17/06/2013

Marc 13:1-37 Enseignements aux disciples


 

13:1-37  Enseignements aux disciples

 
Cette troisième journée commença par la question de Pierre concernant le figuier desséché et les interventions malintentionnées de responsables religieux. Elle a permis de considérer un tableau de l’état général du peuple, mais aussi la sagesse et la foi qui se rencontrent chez des personnes de milieux sociaux très différents. Ceci introduit en fait divers enseignements à l’adresse des apôtres. C’est ici le soir de ce troisième jour de la semaine de la passion.
 
Cet enseignement comporte trois points :
  • Tout d’abord la vie des apôtres eux-mêmes, ce qu’ils verront de leurs yeux, et ce qu’ils endureront.
  • Ensuite, un événement particulier est signalé sous ce titre : l’abomination de la désolation établie où elle ne pouvait être. Cet événement précède l’avènement du Royaume.
  • Et enfin, par la parabole du figuier, l’exhortation à veiller, à ne pas s’endormir.
C’est une remarque d’un des disciples qui donna occasion de parler de ce que les apôtres connaîtront, de ce que sera leur propre vie de service, comme témoins du Seigneur, avant que l’entretien ne soit élargi à un avenir plus lointain.

 
13:1-2  Le Temple d’Hérode
Matthieu 24:1-2 et Luc 21:5-6

L’agrandissement et l’embellissement du temple n’étaient pas encore achevés, mais l’édifice faisait la fierté des Juifs, étant célébré comme une des sept merveilles du monde. C’est Hérode le Grand qui fit entreprendre l’œuvre, dès l’an 20 avant notre ère, et les travaux se sont poursuivis bien après sa mort. Grandiose, couvert d’or… mais il allait être complètement détruit !

1 Et comme il sortait du temple, un de ses disciples lui dit : Maître, regarde, quelles pierres et quels bâtiments ! 2 Et Jésus, répondant, lui dit : Tu vois ces grands bâtiments ? il ne sera point laissé pierre sur pierre qui ne soit jetée à bas !

En lisant ces lignes nous ne voyons pas qu’il y ait un acte de jugement divin, mais l’annonce d’une réalité à venir. Et en parlant aux disciples le Seigneur vise manifestement à les détacher de cet emblème de leur nation pour les faire venir à des réalités qui feront leur vie dans peu de temps. Quelque trente années plus tard, l’auteur de l’épître aux Hébreux accomplira la même pédagogie. Sans blesser en aucune manière les chrétiens d’entre les Juifs, d’autant plus attachés à la foi de leurs pères qu’ils s’étaient tournés vers le Messie d’Israël, il leur montrera des choses plus excellentes relatives à la Nouvelle Alliance. Peu après l’écriture de cette épître aux Hébreux, en l’an 66, des Juifs se révoltèrent contre la puissance romaine. Cette révolte quatre années plus tard, en l’an 70, se clôtura par la chute de Jérusalem assiégée ; c’est au cours de la mise à sac de la ville que le temple fut détruit.

 
13:3-13  Discours concernant les difficultés à venir
Matthieu 24:3-14 et Luc 21:8-19

L’annonce de cette destruction induit naturellement la question du temps où cela se produira. Le Seigneur répond-il ? Non. Il va introduire les apôtres dans une réflexion les concernant, leur indiquant ce qui va survenir, les conditions dans lesquelles ils auront à vivre et à servir.

