09/03/2013

Mat.8:1 La compassion du Seigneur


 

LA COMPASSION DU SEIGNEUR
Matthieu 8:1-9:37

Dans chacun de ses discours, Jésus trace les voies telles qu’un homme a du bonheur d’y marcher, qu’il est heureux dans cette vie ; et des hommes viennent lui parler de leurs peines, de leurs souffrances. Ce sont autant de rencontres présentées à notre attention afin que nous voyions la compassion de Dieu, que nous considérions l’attention de Dieu sur la douleur des hommes… Des guérisons, des délivrances, la réponse aux attentes, autant de signes de la bonté de Dieu. Des situations choisies par Matthieu parmi bien d’autres, ainsi que Jean l’évoque avec force : "Et il y a aussi plusieurs autres choses que Jésus a faites, lesquelles, si elles étaient écrites une à une, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qui seraient écrits" (Jean 21:25).

 
Le fils de l’homme se chargeant des douleurs
Matthieu 8:1-34

C’est la parole du prophète qui s’accomplit sous le regard étonné, mais souvent incrédule des hommes (Ésaïe 53:4, Mat.16:17). Et cette puissance d’amour se manifeste tant en terre d’Israël qu’à l’étranger. Et tandis que les apôtres appelés à le suivre observent – ils sont appelés à être ses témoins – ils apprennent aussi que cette bonté de Dieu ne suscite pas un mouvement de sympathie généralisé, et peuvent comprendre qu’ils auront des circonstances difficiles à traverser lorsque le Seigneur les aura quitté, comme l’annonce la scène de la tempête, tandis que Jésus dormait dans la nacelle…


 
Scènes de guérisons – 8:1-17
Marc 1:29-34, Luc 4:38-41

Cette séquence de l’évangile fait apparaître la lèpre avant tout autre douleur. Rappelons-nous que l’évangéliste s’adresse à des Juifs, et qu’il est judicieux de le faire comprendre en prenant en compte leurs propres traditions, nourries de la loi de Moïse. Mais ceci ne peut masquer l’universalité du message de Jésus, le fait qu’il est donné pour tous les hommes…
 
La lèpre, cette maladie incurable à l’époque, était une figure de ce qui ronge l’être intérieur, marqué par la capacité de mal agir envers son prochain et donc envers le Créateur. Le lépreux n’est pas plus pécheur qu’un autre, mais l’apparence physique d’un homme atteint de cette maladie est une terrible illustration d’un mal plus intime, plus profond qui peut ronger une âme. Aussi cette maladie tient-elle une place particulière dans la Loi afin que les hommes en aient une instruction morale (Lév.13 et 14). Ce n’est donc pas sans motif que Matthieu présente cette rencontre avec le lépreux immédiatement après la "descente de la montagne" dont nous avons pu considérer le caractère symbolique.

8  1 Lorsqu’il fut descendu de la montagne, de grandes foules le suivirent. 2 Un lépreux survint, qui se prosterna devant lui, disant : Seigneur, si tu veux, tu peux me rendre net. 3 Il tendit la main, le toucha et dit : Je le veux, sois net. Aussitôt il fut pur de sa lèpre. 4 Puis Jésus lui dit : Garde-toi d’en parler à personne, mais va te montrer au sacrificateur et présente l’offrande que Moïse a prescrite ; ce sera pour eux un témoignage.
 
5 Comme il entrait dans Capernaüm, un centurion l’aborda et le supplia 6 disant : Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, paralysé et violemment tourmenté. 7 Jésus lui répondit : J’irai, moi, et je le guérirai. 8 Le centurion répondit et dit : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. 9 Car je suis moi-même sous une autorité, et j’ai des soldats sous mes ordres ; et je dis à l’un "Va" et il va, et à un autre "Viens" et il vient, et à mon esclave "Fais ceci" et il le fait. 10 Après l’avoir entendu, Jésus, étonné, dit à ceux qui le suivaient : En vérité, je vous le dis, jamais je n’ai trouvé, même en Israël, une si grande foi. 11 Je vous le dis : plusieurs viendront d’orient et d’occident et s’assiéront avec Abraham, Isaac et Jacob dans le royaume des cieux ; 12 mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres de dehors ; là seront les pleurs et les grincements de dents. 13 Puis Jésus dit au centurion : Va, et qu’il te soit fait selon ta foi. Et à ce moment même le serviteur fut guéri.
 
14 Etant arrivé chez Pierre, Jésus vit la belle-mère de Pierre, couchée et ayant de la fièvre. 15 Il lui toucha la main et la fièvre la quitta ; elle se leva et le servit.
 
16 Le soir venu, on lui amena beaucoup de démoniaques. Par sa parole il chassa les esprits et guérit tous ceux qui se portaient mal. 17 Ainsi s’accomplit ce qui avait été dit par Ésaïe le prophète : "Lui-même a pris nos langueurs, et s’est chargé de nos maladies" [Ésaïe 53:4].

  • Que représente la lèpre dans la tradition juive ? Pourquoi le Seigneur demande-t-il au lépreux d’aller premièrement auprès du sacrificateur ? Lév.13.
  • Pourquoi le Seigneur répond-il ainsi à la demande du centurion, jusqu’au fait de ne pas même aller chez lui ? Qu’est-ce que cette guérison fait ressortir dans le fait du centurion ?
  • La belle-mère de Pierre est guérie de la fièvre. Cette situation n’est pas à généraliser, mais quel enseignement pouvons-nous en tirer, considérant qu’il n’y a pas eu de demande de sa part, mais qu’aussitôt guérie elle se mit au service de ceux qui se trouvaient là ?
  • Que pouvons-nous penser de ces "démoniques" ? De quels maux étaient-ils donc atteints ?
Matthieu a pris soin d’introduire directement la guérison intervenue dans la maison du centurion. Souvenons-nous de la difficulté que représentait pour les Juifs, pour les chrétiens d’entre eux, l’annonce de la paix aux nations sans qu’il soit question d’imposer à ces croyants non-juifs les rites de la loi de Moïse. Cette question a poursuivi les assemblées de chrétiens au moins jusqu’à la destruction du Temple par les armées romaines en l’an soixante-dix.
 
La renommée de Jésus ne pouvait que s’étendre, tandis qu’il confirmait ses paroles par des actes de bonté, de miséricorde, attestant de sa puissance. Véritablement, les Galiléens pouvaient apprécier cet avant-goût du royaume qu’ils attendaient, de cette aboutissement, dans la paix et la quiétude, de l’histoire si torturée de l’humanité.

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

02:16 Publié dans Matthieu 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.