09/03/2013

Mat.7:7 L'attention au prochain


 

L’attention au prochain – 7:7-12
Luc 11:9-13, 6:31

L’homme ne peut vivre seul, se suffire à lui-même dans l’isolement. Il a besoin d’aide quelques fois… Vers qui se tourner ? En qui le croyant peut-il se fier ? Est-il conduit à renvoyer à Dieu son prochain dans le besoin ? La réponse est donnée par Jésus lui-même… Ici encore, le discours est exposé en des termes extrêmes – "tout en étant mauvais" ! – mais c’est afin que la leçon n’en soit que plus forte.

7 Demandez, et il vous sera donné ; cherchez, et vous trouverez ; heurtez, et il vous sera ouvert ; 8 car quiconque demande reçoit, et celui qui cherche trouve, et à celui qui heurte il sera ouvert. 9 Quel est celui d’entre vous, qui, si son fils lui demande un pain, lui donne une pierre, 10 et s’il demande un poisson, lui donne un serpent ? 11 Si donc vous, tout en étant mauvais, vous savez donner à vos enfants des choses bonnes, combien plus votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent !
 
12 Toutes les choses que vous voulez que les gens fassent pour vous, faites-le de même pour eux : c’est là la loi et les prophètes.

  • Vers qui le disciple est-il invité à se tourner lorsqu’il a besoin d’aide ? Et cette aide attendue, ne sera-t-elle pas apportée par une main d’homme ?
  • Et le disciple serait-il induit à renvoyer son prochain dans le besoin, lui disant que Dieu peut prendre soin de lui ?
  • Que comprendre par cette sentence : "c’est là la loi et les prophètes" ?
Le disciple est ainsi conduit à manifester une réelle empathie envers ceux qui l’entourent – c’est bien un enseignement de la loi (Mat.19:19) – tout en s’attendant à Dieu seul pour la réponse à ses propres attentes. Ainsi les soins de Dieu sont prodigués par la main d’hommes envoyés, même à leur insu, pour répondre aux besoins de celui qui s’attend à Dieu. Ainsi pouvons-nous lire qu’Élie, devant fuir au-delà du Jourdain a été nourri par des "arabes", parce que Dieu "le leur avait commandé" et ensuite par une veuve étrangère de Phénicie (1 Rois 17:4,9).
Le terme "corbeaux" dans les traductions communes peut être lu "arabes", les deux mots français ont en hébreu une même racine. Cette lecture est plus cohérente que celle présentée traditionnellement.

"C’est là la loi et les prophètes" est-il ajouté, soulignant ainsi combien cette loi et l’enseignement des prophètes sont des guides pour la conduite des hommes les uns envers les autres, dans un chemin qui plaît à Dieu (Michée 6:8), tout à l’inverse du comportement de certains qui se plaisent à apporter un jugement sévère sur leurs semblables sous prétexte de servir Dieu (Luc 18:9-14).

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

07:18 Publié dans Matthieu 05 à 08 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.