10/03/2013

Mat.1:1 Généalogie de Jésus


 

PROLOGUE DE L'EVANGILE
Matthieu 1 et 2

Mettre par écrit les éléments attestant que Jésus est bien le Messie d’Israël annoncé par les prophètes, telle est la nécessité, la pression qui touche Matthieu, disciple dont nous ne connaissons que cette œuvre – une œuvre majeure – après que la mission de rendre compte de la vie et de la mort du Seigneur fut confiée aux apôtres.
 
La venue du Messie était attendue par les vrais Israélites, les hommes et les femmes qui avaient foi en l’accomplissement des promesses, tel un certain Siméon, duquel il est écrit : "cet homme était juste et pieux, et il attendait la consolation d'Israël" (Luc 2:25).
 
Pour établir que Jésus est bien le Messie attendu, l’auteur a fait précéder l’évangile lui-même de deux textes contribuant à ce propos. Le premier concerne la généalogie et la naissance de Jésus ; le second associe à sa naissance des événements particulièrement dramatiques, ceux-ci permettant de rappeler quelques mentions de la Bible hébraïque – la Loi, les Psaumes et les Prophètes – et de souligner ainsi l’accomplissement de l’annonce des prophètes d’Israël.

 
La venue du Messie
Matthieu 1:1-25

Une généalogie, parce qu’elle est de toute importance pour les Juifs. Le Messie devait être de la famille d’Abraham, et devait aussi être héritier du trône de David. Cette généalogie est celle de Joseph, lequel, selon la tradition biblique est reconnu "père" car Jésus est né de Marie, son épouse ; ce pourquoi l’auteur prend bien soin de mentionner que Joseph est "le mari de Marie, de laquelle est né Jésus", assurant par ces mots que Joseph n’est le père de Jésus qu’au sens de la tradition biblique.
La judaïté reconnue sur base de la mère est une tradition rabbinique postérieure au premier siècle de notre ère, en relation avec la dispersion du peuple juif après la destruction du temple par les Romains en l’an septante de notre ère.

 
Généalogie de Jésus – 1:1-17

Dans cette présentation, deux noms sont mis en exergue, ceux d’Abraham et de David, avant d’évoquer l’exil, l’épisode le plus dramatique d’Israël, lorsqu’il fut mit fin au royaume de Juda, jusqu’au jour ou viendra Celui qui doit rétablir la nation tout entière, le Fils de David, pour établir un règne de paix qui aura son rayonnement dans toutes les nations de la terre, ainsi que les prophètes l’ont annoncé. Abraham, David, l’exil et la venue du Messie sont les balises de ce texte, comme nous le lisons au dernier verset du passage.

1  1 Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham :
 
2 Abraham engendra Isaac ; et Isaac engendra Jacob ; et Jacob engendra Juda et ses frères ; 3 et Juda engendra Pharès et Zara, de Thamar ; et Pharès engendra Esrom ; et Esrom engendra Aram ; 4 et Aram engendra Aminadab ; et Aminadab engendra Naasson ; et Naasson engendra Salmon ; 5 et Salmon engendra Booz, de Rachab ; et Booz engendra Obed, de Ruth ; et Obed engendra Jessé ; 6 et Jessé engendra David, le roi.
 
David, le roi, engendra Salomon, de celle qui avait été femme d’Urie ; 7 et Salomon engendra Roboam ; et Roboam engendra Abia ; et Abia engendra Asa ; 8 et Asa engendra Josaphat ; et Josaphat engendra Joram ; et Joram engendra Ozias ; 9 et Ozias engendra Joatham ; et Joatham engendra Achaz ; et Achaz engendra Ézéchias ; 10 et Ézéchias engendra Manassé ; et Manassé engendra Amon ; et Amon engendra Josias ; 11 et Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone.
 
12 Après l’exil à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel ; et Salathiel engendra Zorobabel ; 13 et Zorobabel engendra Abiud ; et Abiud engendra Éliakim ; et Éliakim, engendra Azor ; 14 et Azor engendra Sadok ; et Sadok engendra Achim ; et Achim engendra Éliud ; 15 et Éliud engendra Éléazar ; et Éléazar engendra Matthan ; et Matthan engendra Jacob ; 16 et Jacob engendra Joseph, le mari de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ.
 
