18/06/2013

Marc 9:14-51 Le sel de la terre


 

9:14-51  Le sel de la terre

 
Après ce moment exceptionnel, Pierre, Jacques et Jean ayant été placés devant la gloire du Fils de Dieu, redescendent de la montagne avec Jésus. Ils retrouvent des situations plus communes. Une occasion d’enseigner les diciples confrontés à l’annonce de la mort de Jésus.

 
9:14-29  La prière et le jeûne
Matthieu 17:14-21 et Luc 9:37-42

Les disciples étaient aux prises avec une grande foule peu satisfaite, ainsi que des scribes disputant avec eux. Dès que le "Maître" paraît, c’est vers lui que tous se tournent.

14 Et venant vers les disciples, il vit autour d'eux une grande foule, et des scribes qui disputaient avec eux. 15 Et aussitôt toute la foule, le voyant, fut saisie d'étonnement ; et ils accoururent et le saluèrent. 16 Et il les interrogea, disant : De quoi disputez-vous avec eux ? 17 Et quelqu'un de la foule lui répondit : Maître, je t'ai amené mon fils qui a un esprit muet, 18 et, partout où il le saisit, il l'agite violemment ; et il écume, et grince des dents, et il devient sec ; et j'ai dit à tes disciples de le chasser, et ils n'ont pas pu. 19 Et lui, leur répondant, dit : Ô génération incrédule, jusques à quand serai-je avec vous ? jusques à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi.
 
20 Et ils le lui amenèrent ; et quand il l'eut vu, aussitôt l'esprit le déchira ; et l'enfant, tombant à terre, se roulait en écumant. 21 Et Jésus demanda au père de l'enfant : Combien y a-t-il de temps que ceci lui est arrivé ? Et il dit : Dès son enfance ; 22 et souvent il l'a jeté dans le feu et dans les eaux pour le faire périr ; mais si tu peux quelque chose, assiste-nous, étant ému de compassion envers nous. 23 Et Jésus lui dit : Le «Si tu peux», c'est : Crois ! toutes choses sont possibles à celui qui croit. 24 Et aussitôt le père de l'enfant, s'écriant, dit avec larmes : Je crois, viens en aide à mon incrédulité. 25 Et Jésus, voyant que la foule accourait ensemble, tança l'esprit immonde, lui disant : Esprit muet et sourd, je te commande, moi, sors de lui et n'y rentre plus. 26 Et ayant crié et l'ayant violemment déchiré, il sortit ; et l'enfant devint comme mort, de sorte que la plupart disaient : Il est mort. 27 Et Jésus, l'ayant pris par la main, le redressa ; et il se leva.
 
28 Et lorsqu'il fut entré dans la maison, ses disciples lui demandèrent en particulier : Pourquoi n'avons-nous pu le chasser ? 29 Et il leur dit : Cette sorte ne peut sortir en aucune façon, si ce n'est par la prière et par le jeûne.
  • Quelle est la raison pour laquelle les disciples n’ont pu guérir l’enfant ? Que dit le Seigneur à ce propos ? Versets 19 et 29.
  • Comparons le "si tu peux" au "si tu veux" du lépreux en Marc 1:40. Quelle est la nature du doute du père, ici, et celle du lépreux ?
  • La question des disciples nous interpellent. Quelle est la condition dans laquelle les disciples peuvent manifester quelque autorité ? Lisons Jean 15:4-5.
"Je crois, viens en aide à mon incrédulité". Une parole merveilleuse, car qui pourrait dire qu’il a en lui une foi "qui transporte les montagnes" ? (Matthieu 17:20, 1 Corinthiens 13:2). Le Seigneur répondit en grâce à cet homme. Et aux disciples, sans doute perplexes et peu assurés d’avoir bien réagi à la demande de ce père désespéré, le Seigneur répond en quelques mots. Ils étaient mal pris dans cette affaire, aussi le Seigneur leur parle de prière et de jeûne, soit une attitude de confiance et une concentration entière sur cet essentiel qui les occupe. "Éternel ! le matin, tu entendras ma voix ; le matin, je disposerai ma prière devant toi, et j'attendrai… Dans l'abondance de ta bonté, j'entrerai dans ta maison ; je me prosternerai devant le temple de ta sainteté, dans ta crainte." (Psaumes 5:3,7)).

 
9:30-34  Deuxième annonce de sa mort
Matthieu 17:22-27 et Luc 9:43-46

La suite du périple se passe dans la discrétion, car le Seigneur avait à préparer les disciples pour les circonstances proches et la tâche qui serait devant eux par la suite. Et il leur parle encore de sa mort prochaine.

30 Et étant sortis de là, ils traversèrent la Galilée ; et il ne voulut pas que personne le sût. 31 Car il enseignait ses disciples et leur disait : Le fils de l'homme est livré entre les mains des hommes, et ils le feront mourir ; et ayant été mis à mort, il ressuscitera le troisième jour. 32 Mais ils ne comprenaient pas ce discours, et ils craignaient de l'interroger.
 
