30/11/2011

Philippiens 1:12 Les circonstances de l'apôtre


 

Les circonstances de Paul – 1:12-24

Quant à ces temps moins heureux, il s’en trouve déjà des présages autour de l’apôtre lui-même, à Rome… Il l’évoque dans cette lettre ; mais sa motivation première est de partager avec les Philippiens ce qu’il vit à Rome dans son procès comme dans son engagement pour l’annonce de l’Évangile.

12 Or, frères, je veux que vous sachiez que les circonstances par lesquelles je passe sont plutôt arrivées pour l’avancement de l’évangile ; 13 en sorte que mes liens sont devenus manifestes comme étant en Christ, dans tout le prétoire et à tous les autres, 14 et que la plupart des frères, ayant, dans le Seigneur, pris confiance par mes liens, ont beaucoup plus de hardiesse pour annoncer la parole sans crainte. 15 Quelques-uns, il est vrai, prêchent le Christ aussi par envie et par un esprit de dispute, mais quelques-uns aussi de bonne volonté ; 16 ceux-ci par amour, sachant que je suis établi pour la défense de l’évangile ; 17 ceux-là annoncent le Christ par esprit de parti, non pas purement, croyant susciter de la tribulation pour mes liens. Quoi donc ? 18 Toutefois, de toute manière, soit comme prétexte, soit en vérité, Christ est annoncé ; et en cela je me réjouis et aussi je me réjouirai. 19 Car je sais que ceci me tournera à salut par vos supplications et par les secours de l’Esprit de Jésus Christ, 20 selon ma vive attente et mon espérance que je ne serai confus en rien, mais qu’avec toute hardiesse, maintenant encore comme toujours, Christ sera magnifié dans mon corps, soit par la vie, soit par la mort.
 
21 Car pour moi, vivre c’est Christ, et mourir, un gain ; 22 mais si je dois vivre dans la chair, il en vaut bien la peine ; et ce que je dois choisir, je n’en sais rien ; 23 mais je suis pressé des deux côtés, ayant le désir de déloger et d’être avec Christ, car cela est de beaucoup meilleur ; 24 mais il est plus nécessaire à cause de vous que je demeure dans la chair.

  • Que comprend-on au prétoire, au palais de justice de César, touchant les motivations qui sont à l’origine de son emprisonnement ?
  • Et qu’en est-il pour les croyants dans cette grande ville de Rome, ou ils sont assurément bien peu nombreux ? L’Évangile est annoncé ! Mais est-ce toujours dans un bon esprit ?
  • Comment Paul se console-t-il à propos de ces comportements ?
  • Paul a-t-il l’assurance d’une libération ? Et comment vit-il cette situation ? (verset 21).
  • Il faut s’arrêter sur ce qui motivait Paul, soit relativement à la mort, soit relativement à la vie (verset 22).
  • Comment se fait-il qu’il penche vers l’idée que sa mort ne serait pas imminente ?
C’est une réflexion bien intéressante que livre Paul dans ces mots. Une réflexion dans laquelle il fait intervenir le soucis d’une situation claire devant les hommes, une appréciation sur ce qui l’entoure parmi les chrétiens, et des supputations relatives au procès. Il nous livre ses sentiments… Nous le voyons penser, tandis qu’il écrit, et sa pensée évolue, partant de ce qui lui tient à cœur – être fidèle jusqu’au bout de sa route – pour en venir aux nécessités du service pour lequel il a été mis à part (Phil.1.1).
 
Nous n’y voyons pas un homme qui dominerait avec prétention les circonstances, ni un prisonnier écrasé, mais un croyant endurant, patient, et trouvant des raisons de se réjouir…

 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

22:00 Publié dans PHILIPPIENS | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.