30/11/2011

Philippiens 3:4 Principes de vie


 

Les principes de vie de Paul – 3:4-14

La "confiance en la chair" est le chemin qu’avait connu Paul, jusqu’à l’événement du chemin de Damas (Act.9.1-20). Et il évoque ce passé ainsi que le sens présent de sa vie…

4 Et moi-même, pourtant, j’aurais de quoi avoir confiance dans la chair. Si quelque autre s’imagine pouvoir se confier en la chair, moi davantage : 5 moi circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu des Hébreux ; quant à la loi, pharisien ; 6 quant au zèle, persécutant l’assemblée ; quant à la justice qui est par la loi, étant sans reproche.

Le peuple d’Israël est extrêmement important dans la Révélation de Dieu, l’Unique. Paul ne cessera de le rappeler. En effet, le peuple a été choisi par Dieu (Deut.7.7, 14.2) pour être son serviteur (Exode 19.6, Lév.25.55). Il est dépositaire des oracles de Dieu (Rom.3.1-2), et a reçu comme signe la circoncision (Lév.12.3). Quant au peuple, en ces temps, il s’y trouve des courants de pensées variés parmi lesquels les pharisiens étaient les plus fidèles (Act.26.5). Vivre pharisien était un projet de vie bien digne, et exigeant aussi, mais Paul a été saisi par le Christ (vers.12) ; et ses yeux se sont ouverts à ce qu’avaient annoncé les Prophètes d’Israël… (voir Gal.1.11-24)

7 Mais les choses qui pour moi étaient un gain, je les ai regardées, à cause du Christ, comme une perte. 8 Et je regarde même aussi toutes choses comme étant une perte, à cause de l’excellence de la connaissance du christ Jésus, mon Seigneur. A cause de lui, j’ai fait la perte de toutes et je les estime comme des ordures, afin de gagner le Christ, 9 et d’être trouvé en lui, non pas avec ma propre justice qui serait selon la loi, mais avec celle qui est par la foi en Christ, la justice qui est de Dieu, et fondée sur la foi ; 10 pour le connaître, lui, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, étant rendu conforme à sa mort, 11 si en quelque manière que ce soit je puis parvenir à la résurrection d’entre les morts. 12 Non que j’aie déjà reçu le prix ou que je sois déjà parvenu à l’accomplissement ; mais je poursuis, cherchant à le saisir, vu aussi que j’ai été saisi par le Christ. 13 Frères, pour moi, je ne pense pas moi-même l’avoir saisi ; 14 mais je fais une chose : oubliant les choses qui sont derrière et tendant avec effort vers celles qui sont devant, je cours droit au but pour le prix de l’appel céleste de Dieu dans le christ Jésus.

  • Quelles sont les différentes expressions par lesquelles Paul exprime le but de sa vie ? Vers.8 à 10.
  • Nous voyons ici l’expression d’une marche pleine de fougue, qui illustre ce qu’est la foi en action. S’agit-il de croire en une doctrine (un choix intellectuel), ou d’adhérer à la vérité révélée, par une pratique qui atteste la foi ? Lire Gal.3.6, Jac.2.23.
  • Quel est le but final de sa course ? Lisons Jean 17.3. Soulignons le caractère exclusif de sa quête (vers.14).
  • Jusqu’où est-il prêt d’aller pour être plus proche de son Seigneur ? Vers. 10 et 11, et aussi 1.21 et 23.
Nous ne pouvons pas passer sur ce texte sans nous attarder un peu sur cet homme qui parle avec une telle force, allant jusqu’à dire qu’il a tout laissé derrière lui pour ne poursuivre qu’un seul but… comme le navire qui le conduisit jusqu’en Macédoine, lorsqu’il répondit à l’appel qu’il reçut en songe (Act.16.9-13). Et s’empressant toutefois de dire que si telle est sa motivation, il n’est pas pour autant un croyant ‘accompli’, ‘parfait’ (vers.12...).
 
Et pourquoi une telle course ? Etait-ce un doute quant à la vie éternelle ? Ou quant au fait que Dieu était avec lui, et pour lui (Rom.8.31) ? Non, c’est dans l’assurance qu’il a été reçu par le Christ, à la gloire de Dieu (Rom.15.7).

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

06:00 Publié dans PHILIPPIENS | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.