17 Toutes les générations d’Abraham à David sont donc quatorze générations ; de David à l’exil à Babylone, quatorze générations ; et de l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

Thamar, veuve des fils de Juda, se présente en prostituée face à son beau-père, et donne naissance aux jumeaux Pharès et Zara (Genèse 38). Rachab était une prostituée habitant dans la ville de Jéricho, elle s’attacha à l’Éternel lors de l’entrée du peuple d’Israël en Canaan (Josué 2). Ruth, une jeune veuve moabite d’un homme d’Israël dont le père s’était réfugié en Moab lors d’une période de sécheresse, s’attache à sa belle-mère Naomi et fut prise pour épouse par Booz, notable de Bethléem (Ruth 1). Bath-Schéba, femme d’Urie, officier de l’armée de David, fut l’objet de la convoitise coupable de David (2 Samuel 11).
 
Dans la seconde section, treize générations sont citées, alors que le texte note qu’il y en a quatorze (vers.17). En ce qui concerne cette question, quelques manuscrits mentionnent un quatorzième nom, dans la personne de « Joïaqim », fils de Josias, lequel répond mieux à la note du verset 11 signalant « au temps de la déportation à Babylone ». En effet, ce désastre est survenu quelques années après la mort de Josias. Le fils de Joïaqim, Jékonias (aussi nommé Joïakîn), régna trois mois avant d’être emprisonné à Babylone lors de la première grande déportation, en 597, treize années après la mort du roi Josias. En outre, cette section omet trois rois : Achazia, Joas et Amazia, entre Joram et Ozias (verset 8, voir 2 Rois 8:26, 11:26, 14:1 et 15:1).
 
Seules des personnes citées dans la troisième section, les premières générations sont citées dans le texte biblique, les suivantes ayant vécu en une période postérieure. Jechonias, en captivité, engendra Schéaltiel ; celui-ci engendra Pedaya (non mentionné), lequel engendra Zorobabel, nom signifiant « Né en exil », qui fut à la tête de ceux qui remontèrent à Jérusalem lors de la proclamation de l’édit de Cyrus le Grand. Il fut nommé gouverneur (1 Chronique 3:17-19, Esdras 2:2, Aggée 2:2).

  • Abraham, une figure essentielle ! Que représente Abraham pour le peuple d’Israël ? Et aujourd’hui, pour tous les croyants ? (Genèse 12:1, Michée 7:20, Rom.4:1-3, Gal.3:14, Rom.9:6-8)
  • D’Abraham à David, quatre femmes sont citées dans la lignée du Messie. Chacune d’elle connaît des circonstances particulières, deux au moins d’entre elles sont des étrangères. Quels enseignements ces mentions nous apportent-elles ?
  • David, le "doux psalmiste d’Israël" (2 Samuel 23:1), auquel sont attribués la moitié des psaumes. A quoi regarde le Seigneur pour le choix de celui qui aura la charge de conduire son peuple ? (1 Samuel 16:7)
  • Qu’est-il promis touchant le trône de David ? (Ésaïe 9:6-7, Psaumes 2:7, 89:1-4). Le roi a été manifesté, mais le royaume annoncé est-il venu ? (Apoc.11:15)
  • Les Ecritures ne nous cachent pas les fautes de David, et il n’est pas fait manque de citer dans cette généalogie "celle qui fut la femme d’Urie", mais que fut la suite ? La succession de David fut-elle à la hauteur de sa foi ? A quoi cela conduit-il ? (Vers.11)
  • C’est en captivité que Jéchonias engendra Salathiel de qui descend Zorobabel, ce nom signifiant "Né à Babylone". Cet homme de foi monta à Jérusalem pour y rebâtir le Temple (Esdras 2:1-2). Mais le royaume d’Israël fut-il rétabli ? Pourquoi donc de retour, et ce travail d’hommes de foi ?
Cette page contribue ainsi à établir que les promesses faites, touchant la descendance de David, s’accompliraient par le Messie annoncé, lequel doit rétablir Israël, ayant rassemblé toutes les tribus, et assurer une paix universelle (Psaumes 132.11, Esaïe 11.1, Jérémie 23.5, comparez Act.13.23, Rom.1.3). Ainsi, la promesse faite à Abraham, en qui toutes les familles de la terre seront bénies, n’a d'accomplissement qu'en Jésus-Christ (Genèse 12.3 et 22.18, comparez Galates 3.14-16).

 

ACCEDER A L'INDEX
DE L'EVANGILE SELON
 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

18:02 Publié dans Matthieu 01 à 04 | Commentaires (0) | Eric

Les commentaires sont fermés.