3 Et comme il était assis sur la montagne des Oliviers, vis-à-vis du temple, Pierre, et Jacques, et Jean, et André, l'interrogèrent en particulier : 4 Dis-nous quand ces choses auront lieu, et quel sera le signe quand toutes ces choses devront s'accomplir ? 5 Et Jésus, leur répondant, se mit à dire : Prenez garde que personne ne vous séduise ; 6 car plusieurs viendront en mon nom, disant : C'est moi ! et ils en séduiront plusieurs. 7 Et quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que ces choses arrivent ; mais la fin n'est pas encore. 8 Car nation s'élèvera contre nation, et royaume contre royaume ; et il y aura des tremblements de terre en divers lieux ; et il y aura des famines et des troubles. Ces choses sont des commencements de douleurs. 9 Mais vous, prenez garde à vous-mêmes ; car ils vous livreront aux sanhédrins et aux synagogues ; vous serez battus, et vous serez traduits devant les gouverneurs et les rois à cause de moi, pour leur servir de témoignage. 10 Et il faut que l'évangile soit auparavant prêché dans toutes les nations. 11 Et quand ils vous mèneront pour vous livrer, ne soyez pas à l'avance en souci de ce que vous direz, et ne méditez pas votre discours ; mais tout ce qui vous sera donné en cette heure-là, dites-le ; car ce n'est pas vous qui parlez, mais l'Esprit Saint. 12 Et le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; et les enfants s'élèveront contre leurs parents et les feront mourir ; 13 et vous serez haïs de tous à cause de mon nom ; et celui qui persévérera jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé.
  • Quel est le premier écueil pour les chrétiens ? Cela s’est-il vérifié au cours de l’histoire, et qu’en est-il aujourd’hui ? Vers.5. Actes 20:29, 2 Pierre 2:1, 1 Jean 4:1
  • L’ère chrétienne ! Une nouvelle ère. Est-elle différente des autres périodes de l’histoire ? Vers.8.
  • Pouvons-nous voir dans cette page une amorce d’amélioration du monde par le fait de la foi chrétienne répandue ? Et qu’induit cette remarque touchant le “commencement de douleurs” ? Vers.8.
  • Et qu’en sera-t-il des témoins de Dieu ? Jean 15:20.
Le cours des temps n’est pas annoncé comme une élévation du bien-être moral et spirituel de ce monde. Et même, s’il est parlé d’un commencement de douleurs, n’est-ce pas qu’une douleur plus grande encore doive arriver ? Ceci n’est guère populaire, et l’homme peut être tenté de reproduire ce qui est arrivé dans le passé, disant : "Mangeons et buvons, car demain nous mourrons !" (Ésaïe 22:13). Ainsi les apôtres et ceux qui marchent sur leurs traces seront fort mal reçus, jusqu’à être haïs à cause du nom de Jésus. Mais il y a une échéance. Et le Seigneur y vient dans son enseignement.

 
13:14-27  Discours sur les temps de la fin
Matthieu 24:15-31 et Luc 21:20-28

"Et quand vous verrez…" Un événement particulier doit encore avoir lieu, lequel précède de peu de jours (vers.20) la venue du Seigneur dans sa gloire pour établir sa puissance (vers.26-27). Ces paroles nous transportent donc dans l’anticipation d’un événement qui n’est pas encore arrivé et qui marque la fin de la période que nous connaissons sur la terre.
 
Le temps évoqué dès le paragraphe précédent ne peut que survenir après la crucifixion, cet événement imminent. Il nous faut lire au Livre de Daniel. Nous y lisons notamment : "Et près les soixante-dix semaines, le Messie sera rétranché et n’aura rien". La suite de cette annonce prophétique évoque des guerres, une situation désolante et aussi la protection de choses abominables… (Daniel 9:24-27).

14 Et quand vous verrez l'abomination de la désolation établie où elle ne doit pas être (que celui qui lit comprenne), alors que ceux qui sont en Judée s'enfuient dans les montagnes ; 15 et que celui qui est sur le toit ne descende pas dans la maison, et n'y entre pas pour emporter quoi que ce soit hors de sa maison ; 16 et que celui qui est aux champs ne retourne pas en arrière pour emporter son vêtement. 17 Mais malheur à celles qui sont enceintes et à celles qui allaitent en ces jours-là ! 18 Et priez que cela n'ait pas lieu en hiver ; 19 car ces jours-là seront une tribulation telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis le commencement de la création que Dieu a créée, jusqu'à maintenant, et qu'il n'y en aura jamais. 20 Et si le Seigneur n'eût abrégé ces jours, nulle chair n'eût été sauvée ; mais à cause des élus qu'il a élus, il a abrégé les jours. 21 Et alors, si quelqu'un vous dit : Voici, le Christ est ici, ou : Voici, il est là, ne le croyez pas. 22 Car il s'élèvera de faux christs et de faux prophètes ; et ils montreront des signes et des prodiges, pour séduire, si possible, même les élus. 23 Mais vous, soyez sur vos gardes ! voici, je vous ai tout dit à l'avance. 24 Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, 25 et les étoiles du ciel tomberont, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. 26 Et alors ils verront le fils de l'homme venant sur les nuées avec une grande puissance et avec gloire : 27 et alors il enverra ses anges, et il rassemblera ses élus des quatre vents, depuis le bout de la terre jusqu'au bout du ciel.
  • Que peut signifie cette "abomination de la désolation" ? (Daniel 11:31, 12:11). Cette vision de Daniel illustre clairement le Temple de Jérusalem profané. Quel sens général pouvons-nous en dégager ?
  • Quels temps évoquent cette page, notamment dans la nécessité de fuir, et la difficulté accrue pour les femmes enceintes ou en charge de nouveaux-nés ?
  • Que peuvent représenter ici le soleil, la lune, les étoiles et les puissances qui s’écroulent ? Comparer Apocalypse 6:12-17.
  • Qu’en est-il des “élus” ? Pour la question de l’élection, nous devons comprendrequ'il n'est jamais question d’individus, mais de l’ensemble des rachetés, l’élection portant sur ce que Dieu donne à ceux qui le recoivent, ceux qui croient en lui. Elle ne concerne jamais le salut individuel. Éphésiens 1:4, 1 Pierre 1:1-2, 2:9.
L’événement majeur qui détermine cette période annoncée peut être compris par le Livre de Daniel. Dans ce texte, l’abomination qui cause la désolation est de fait une profanation complète de ce qui est saint, et donc l’apostasie. Ceux qui seront témoins de ces choses comprendront, car ils seront témoins de la désolation qui s’ensuivra. La fuite exposée est-elle concrète ? Ou est-elle morale ou spirituelle ? Toujours est-il que lors de ces événements qui seront compris par ceux qui les vivront, il sera temps de savoir vers qui se tourner, car les séducteurs seront plus actifs que jamais.
 
