il vit Jacques le fils de Zébédée et Jean son frère ; et eux étaient dans la nacelle, raccommodant les filets. 20 Et aussitôt il les appela ; et laissant leur père Zébédée dans la nacelle avec les gens à gages, ils s'en allèrent après lui.
  • Sur quelle base les disciples de Jésus peuvent-ils abandonner leur tâche primordiale, le soutien de leur famille ? Genèse 3:17, 2 Thessaloniciens 3:10.
  • Quelle mission essentielle des apôtres est ici mise en exergue ?
Jésus avait pour ces quelques-uns une tâche particulière, aussi appelle-t-il ces quatre à le suivre. La scène se passe à Bethsaïda (Jean 1:45, Luc 5:10), sur la rive nord de la mer de Galilée, à une bonne heure de marche de la ville de Capharnaüm où le Seigneur demeurait depuis qu’il avait quitté Nazareth (Matthieu 4:13).

 
1:21-34  Miracle dans la synagogue de Capharnaüm
Matthieu 8:14-17 et Luc 4:31-41

Ainsi, un petit groupe se forme ainsi autour de Jésus, il s’étoffera par la suite. Ensemble ils vont de Bethsaïda à la synagogue de la ville voisine de Capharnaüm. Il arrivait à Jésus d’y enseigner, et son enseignement suscitait l’étonnement… Mais ce jour là, un homme entre, qui n’est maître ni de ses actes ni de ses paroles. Et ce malheureux prononce des paroles terribles…

21 Et ils entrent dans Capharnaüm ; et étant entré aussitôt le jour du sabbat dans la synagogue, il enseignait. 22 Et ils s'étonnaient de sa doctrine ; car il les enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes. 23 Et il y avait dans leur synagogue un homme possédé d'un esprit immonde ; et il s'écria, 24 disant : Ha ! qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus Nazarénien ? Es-tu venu pour nous détruire ? Je te connais, qui tu es : le Saint de Dieu. 25 Et Jésus le tança, disant : Tais-toi, et sors de lui. 26 Et l'esprit immonde, l'ayant déchiré et ayant crié à haute voix, sortit de lui. 27 Et ils furent tous saisis d'étonnement, de sorte qu'ils s'enquéraient entre eux, disant : Qu'est ceci ? Quelle doctrine nouvelle est celle-ci ? Car il commande avec autorité, même aux esprits immondes, et ils lui obéissent. 28 Et sa renommée se répandit aussitôt tout à l'entour dans la Galilée.
 
29 Et aussitôt, sortant de la synagogue, ils allèrent avec Jacques et Jean dans la maison de Simon et d'André. 30 Or la belle-mère de Simon était là couchée, ayant la fièvre ; et aussitôt ils lui parlent d'elle. 31 Et s'approchant, il la fit lever en la prenant par la main ; et aussitôt la fièvre la quitta ; et elle les servit. 32 Et, le soir étant venu, comme le soleil se couchait, on lui apporta tous ceux qui se portaient mal, et les démoniaques ; 33 et la ville tout entière était rassemblée à la porte : 34 et il en guérit plusieurs qui souffraient de diverses maladies, et chassa plusieurs démons, et ne permit pas aux démons de parler parce qu'ils le connaissaient.
  • Nous sommes placés ici devant une grande délivrance. Cet homme à qui il arrivait de ne plus pouvoir se contrôler retrouve un état normal. Quelles réactions divergentes ce miracle suscite-ilparmi l’assistance ?
  • Au vu de ce qui suit, quelle est la conséquence ? Nous voyons bien l’étonnement de l’assistance, mais ces hommes sont-ils frappés dans leur conscience ?
  • Quelle est ici la seule conséquence de la renommée croissante du Seigneur ?
  • Pourquoi le Seigneur empêche-t-il qu’un témoignage soit rendu par des puissances démoniaques ? Actes 16:16-18.
Jusque là, il semble que le rayonnement de Jésus soir relativement restreint. Quelques personnes l’entourent, ayant reconnu en Lui le Messie, et, par ailleurs, son enseignement paraît être apprécié par les fidèles de la synagogue de Capharnaüm. Mais dès ce miracle opéré, la délivrance de ce pauvre homme dans la synagogue, l’étonnement va croissant… Et sa renommée s’étendra alors bien au-delà des limites de la ville.

 
1:35-39  Jésus parcourt la Galilée
Matthieu 4:23-25 et Luc 4:42-44

Fallait-il demeurer en un lieu où la renommée était établie, ou aller apporter la bonne nouvelle aux autres brebis d’Israël ?

35 Et s'étant levé sur le matin, longtemps avant le jour, il sortit et s'en alla dans un lieu désert ; et il priait là. 36 Et Simon et ceux qui étaient avec lui, le suivirent. 37 Et l'ayant trouvé, ils lui dirent : Tous te cherchent. 38 Et il leur dit : Allons ailleurs dans les bourgades voisines, afin que j'y prêche aussi ; car c'est pour cela que je suis venu. 39 Et il prêchait dans leurs synagogues par toute la Galilée, et chassait les démons.
  • Que signifie pour nous ce fait que Jésus priait ? Et pourquoi priait-il avant le lever du jour ? Psaume 5:3, 143:8.
Le Seigneur a pris volontairement cette position d’homme devant Dieu, et ainsi avons-nous un modèle. Nous pourrions observer cette disposition de Jésus, comme homme, en parcourant les passages de l’évangile selon Luc qui évoquent différents temps de prière au cours du ministère public du Seigneur (Luc 5:15-16,6:12-13, 9:18-22).
 
Ce ministère est ainsi commencé. Un petit groupe est formé qui accompagne Jésus dans son parcours des localités de Galilée, et nous y voyons en particulier les premiers apôtres invités par Jésus à tout quitter pour le suivre.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

08:41 Publié dans EVANGILE SELON MARC, Marc 01 à 04 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.