08/03/2013

Mat.9:18 La fille de Jaïrus et la femme malade


 

Les besoins des hommes, le besoin d’ouvriers
Matthieu 9:18-37

Les rencontres se succèdent. Une pauvre femme, un chef de synagogue, des aveugles, un muet ; toutes sortes de maladies et d’infirmités… S’il se trouve des personnes pour contester, discuter, débattre même, et ainsi rejeter le message de la grâce, il en est d’autres, beaucoup d’autres, des gens importants comme de ceux qui passent inaperçus. Le champ est vaste, la bonne nouvelle doit être répandue, les personnes assoiffées de paix, de quiétude et de délivrances doivent entendre le message de consolation et de paix, la main secourable de la miséricorde. Il faut que des ouvriers soient envoyés…

 
La fille de Jaïrus et la femme
malade depuis douze ans – 9:18-26

Marc 5:21-43 ; Luc 8:40-56

Jésus est encore à parler aux disciples de Jean qu’un homme se présente, un homme qui présidait les réunions de la synagogue de Capernaüm (Marc.5:22). Au moment où il s’est mis en route, sa fille vivait encore, mais à peine ; l’issue fatale était attendue (Marc 5:23, Luc 8:42). En chemin il apprendra sa mort… Matthieu résume, écrivant que la jeune fille était déjà décédée au moment de l’arrivée de son père auprès de Jésus, mais sans n’aucunement altérer le sens de l’enseignement. Jaïrus a confiance en Jésus, il croit en son amour et en sa puissance. En chemin, le Seigneur paraît retardé par une femme qui s’est approchée de lui, mais est-ce un retard ? Ou l’occasion d’un enseignement particulier ?

18 Comme il leur disait ces choses, voici, un chef arriva et, se prosternant devant lui, lui dit : Ma fille vient de mourir, mais viens et pose ta main sur elle, et elle vivra. 19 Jésus, se levant, le suivit avec ses disciples. 20 Et voici, une femme souffrant d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement, 21 car elle se disait : Si seulement je touche son vêtement, je serai guérie. 22 Jésus, s’étant retourné et la voyant, dit : Aie bon courage, ma fille ; ta foi t’a guérie. Et la femme fut guérie dès ce moment même. 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, voyant les joueurs de flûte et la foule qui faisait grand bruit, dit : 24 Retirez-vous, car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Ils se moquèrent de lui. 25 Lorsque la foule eut été mise dehors, il entra, saisit la jeune fille par la main et la jeune fille se leva. 26 Le bruit s’en répandit dans tout ce pays-là.

  • Comment comprendre l’extrême discrétion de cette pauvre femme malade ? Lév.15:2.
  • Que penser aussi de son geste, de sa croyance qu’en touchant le bord du vêtement de Jésus elle serait guérie ?
  • Que signifie cette parole du Seigneur déclarant que la jeune fille n’était pas morte ? Comparons le cas d’Eutyche (Actes 20:9-10).
La maladie de cette femme faisait d’elle une personne cérémoniellement "souillée", aux termes de la Loi (Lév.15:2). Ainsi la voyons-nous discrète, s’approchant par derrière, ne désirant que toucher le vêtement de Jésus, s’étant mise en tête que par un tel geste elle pût être délivrée de ses maux ! Rien ne justifie une telle pensée, mais c’est ainsi que s’exprime sa foi à elle… Et sans réprouver un acte qui pourrait paraître superstitieux, loin de lui faire de la peine, le Seigneur reconnaît sa foi, et répond à ce geste de confiance. Ensuite il amène la femme à se manifester elle-même, à entrer en relation avec Lui.
 
Quant à la jeune fille, elle est dans un coma profond… Un tel état ne pouvait, à l’époque, être distingué de la mort ; mais le Seigneur n’est pas là pour débattre de questions scientifiques. Toutefois il affirme qu’elle vit encore, comme il en sera du jeune homme tombé du troisième étage, tandis que Paul parlait (Actes 20:10). Ceci n’enlève rien au pouvoir que Jésus avait sur la mort, voyons la résurrection de Lazare, mais répond à la réalité. Que ce soit sortir une jeune fille du coma, ou ramener à la vie un homme, il s’agit de gestes de puissance et de grâce qui saisissent la population et la conduit à écouter celui qui est reconnu comme prophète, et, pour plusieurs, à reconnaître en Lui le Messie annoncé par les prophètes.

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

11:14 Publié dans Matthieu 09 à 12 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.