30/11/2011

Philippiens 2:1 Dans l'esprit de l'Evangile


 

Dans l’esprit de l’Évangile – 2:1-4

Paul donne aux Philippiens des clés pour cette marche « digne de l’Évangile », et, bien évidemment, Jésus Christ est au centre de l’exhortation, car il manifesta une vie d’homme, une vie d’homme parfait répondant parfaitement à l’attente du Père, selon l’annonce prophétique (Ésaïe 42.1-4 et Matt.12.18) et le témoignage des disciples (Matt.3.17, Marc 1.11, Luc 3.22, et encore Matt.17.5 et 2 Pierre 1.13). Dans cette lettre, nous voyons Christ comme le modèle, puis comme but à atteindre, et enfin comme source de la force et de la joie du croyant.
 
Mais ces enseignements ne procèdent pas d’un travail systématique et structuré, ils sont présentés comme incidemment, suivant le cours des pensées de Paul tandis qu’il adresse aux Philippiens une simple lettre de salutations, exprimant ce qu’il ressent au moment où il écrit, évoquant ses propres circonstances et pensant à ce que vivent les Philippiens. Ainsi il se laisse aller à dire ce qui lui fait plaisir les concernant…

2    1 Si donc il y a quelque consolation en Christ, si quelque soulagement d’amour, si quelque communion de l’Esprit, si quelque tendresse et quelques compassions, 2 rendez ma joie accomplie en ceci que vous ayez une même pensée, ayant un même amour, étant d’un même sentiment, pensant à une seule et même chose. 3 Que rien ne se fasse par esprit de parti, ou par vaine gloire ; mais que, dans l’humilité, l’un estime l’autre supérieur à lui-même, 4 chacun ne regardant pas à ce qui est à lui, mais chacun aussi à ce qui est aux autres.

  • Cette communion d’esprit qui réjouit l’apôtre lorsqu’il la constate, par quoi est être contrariée ? L’apôtre fait état ici de ce qu’il rencontre (1.15-17).
  • Quels sont les critères que Paul avance pour exprimer ce qui le réjouit dans la marche des chrétiens, ce qu’il souhaite constater parmi les croyants de Philippes ? Nous pouvons identifier quelque sept ou huit critères.
Ainsi nous lisons des exhortations qui sont l’évidence même pour réaliser un « vivre ensemble » heureux, bénéfique pour chacun. Mais aussi une disposition d’esprit, une attitude de vie, qui est le reflet d’une âme heureuse, qui se sait aimée de Dieu, accueillie dans l’amour divin (Luc 15.11-31). Certes nous ne savons que trop combien cela est difficile à tenir dans la durée, lorsque nous voyons que cet altruisme n’est pas le fait de tous… Aussi l’encouragement de cette épître a toute sa place.
 
Là-dessus, l’apôtre en vient au modèle… Et ceci est l’occasion d’un rappel de réalités fondamentales touchant le christ Jésus.

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:00 Publié dans PHILIPPIENS | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.