10/03/2013

Mat.3:1 Jean le baptiseur


 

LA CHARTE DU ROYAUME
Matthieu 3 à 7

Les Juifs, ceux qui étaient étreints par la parole de leurs prophètes, attendaient le rétablissement du royaume de David, et ce royaume doit venir (Apocalypse 11:15). Mais dès le retour d’exil les fidèles qui remontèrent de Babylone avec Joshua et Zorobabel savaient que ce qui était attendu de Dieu était un réel travail de cœur, selon la parole du livre d’Ésaïe rappelée par Jean le baptiseur : "Voix de celui qui crie : Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur, faites droits ses sentiers" (Ésaïe 40:3). Et le Messie lui-même, dans l’humilité de sa venue, poursuivra ces appels disant, à la suite même de Jean : "Repentez-vous, car le royaume des cieux s'est approché" (Matthieu 3:2, 4:17).
 
Qu’est-ce donc qui était annoncé ? Qu’est-ce que le "royaume des cieux" ? Le roi est pourtant venu… Mais il n’est par reçu ! Les ténèbres n’ont pas compris la lumière, le monde ne l’a pas connu, les siens ne l’ont pas reçu (Jean 1:5,10,11). Zacharie l’avait annoncé (Zacharie 11:13, 12:10, 13:6). Qu’est-ce aujourd’hui que ce "chemin droit", sinon des cœurs qui vivent et agissent dans le respect de la pensée de Dieu ? Et ce "royaume des cieux" n’est-il pas, aujourd’hui, l’ensemble des humains qui vivent selon la constitution et les lois de ce royaume, marquant ainsi leur attachement à Celui qui a été retranché de la terre (Ésaïe 53:8, Actes 8:33).
 
C’est à l’adhésion effective à ces principes de vie que Jean appelle les hommes, et ce sont ces principes que rappelle le Seigneur, par la suite, dans chaque bourgade de Galilée. Nous lisons alors la substance de son enseignement dans le "Sermon sur la montagne", agencement structuré par Matthieu des paroles prononcées par le Seigneur au cours de cette première période de son ministère dans les divers lieux qu’Il a visités.

 

 
BAPTEME ET MISE A L'EPREUVE DE JESUS
Matthieu 3:1-4:11

Tandis que Jésus pratique son métier de charpentier dans la bourgade de Nazareth de Galilée, Jean était aux confins de la Judée, au bord du Jourdain, faisant entendre ses appels à la repentance ; il était en charge d’un service prophétique comparable à celui d’Élie près d’un millénaire auparavant (Matthieu 17:12). A l’âge requis pour entrer dans le service (Nombres 4:3), Jésus paraît auprès de Jean le baptiseur.

 
Prédication de Jean le Baptiseur – 3:1-12
Marc 1:1-8 ; Luc 3:1-18

"Le Seigneur, celui qui doit rétablir Israël, est ici, clame le prophète, il est temps de se préparer…" Le prophète reprend l’appel qui fut annoncée à Babylone, alors que les Judéens, exilés depuis plus d’un demi siècle dans cette ville, allaient avoir la possibilité de rentrer en leur pays, reconstruire le Temple et y préparer la venue du Fils de David qui devait rétablir leur nation…
 
Ce Fils de David, attendu depuis si longtemps, était là. Plusieurs attendaient cette venue, certes, mais ce n’était pas le cas de tous, et il fallait réveiller les consciences… Et le message était entendu de plusieurs, lesquels allaient auprès du prophète afin d’exprimer leur repentance et leur foi et manifester qu’ils se préparaient moralement à la venue du Seigneur, la repentance n’étant autre qu’un changement radical de vie. Mais un tel mouvement générait aussi des démarches opportunistes…

3  1 En ces jours-là vient Jean le baptiseur, prêchant dans le désert de la Judée 2 et disant : Repentez-vous, car le royaume des cieux s’est approché. 3 Car il est ici celui dont il a été parlé en Ésaïe le prophète, disant : "Voix de celui qui crie : Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur, faites droits ses sentiers" [Ésaïe 40:3]. 4 Jean avait un vêtement de poil de chameau et une ceinture de cuir autour des reins; il se nourissait de sauterelles et de miel sauvage.
 
5 Les habitants de Jérusalem, de toute la Judée, et de tout le pays de la région du Jourdain, sortaient vers lui ; 6 et étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. 7 Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens venir à son baptême, il leur dit : Race de vipères, qui vous a avertis de fuir la colère qui vient ? 8 Produisez donc du fruit digne de la repentance, 9 et ne pensez pas pouvoir dire "Nous avons Abraham pour père !"; car je vous dis que Dieu peut, de ces pierres, susciter des enfants à Abraham. 10 Et déjà la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bon fruit sera coupé et jeté au feu. 11 Moi, je vous baptise d’eau pour la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales : lui vous baptisera de l’Esprit Saint et de feu. 2 Il a son van dans sa main, il nettoiera entièrement son aire et assemblera son froment dans la grange, mais il brûlera la paille au feu inextinguible.

  • "Dans le désert", dit Jean, reprenant ainsi les appels lus au livre d’Ésaïe. Pourquoi était-il parlé de "désert" dans cette oppulente cité de Babylone ? Qu’en était-il pour les fils d’Israël à l’époque de Jean ? Y a-t-il un parallèle à faire aujourd’hui ?
  • Qu’était ce geste du baptême ? L’eau dans laquelle étaient plongés ceux qui venaient à Jean avait-elle en elle-même une vertu quelconque ? (Vers.6 et 8)
  • Que veut-il dire par ces mots : "le royaume des cieux s’est approché" ?
  • Ainsi, quel était le geste réel des personnes qui venaient à Jean sincèrement ? Et quel était le but de ceux auxquels Jean dit : "Race de vipères" ?
Le message de Jean est clair. Il annonce une réalité et enjoint ses auditeurs à une démarche qui dépasse tout geste extérieur, tout geste cérémoniel, à savoir prendre acte de la venue de celui qui aura la pouvoir de "nettoyer l’aire", et s’y préparer. Le baptême ne confère par la repentance, mais est, de la part des baptisés un témoignage public de repentance (vers.6).  Les appels du prophète conduisent ainsi des personnes à changer de cap dans leur vie, à vivre dorénavant dans la conscience du plan divin et la conviction de son accomplissement. Ici, nous voyons bien, en celui qui s’approche de Dieu, un homme qui, conscient de son état, se place devant son Dieu, désireux de se trouver en paix avec Dieu !
 
Jean enjoint donc les âmes à venir au "royaume des cieux". De fait, la relation à Dieu allait s’écarter des formes du culte traditionnel des Israélites en vue de vivre une réalité nouvelle : l’adhésion des âmes à la souveraineté de Dieu sur leur vie. Ainsi se constituerait un peuple de croyants qui trouverait son unité non dans une réalité temporelle mais dans une adhésion partagée à la parole de Dieu, à sa pensée, à son dessein. Et, alors que Jean prêchait, Celui qui devait être au centre de cette réalité spirituelle était tout près de paraître… Cette réalité présentée par Jean trouvera son développement dans la parole du Seigneur, telle que Matthieu rassemblera les enseignements de Jésus dans le "Sermon sur la Montagne" (Matthieu 5 à 7), et dont l’histoire sera présentée en paraboles dans les "Paraboles du Royaume" (Matthieu 13). Cette réalité fera dire par Paul que les croyants sont des "citoyens du ciel" (Philippiens 3:20, Ephésiens 2:19). Jean annonce ces choses, et un certain jour paraît Celui dont les prophètes avaient annoncé la venue…

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:01 Publié dans Matthieu 01 à 04 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.