10/03/2013

Mat.2:13 Fuite en Egypte ; massacre à Bethléem


 

Fuite en Égypte ; massacre à Bethléhem – 2:13-23

La venue des prêtres venant de l’Orient n’est pas sans conséquence. Hérode leur avait bien demandé de lui signaler où se trouvait le Roi des Juifs, simulant le désir de lui rendre hommage à son tour… Ne connaissant pas jusqu’à quel point Hérode était un tyran, les prêtres l’ont cru ; mais, avertis, ils s’en sont allés sans le revoir. Hérode, et cela exprime bien sa nature perverse, ressent ici avec colère qu’il n’a pu manipuler les prêtres comme il le voulait…
 
L’évangile nous rapporte la fuite en Égypte, et la souffrance des familles de Bethléem, rappelant, par le passage du prophète Jérémie, que c’est au travers de bien des larmes produites par les hommes que la bénédiction vient, le prophète écrivant "Je changerai leur deuil en gaité et je les consolerai ; le les réjouirai après leurs tourments" avant d’évoquer les souffrances du départ en exil, tandis qu’ils étaient rassemblés en Rama, la campagne autour de Bethléem où est le tombeau de Rachel, par ces mots : "Une voix a été ouïe à Rama, une lamentation, des pleurs amers, Rachel pleurant ses fils, refusant d'être consolée au sujet de ses fils, parce qu'ils ne sont pas" (Jérémie 31:13,15).
 
Quoiqu’il soit mentionné un "accomplissement prophétique" (vers.15 et 18), ces passages des prophètes cités ici ne sont pas des annonces des événements évoqués en ce commencement de l’évangile ; cependant nous voyons ici comme un écho inversé de l’histoire du peuple d’Israël, lequel après la délivrance de l’esclavage en Égypte (Osée 11:1) a rompu unilatéralement l’alliance de l’Éternel pour connaître les douleurs de l’exil à Babylone (Jérémie 31:15). Bien des fidèles, et de nombreux enfants, furent dans les rangs des déportés à Babylone. Cette douleur est ici rappelée dans le massacre de petits enfants à Bethléem, avant que monte d’Égypte Celui qui doit établir la nouvelle alliance et conduire son peuple dans la paix.

13 Or, après leur départ, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et fuis en Égypte; demeure là jusqu’à ce que je te le dise, car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. 14 Et lui, s’étant levé, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte, 15 et il y resta jusqu’à la mort d’Hérode. Cela arriva afin que fût accompli ce que le Seigneur avait dit par le prophète, disant : "J’ai appelé mon fils hors d’Égypte" [Osée 11:1].
 
16 Quand Hérode vit que les mages s’étaient joués de lui, il fut fort en colère. Il envoya et fit supprimer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient dans Bethléhem et dans son territoire, d’après l’époque qu’il s’était fait préciser auprès des mages. 17 Alors fut accompli ce qui a été dit par Jérémie le prophète, disant : 13 "Une voix a été ouïe à Rama, des lamentations, et des pleurs, et de grands gémissements, Rachel pleurant ses enfants ; elle n’a pas voulu être consolée, parce qu’ils ne sont plus" [Jérémie 31:15].
 
18 Après la mort d’Hérode, un ange du Seigneur apparût en songe à Joseph, en Égypte, et dit : 19 Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et retourne dans le pays d’Israël ; car ceux qui cherchaient la vie du petit enfant sont morts. 20 Et lui, s’étant levé, prit le petit enfant et sa mère, et rentra au pays d’Israël. 21 Mais, ayant ouï dire qu’Archélaüs régnait en Judée à la place d’Hérode son père, il craignit d’y aller. Divinement averti en songe, il se retira en Galilée, 22 et alla demeurer dans une ville appelée Nazareth, en sorte que fût accompli ce qui avait été dit par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen.