33 Et il vint à Capharnaüm ; et quand il fut dans la maison, il leur demanda : Sur quoi raisonniez-vous en chemin ? 34 Et ils gardaient le silence, car ils avaient disputé entre eux, en chemin, qui serait le plus grand.
  • Qu’arrivait-il à l’esprit des disciples, entendant parler de la mort de Jésus ? Et quelle conséquence pour eux, choisis pour l’accompagner ? Marc 10:35-37 et Matthieu 20:21.
Gardons-nous d’être étonnés de leur difficulté de comprendre. Si les prophètes ont bien parlé des souffrances du Messie, et si les Psaumes y ont largement fait écho, dans le climat social et politique de la population juive de l’époque, l’attente du Messie était surtout attente du rétablissement d’Israël dans sa souveraineté, situation perdue lors de l’exil à Babylone, recouvrée très partiellement et dans la douleur au temps des Hasmonéens ; mais cette autonomie politique acquise au prix du sang au IIe siècle avant notre ère n’est en rien comparable à l’intervention du Seigneur venant établir son règne. Et Jean le baptiseur conduisait les fils d’Israël à de justes pensées et proclamant : "dans le désert, faites droit le chemin du Seigneur", afin qu’il y ait des Juifs préparés moralement à la venue du Messie.
 
Corrigeant leur pensée, le Seigneur prépare ainsi les disciples à un avenir dont ils n’ont pas conscience encore.

 
9:35-51  Le sel de la terre
Matthieu 18:1-35 et Luc 9:47-51

L’enseignement est progressif, corrigeant d’abord les pensées qui doivent l’être, ces pensées de grandeur… Et nous voyons ici une conversation bien paisible, un cadre de confiance. Les questions portent sur leurs relations les uns envers les autres, l’accueil des humbles, le sectarisme, et, sujet très important et fort actuel, ceux qui pourraient se tenir loin du Seigneur à cause du mauvais comportement des chrétiens…

35 Et lorsqu'il se fut assis, il appela les douze et leur dit : Si quelqu'un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. 36 Et ayant pris un petit enfant, il le plaça au milieu d'eux ; et l'ayant pris entre ses bras, il leur dit : 37 Quiconque recevra l'un de tels petits enfants en mon nom, me reçoit ; et quiconque me recevra, ce n'est pas moi qu'il reçoit, mais c'est celui qui m'a envoyé. 38 Et Jean lui répondit, disant : Maître, nous avons vu quelqu'un qui chassait des démons en ton nom, qui ne nous suit pas ; et nous le lui avons défendu, parce qu'il ne nous suit pas. 39 Et Jésus leur dit : Ne le lui défendez pas ; car il n'y a personne qui fasse un miracle en mon nom, et qui puisse aussitôt mal parler de moi, 40 car celui qui n'est pas contre nous est pour nous. 41 Car quiconque vous donnera à boire une coupe d'eau en mon nom, parce que vous êtes de Christ, en vérité, je vous dis qu'il ne perdra point sa récompense.
 
42 Et quiconque sera une occasion de chute pour un des petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui mît au cou une pierre de meule, et qu'il fût jeté dans la mer. 43 Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la : il vaut mieux pour toi d'entrer estropié dans la vie, que d'avoir les deux mains, et d'aller dans la géhenne, dans le feu inextinguible, 44 là où leur ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas. 45 Et si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le : il vaut mieux pour toi d'entrer boiteux dans la vie, que d'avoir les deux pieds, et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu inextinguible, 46 là où leur ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas. 47 Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le : il vaut mieux pour toi d'entrer dans le royaume de Dieu, n'ayant qu'un œil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne de feu, 48 là où leur ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas. 49 Car chacun sera salé de feu ; et tout sacrifice sera salé de sel. 50 Le sel est bon ; mais si le sel devient insipide, avec quoi lui donnerez-vous de la saveur ? 51 Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix entre vous.
  • Nous pouvons noter dans ces derniers paragraphes un certain nombre d’enseignements. Mais d’abord, quelles sont les pensées des disciples qui suscitent ces enseignements ?
  • Quelles sont les directives données aux douze ? Vers.35,37,39,42, Jean 13:3-17. Et comment est libellée la synthèse de cet enseignement ?
  • Comment considérer quelqu'un qui annoncerait l'évangile sans se référer à l'une ou l'autre institution religieuse ? Vers.39-40.
  • Et que dire à propos des guerres que des chrétiens se feraient entre eux ?
  • Pensons aux occasions de chutes ! Que voyons-nous autour de nous à propos de tant de personnes qui se détournent de l’enseignement du Christ ? Pourquoi ?
  • Mettons en contraste la préoccupation des disciples à l’annonce de la crucifixion, le chemin de service qui leur est proposé et la finale de ces paragraphes.
L’enseignement est plus saisissant peut-être qu’il pourrait y paraître. Le sel est un produit de conservation traditionnel, et aussi un exhausteur de goût ; il augmente la saveur des mets qu’il accompagne ! Ainsi, en parlant de "sel de la terre", nous pouvons penser à l’excellence apportée aux qualités humaines que l’on y rencontre. Et pour être tels, les disciples ont un chemin tracé par l’Homme qui leur parle, un chemin d’humilité (Philippiens 2:5-8), une voie qui exclut les dérives sectaires (vers.39), prend soin des plus petits (Zacharie 11:7,11) et veille à ne pas détruire la foi des plus faibles (vers.42-48, Matthieu 12:20 et Ésaïe 42:1-4). L’exellence dans l’humanité, n’y a-t-il pas quelque chose de cela dans ce que le Seigneur appelle "le sel de la terre" ? Et l’apôtre ajoutera ces mots : "Marchez dans la sagesse envers ceux de dehors, saisissant l'occasion. Que votre parole soit toujours en grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment vous devez répondre à chacun." (Colossiens 4:5-6).

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

09:28 Publié dans EVANGILE SELON MARC, Marc 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.