26/11/2011

Hébreux 4:1 Tenir ferme !


 

4.1-10  Entrer dans le repos de Dieu
 
L’avertissement du Psaume 95, cité plus haut, est rappelé encore, tellement il est important ! Important, il l’était pour les Israélites qui en avaient fait un cantique des siècles après la traversée du désert ; important dans notre temps, étant rappelé dans cette épître. Et ceci en ajoutant que le temps au cours duquel la grâce est proposée a une limite… comme ce temps est limité pour tout homme !

 
4    1 Craignons donc, tant que subsiste la promesse d'entrer dans son repos, que l'un de vous ne semble l'avoir manquée. 2 Car la bonne nouvelle nous a été annoncée tout aussi bien qu'à eux. Mais la parole qu'ils ont entendue ne leur a servi de rien, car ils n'étaient pas unis par la foi à ceux qui l'ont entendue. 3 En effet, nous qui sommes venus à la foi, nous entrons dans le repos dont il a dit : "J'ai donc juré dans ma colère : En aucun cas ils n'entreront dans mon repos !" Ses œuvres étaient cependant faites depuis la fondation du monde ; 4 en effet, il a dit quelque part, à propos du septième jour : "Et Dieu se reposa de toutes ses œuvres le septième jour." [Genèse 2:2] 5 Et encore dans ce passage : "En aucun cas ils n'entreront dans mon repos !" 6 Ainsi, puisqu'il est réservé à certains d'y entrer, et que ceux qui avaient reçu les premiers cette bonne nouvelle n'y entrèrent pas, à cause de leur refus d'obéir, 7 il institue encore un jour – « aujourd'hui » – en disant bien longtemps après, par David, comme il a été dit plus haut : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, ne vous obstinez pas.
 
8 En effet, si Josué leur avait donné le repos, il n'aurait pas, après, parlé d'un autre jour. 9 Il reste donc un repos sabbatique pour le peuple de Dieu. 10 Car celui qui est entré dans son repos se repose aussi de ses œuvres, comme Dieu des siennes.
  • Que pouvons-nous penser des Israélites qui ne voulurent pas croire en la promesse de Dieu, l’entrée dans le pays de Canaan ? Et celui qui hésite aujourd’hui devant le message de la grâce ?
  • Mettant en relation Jean 5:17 et le repos de Dieu, au septième jour (Gen 2:1-3), comment pouvons-nous comprendre ce « repos de Dieu » ? Voir aussi Sophonie 3:17.
  • Et qu’est-ce, pour un homme, « entrer dans le repos de Dieu » ? Lire Matt.11:28-29. Et également Apoc.21:1-5.
Josué avait bien introduit le peuple dans le pays de Canaan, et il est parlé là d’un repos (Josué 1:13) ; mais ce repos là, après les années au désert, n’est qu’un reflet du véritable repos dans lequel les rachetés devaient être introduits. Et ce repos d’Israël, comme peuple, est encore à venir. Voir Romains 11.

 
4.11-13  Rien d'échappe au regard de Dieu
 
Ceci étant dit, une conclusion s’impose… Et il est question pour celui qui hésiterait, de prendre cette question au sérieux, et de se hâter… Matt.5.25.

 
11 Empressons-nous donc d'entrer dans ce repos-là, pour que personne ne tombe de la même manière, en refusant d'obéir. 12 Car la parole de Dieu est vivante, agissante, plus acérée qu'aucune épée à deux tranchants ; elle pénètre jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles; elle est juge des sentiments et des pensées du cœur. 13 Il n'est pas de création qui échappe à son regard : tout est mis à nu et offert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.
  • Qui donc a des comptes à rendre à Dieu ? Lire Rom.3:10 ; 14:12, mais aussi Matt.9:13
  • Qui peut échapper au regard de Dieu ? Lisons cette parabole qui apportait dans des temps reculés cette même sagesse : Gen.3:8, Gen.4:9…. Et lire aussi : Jean 1:45-50.
  • La Parole de Dieu… Lire Psaumes 7:9, 26:2, 139:23 ; Job 42:1-6 et encore Jérémie 15:16 et Act.2:25-28.
Nous le lisons, il y a une grande joie auprès de Dieu, dans la connaissance de son plan pour l’homme, mais seulement en entrant pratiquement dans le chemin proposé (Jean 13:17) Et nous lisons aussi l’urgence d’obéir, car nul ne sait le temps qu’il lui reste pour décider de sa vie… et de sa part dans l’éternité. Et, pour ceux qui doutent, il faut qu’ils sachent que ce qui réjouit le cœur de Dieu, c’est qu’un homme choisisse la vie ! Lire Luc 15, et notamment la fin du chapitre… Et aussi 1 Tim.2:1-6 comme Ézéchiel 18:23.

 
4.14-16  Tenons ferme !
 
A deux occasions déjà dans le cours de l’épître, le service sacerdotal du Christ a été cité. La première fois en tant que Celui qui a accompli par son sacrifice l'expiation des péchés du peuple (Héb.2:17), et la seconde fois en tant que chef sur une nouvelle maison spirituelle qu’il a fondé lui-même (Héb.3:1). Lire aussi Rom.8:29, Jean 10:1-3,16. C’est sur cette réalité que l’auteur son appel.
 
Notons le sens des mots. L’expression « les cieux » vient d’un concept qui utilise le mot « ciel » sous trois acceptions. Partant du ciel que nous voyons, lieu du soleil et des étoiles, la conception hébraïque voit un deuxième ciel, au-delà de notre monde, le lieu des anges, et du « chef de l’autorité de l’air » (voir Eph.2:2, Apoc.12:7-8). Enfin, il y a le troisième ciel, le Paradis de Dieu, comme nous lisons en 2 Cor.12:1-4.

 
14 Puisque nous avons un grand prêtre qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, restons attachés à ce que nous reconnaissons publiquement. 15 Car nous n'avons pas un grand prêtre insensible à nos faiblesses; il a été soumis, sans péché, à des épreuves en tous points semblables. 16 Approchons- nous donc avec assurance du trône de la grâce, pour obtenir compassion et trouver grâce, en vue d'un secours opportun.
  • Qu’évoque cette parole disant que le Fils de Dieu a traversé les cieux ? Lire Prov.30:4, Jean 3:10-16, Eph 4:8-10.
  • Soumis à des épreuves comme homme. Lisons Mat.4:1-11, mais aussi Ésaïe 53:4 et Matt.8:17.
  • Qu’évoque pour nous ce fait d’aller à Dieu avec assurance ?
Ainsi, pas de misérabilisme, pas d’autoflagellation, mais la confiance en Christ qui a parcouru une vie d’homme et, de façon tout à fait concrète, atteste ainsi savoir ce qu’est la vie sur la terre. Pour le croyant, c’est un chemin à frayer, à parcourir en prenant Dieu au mot, en quelque sorte. Avancer dans la foi chrétienne ne passe pas par l’accumulation de connaissances, mais plutôt l’accumulation des expériences de foi…
 
Appelant encore une fois à rester fermement attachés à Christ, l’auteur de l’épître développe alors ce grand sujet : le service sacerdotal de Christ.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.