  • Outre ce fait que Jésus a pu être appelé "Nazaréen", comme nous le lisons sur le motif de sa condamnation (Jean 19:19), pensons aux annonces du mépris dont il fut l’objet. (Psaume 22:6, 89:35-38, Ésaïe 53:3)
Nazareth, bourgade dont le nom évoque la petitesse, donne l’occasion d’une forme de dicton que ne peut s’empêcher de prononcer Nathanaël à l’annonce par Philippe de la venue du Messie : "Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ?" (Jean 1:47).
Le lien quelquefois fait avec la pratique du Nazaréat (de la racine hébraïque « nazir », traduit aussi par « qui s’abstient de boire du vin ») ne peut être retenu. Cette pratique de la loi de Moïse (Nombres 6) est le fait d’un homme qui faisant un vœu se distingue notamment par l’abstinence de vin, le fait de ne s’approcher d’aucun mort et, comme signe extérieur, de ne pas se couper les cheveux jusqu’à ce que, ayant accompli son vœu, il offre un sacrifice rituel.
Nazaréen, du hébreu "netzer, rejeton" comme nous le lisons au Livre d’Ésaïe : "Alors un rameau sortira du tronc de Jessé, un rejeton de ses racines sera fécond. L’esprit du Seigneur reposera sur lui : esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de vaillance, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur. Il respirera la crainte du Seigneur ; il ne jugera pas sur l'apparence, il n'arbitrera pas sur un ouï-dire. Il jugera les pauvres avec justice, il arbitrera avec droiture en faveur des affligés du pays ; il frappera la terre du sceptre de sa bouche, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses reins, et la probité, la ceinture de ses hanches." (Ésaïe 11:1-5).
Jessé, dont le nom est aussi écrit « Isaï » est le père de David (Ruth 4.22, Mat.1.5-6, Rom.15.12).
Que dire de ces années où le Messie est caché, vivant comme enfant d’abord et comme homme ensuite, avant de s’en aller en Judée, là où Jean le baptiseur, un petit-cousin, est à l’œuvre ?
 
Si l’on suit lit l’Évangile selon Luc, nous voyons la naissance immédiatement suivie de la venue des bergers, et la présentation au Temple qui devait suivre la naissance (Luc 2:1-38). Notons ici que les bergers étaient aux champs, ce qui établit que la naissance eût lieu en une période plus clémente que les rigueurs de l’hiver ; de même, la présentation au Temple qui suivit atteste que la route fut praticable avec un tout nouveau-né. Lors de cette présentation au Temple, Anne et Siméon reconnaissent en cet enfant le Messie qu’ils attendaient l’un et l’autre, mais la connaissance de cet événement reste alors dans le cercle fort restreint des fidèles attendant sa venue. Suit alors la venue des mages. Nous ne pouvons pas trancher sur la réalité historique, mais il faut remarquer que, lu dans la sobriété du texte de Matthieu, l’événement ne peut être écarté d’emblée comme légendaire.
 
De la suite de la "vie cachée du Messie", il n’est plus rapporté que la visite au Temple, lorsque Jésus avait environ douze ans ; sa présence auprès des docteurs de la Loi (Luc 2:41-52). Pour ces années, nous lisons : "Et Jésus avançait en sagesse et en stature, et en faveur auprès de Dieu et des hommes" (Luc 2:52). Nous apprenons qu’il travailla avec Joseph, charpentier à Nazareth, étant connu comme "le fils du charpentier", et comme "charpentier" (Matthieu 13:55, Marc 6:3). C’est vers l’âge de trente ans que Jésus sort de l’anonymat, pourrions-nous dire (Luc 3:23), l’âge requis selon la Loi pour les divers services du Temple (Nombres 4:3). Jésus se rend alors auprès de Jean, lequel baptisait auprès du Jourdain. Jean, fils de Zacharie et d’Elisabeth, laquelle eût connaissance de qui était l’enfant que portait Marie, lorsqu’elle s’émut et lui dit : "Tu es bénie entre les femmes, et béni est le fruit de ton ventre !" (Luc 1:42).
 
Etrange et merveilleuse histoire de la révélation de Dieu, de l’accomplissement de son plan rédempteur, où interviennent, selon son propos, des petits en ce monde, des hommes et de femmes modestes qui s’attendant à Lui avec confiance : Marie, une jeune fille remplie de pureté, Joseph, un homme juste, Zacharie et Elisabeth, un couple modeste voué au service du Temple, Siméon, un homme comblé d’années qui attendait "la consolation d’Isaël" et Anne "qui parlait de lui à tous ceux qui, à Jérusalem, attendaient la délivrance" (Luc 1:5,26, 2:25,38).

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:01 Publié dans Matthieu 01 à 04 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.