Si ces choses sont annoncées, ce n’est toutefois pas pour que nous spéculions sur l’avenir. Le bouleversement du monde qui est annoncé nous conduit à l’idée que d’une part les fidèles doivent être "le sel de la terre", et que d’autre part la lumière est dans l’ensemble rejetée de ce monde qui plonge vers le néant (2 Pierre 3:7-12). "Or c'est ici le jugement, que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises" (Jean 3:19). Ainsi, le croyant est averti et appelé à veiller.

 
13:28-37  Parabole du figuier
Matthieu 24:32-51

Cette soirée, début du quatrième jour de la semaine, deux jours avant la pâque, semble s’être prolongée. Marc nous fait connaître la conclusion du Seigneur dans la parabole du figuier. Matthieu apportera encore d’autres enseignements relatifs à cet avenir placé devant les disciples.
 
Après avoir déployé les conditions de vie des disciples de Jésus, en son absence, il était important de leur indiquer comment traverser ces temps, rencontrer les écueils et y résister. Le temps qui s’écoule risquerait de voir faiblir la vigilance (Matthieu 25:5), aussi le thème essentiel est donné : "Veillez !"

28 Mais apprenez du figuier la parabole qu'il vous offre : Quand déjà son rameau est tendre et qu'il pousse des feuilles, vous connaissez que l'été est proche. 29 De même aussi vous, quand vous verrez arriver ces choses, sachez que cela est proche, à la porte. 30 En vérité, je vous dis que cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient arrivées. 31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. 32 Mais quant à ce jour-là, ou à l'heure, personne n'en a connaissance, pas même les anges qui sont dans le ciel, ni même le Fils, mais le Père. 33 Prenez garde, veillez et priez, car vous ne savez pas quand ce temps sera. 34 - C'est comme un homme allant hors du pays, laissant sa maison, et donnant de l'autorité à ses esclaves, et à chacun son ouvrage... ; et il commanda au portier de veiller. 35 Veillez donc ; car vous ne savez pas quand le maître de la maison viendra, le soir, ou à minuit, ou au chant du coq, ou au matin ; 36 de peur qu'arrivant tout à coup, il ne vous trouve dormant. 37 Or ce que je vous dis, à vous, je le dis à tous : Veillez.
  • Comment pouvons-nous lire "cette génération" (Verset 30) ? Marc 8:12,38, 9:19, Psaume 112:2, Matthieu 11:16
  • Y a-t-il une possibilité de supputer la date de la venue du Fils de l’homme dans sa gloire ? Versets 26-27,32.
  • Comparer la parabole des vignerons (Marc 12:1-12). Que dire aujourd’hui de la maison du Seigneur et des dons confiés à chacun ? Matthieu 25:15-30, 1 Corinthiens 12:4-12, Éphésiens 4:7-13.
  • S’endormir en route, ne plus veiller ? Matthieu 13:25, 1 Corinthiens 11:30, 1 Thessaloniciens 5:6
La vie est comme une marche dans la nuit, au cours de laquelle le croyant est appelé à porter la lumière, comme une sentinelle : "Mon âme attend le Seigneur, plus que les sentinelles n'attendent le matin, que les sentinelles n'attendent le matin.» (Psaume 130:6). Mais, la nuit se prolongeant, le danger est de baisser la garde, s’endormir…
 
Judas était-il présent à cette occasion ? Rien ne permet de penser que non, mais ce qu’il médite alors est véritablement dramatique.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

17:00 Publié dans EVANGILE SELON MARC, Marc 13 à 16 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.